Magie du lac Inle

Publiée le 17/06/2017
Nous sommes arrivés à 5h30 du matin après une nuit passée dans le bus , juste pour le lever du soleil. Il fait plus frais ici car le lac se situe un peu en altitude. C'est un endroit unique , nous n'avions jamais vu de lieux comme celui-ci.

1er jour sur le lac

À 7h, la pirogue à moteur nous a embarqués pour une journée sur le lac.

Les pirogues nous attendent
.
Pêcheur Intha.
...
Nous pénétrons les jardins flottants
..
.
Des villages sur pilotis
.
.
.
.
.
1er arrêt : visite d'une fabrique de tissus
Le fil
fabrication de la bobine
Le métier à tisser
Vue depuis l'atelier sur pilotis
panier de pêche
Fabrique d'ombrelles
.

Deuxième jour sur le lac

Pour moi,en tout cas, la plus belle  journée du voyage en Birmanie, et l'une des plus belles de ces 3 mois. 6H de pirogues jusqu'au lac Sicar, plus au sud. Sans personne et la vie des villages et du fleuve qui défile sous nos yeux dans une incroyable beauté et verité. Un peu de lyrisme, mais j'ai été émue par la poésie de ces lieux comme rarement... Impossible de détacher mes yeux tant je voulais tout capter et tout garder en mémoire. Nous avions un sourire ébahi collé au visage pendant 6h !

Départ à 5h45 pour voir le lever du soleil sur le lac
..
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Fabriqué de cigares
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Et après 5h de pirogue et une averse de mousson...

Nous avons passé 4 jours au lac Inle. C'était vraiment très beau. Le temps semble y être suspendu.

 La ville était agréable avec des lieux sympas pour se poser. Une campagne magnifique. Mon regret sera de ne pas avoir fait le trek dans la campagne environnante mais il faisait trop chaud pour les filles. 

Seul problème encore une fois : les chiens errants. Ils n'étaient vraiment pas méchants mais il y en a beaucoup .... et les éviter nous a pris de l'énergie ! Quelques rires aussi ou agacement de Julien quand on se réfugiait derrière lui avec les filles ...

Aussi une soirée mémorable de solitude dans un restau français dont le patron et " réalisateur " projette son film chaque soir sur la vie d'un moine...puis vient te voir pour que tu lui dises que c'était génial ...or, c'était très très très mauvais ! A l'unanimité dans la famille. On en rigole encore et on s'est vite enfui à la fin pour ne pas avoir à lui parler. 

Nous prenons enfin le bus de nuit pour Mandalay en compagnie d'une anglaise rigolote et bavarde , de deux chiliens et d'un Canadien.  Arrivée prévue à 5h ! Malgré le film d'horreur qui passe à la bus station et qui a traumatisé un peu Gabrielle ( malgré notre  interdiction de regarder l'écran, elle a choppé quelques images), puis la musique à fond dans le bus ( à 23h j'ai demandé quand ils allaient éteindre ...ils l'ont fait !) , le voyage se passe bien.

En Birmanie, Il n'y a que des voyageurs. Certains pour 4 mois, d'autres pour un an et enfin certains qui ne savent pas quand ils reviendront. Celà donne la sensation plaisante d'appartenir à une même communauté de voyageurs.


.
0 commentaire