KL à la sauvette

Publiée le 19/03/2020
Kuala Lumpur, ou KL pour faire chic, aura été notre dernière destination avant que notre voyage devienne une course contre la montre. C’est par monts et par vaux qu’il faut la visiter, puisqu’il faut gravir escaliers, tours, collines et faire mille et un détours pour arriver à nos fins.

Cette ville est incandescente. Il y fait affreusement chaud. Et comme il faut marcher longtemps, on mijote littéralement sous nos chapeaux et on se découvre des barbes de sueur sous le masque.

Éparse, la ville semble avoir poussé à force d’ambition, sans aménagement urbain. Ici, un cratère de béton, là une berge d’égout, partout des bretelles d’autoroute ou de monorail. Soudain, une magnifique mosquée qui pointe son minaret dans le décor de ciment.

Si Philippe et Adèle ont pu visiter notre mosquée voisine, l’habillement de Geneviève ne lui a pas permis d'entrer, malgré l’enturbannage de foulards. Le gentil gardien a bien tenté de lui prêter une grande soutane tachée, mais les temps ne sont pas aux échanges vestimentaires... Dépité devant ce refus, il a sorti son message de persuasion massive: « la mosquée nous préserve du virus »... En tout respect et avec le sourire, Geneviève a décliné l’idée de s’en remettre à la foi, préférant attendre à l’entrée en compagnie des souliers et à l’ombre des palmiers.

Nous avons été ravis par la visite du Musée des arts islamiques de KL, riche en artefacts et en objets d’art. Fort intéressante est la salle qui présente en maquette les mosquées admirables à travers le monde.

KL, c’est aussi les célèbres et rutilantes tours Petronas, qui valent assurément le coup d’oeil, et la grande menara qui, à fort prix pour les touristes, permet d’admirer la ville, beaucoup plus belle d’en haut qu’au ras des noix de coco, à notre avis.

Au pied de la menara s’est offert à nous un spectacle qu’on espérait depuis longtemps, Une petite colonie de singes curieux nous a fait le bonheur d’une visite surprise. Le bébé de la troupe, curieux et espiègle, a fait fondre le cœur d’Adèle, qui a bien failli se faire adopter par cette famille de primates un peu saltimbanque.

KL aura aussi été notre dernier regard sur l´horizon. C’est ici que se termine un périple trois ans rêvé, longuement planifié. Le cœur en compote, on change nos plans, on rembourre nos sacs. Quelques heures avant la fermeture de ses frontières, on a fui la Malaisie, trouvant refuge à Taipei. De retour à Taïwan.

Au revoir VietNam et Japon, qu’on laisse derrière nous, qui se délestent de nous. Au revoir Pangkor et Penang, qui brilleront sans nous. Au revoir plages et mers, nous sommes désensablés, mais ensemble. 

Car nous formons, tous les trois, une formidable équipe, vaillants voyageurs sur le chemin écourté du retour.

6 commentaires

Mamili

C’est tellement dommage pour vous d’interrompre ce merveilleux voyage, Mais. vivement vous revoir au Québec. Bon retour!
.

  • il y a 2 ans

Coquine

Merci encore d'avoir partagé ces merveilles avec nous! Nous sommes heureux de vous voir et savoir en santé! Décevant pour vous d'écourter ce beau voyage, mais étant jeunes, suis confiante que vous pourrez poursuivre cette aventure! Bon retour!

  • il y a 2 ans

MmeJulie

Toute l’équipe du personnel de l’école s’unit à moi pour vous dire que nous sommes très rassurés de savoir que vous revenez au pays. Gros colleux à un mètre de distance XX

  • il y a 2 ans
Andrée

andreepilonquiviger

Bon retour au pays; courageuse quarantaine. Merci pour ce merveilleux partage en texte et en images de première classe. Donnez des nouvelles une fois réinstallés à Québec. Bonnes vacances forcées à tous les trois.

  • il y a 2 ans

Francine

Cher Philippe,
Cette expérience, quoique écourtée, aura été inoubliable, vos écrits, commentaires et photos fort intéressants. J’espère que vous rentrerez sans difficulté à la maison.
Francine (maman de Frédéric).

  • il y a 2 ans

Pixie

Bon retour au pays tous les trois, rassurée moi aussi que vous rentriez. C'est partie remise! Vous pouvez vous repaitre de souvenirs en toute sécurité. Merci de nous avoir fait voyager avec vous.

  • il y a 2 ans