CAMBODGE- Du Tonlé Sap à Battambang par la rivière Sangker

Publiée le 11/11/2019
Seulement 24 heures à Battambang pour admirer le vol des chauves-souris

VOYAGE SUR LE TONLE SAP

Ce matin lever à 6h00. Un bus devait passer nous chercher devant l'hôtel pour nous conduire à l'embarcadère car nous partons à Battambang. Cette ville est située à 50 Km de Siem Raep par la route mais à environ...1000 km par bateau🤣🤣!!! Bref le bus n'arrivant pas nous avons pris un tuk-tuk. Les cambodgiens sont formidables... il a trouvé le bus! donc 20 minutes plus tard nous étions à l'embarcadère et embarquions dans un magnifique bateau pour 5 heures de navigation qui ont, en fait, duré 7h15 (d'où les 1000 km!).

Notre bateau

Le temps que met le bateau pour arriver à Battambang dépend de la profondeur de la rivière. Et s'il n'y a pas assez d'eau les herbes s’emmêlent dans les hélices. Donc aujourd’hui, par endroit, le fleuve manquait d'eau.

Le co-capitaine libére l'hélice👍

Nous quittons Siem Raep et naviguons jusqu'au lac Tonlé Sap ou nous retrouvons la rivière Sangker qui est un de ses affluents de l'ouest du Cambodge. Cette partie est compliquée car le bateau emprunte des chenaux très étroits.

Chenal

Par moment la végétation s'éclaircit et nous offre de très beaux paysages.

Entre Battambang et le Tonlé Sap
Vers le Tonlé Sap
Entre Battambang et le Tonlé Sap
Vers le Tonlé Sap

Et lorsque nous sortons du chenal ...

La fin des chenaux

Le Tonlé Sap est devant nous😊

Le plus grand lac d'Asie du Sud Est

Le Tonlé Sap est prolongé par la rivière éponyme. Pendant la saison sèche, il se jette dans sa rivière vers le  le sud-est et arrive jusqu'à Phnom Penh où il retrouve le Mékong. Puis durant la mousson, de juin à novembre, les crues du Mékong inversent le courant de la rivière Tonlé Sap, Ce phénomène est l'occasion d'une grande fête pour les cambodgiens. Ce changement du cours de la rivière fait passer la superficie du lac d'environ 2 700 km2 à près de 10 360 km2!.

Le Tonlé Sap

Le Tonlé Sap joue un grand rôle économique au Cambodge qu'il nourrit tant il est poissonneux. Mais il favorise également les cultures en inondant les terres et en y déposant du limon. Pendant la saison sèche il peut donner jusqu'à 3 récoltes de riz par an.

La vie sur la rivière

Malheureusement ses ressources sont surexploitées, sa forêt est coupée pour en faire du bois de chauffe ou la convertir en terres agricoles, les plantes exotiques, dont la jacinthe d'eau l'envahissent. Les barrages électriques construits sur le Mékong le mettent également en danger en perturbant les crues. Les poissons qui sont génétiquement programmés pour pondre dans le Tonlé Sap après avoir remonté le Mékong perdent leurs repères.😒

Quant à ça...

Nous avons choisi ce mode de transport pour aller de Siem Raep à Battambang pour approcher la vie du fleuve.

La vie sur la rivière Sangker
Rivière Sangker
Village flottant

Le peuple khmer est né sur le Tonlé Sap, Il s'est installé dans des villages flottants ou sur pilotis.

La vie sur la rivière Sangker

Ils sont environ 3 millions à vivre ainsi en exploitant les ressources de la rivière et du lac.

Village flottant

Ces villages ont tout d'un village: écoles, temples, commerces...

Temple
Village flottant
Village de la rivière Sangker
Rivière Sangker
Rivière Sangker

Une petite bonne nouvelle: la jacinthe d'eau est recyclée par les femmes qui la sèchent et la tissent pour faire des paniers, des chapeaux, des hamacs, etc. Malheureusement cela ne suffit pas pour résoudre le problème.

Village flottant
On ne s'en lasse pas...

Malgré la beauté de ces villages il faut souligner que la vie y est très dure et que ces cambodgiens sont pauvres pour la plupart.

Rivière Sangker
La vie sur le fleuve
Rivière Sangker
Sur la rivière Sangker
Rivière Sangker
Jean

BATTAMBANG

Nous sommes arrivés tard à Battambang et ne pourrons donc que très peu la visiter car nous avons fait un autre choix. Nous repartons demain en bus à 11h00 pour Phnom Penh. Un des buts de ce voyage était d'aller à Phnom Sampeu à 12 km de Battambang voir les Chaerephons Plicatus prendre leur envol...

Notre chauffeur de tuk tuk a insisté pour que nous prenions ces masques
Allons y!

Les Chaerephons Plicatus sortent actuellement à 18h00 de cette grotte:

Les grottes de Phnom Sampeu

Pour les béotiens les chaerephon plicatus sont des chauves-souris🤣. Les touristes mais également beaucoup de cambodgiens se pressent au bas de la montagne et attendent patiemment qu'elles sortent.

Patientons😉

Et nous avons enfin assisté à ce spectacle magnifique et émouvant.

Les chauves-souris

Malheureusement les photos sont de piètre qualité, il faisait sombre mais vous pouvez imaginer! Elles sont des millions, elles sortent de la grotte pendant une heure pour y revenir à 4h00 du matin.

L'envol des chauve-souris

Et ce qui est extraordinaire est qu'elles vont jusqu'à 50 km et se nourrissent d'insectes dont certains sont nuisibles aux cultures notamment les criquets. Précieuses amies de l'homme...

Les chauves-souris

Demain départ à Phnom Penh. Nous aurons à peine le temps de marcher dans Battambang mais à vraie dire la ville ne nous plait pas trop. Il parait que la campagne, autour, est très jolie. Aux grottes où nous étions ce soir pour voir les chauves-souris il y a également un sanctuaire car les Khmers Rouges y ont tué plus de 10 000 personnes. Dans Battambang quelques rues de l’ancien quartier colonial subsistent.

Battambang from the roof top de l’hôtel

Comme d'habitude il a été très simple de se déplacer en tuk-tuk pour aller aux grottes et de commander les billets de bus pour demain à la réception de l'hôtel. La compagnie de bus organise le ramassage des voyageurs devant l'hôtel.

0 commentaire