Îles Perhentian : le paradis

Publiée le 13/07/2017
Pulau Besar et Pulau Kapas. Ambiance détendue, sable blanc et Fin, cocotiers, jus de fruits frais, snorkelling avec les tortues...on a vécu 10 jours Les pieds dans l'eau. On a tutoyé le bonheur.

Pulau Besar

Nous devions restés 4 jours mais nous avons prolongé. Ça dit tout ! 

Gabrielle raconte :

Perhentian Besar est une petite île avec des plages paradisiaques au sable blanc et doux comme de la farine ! Mais cette île est aussi envahie par la jungle et ses bruits d'animaux. Tous les jours, les singes et leurs bébés viennent nous voir et sautent sur le bungalow. A côté de l'hôtel, il y a une plage particulierement belle. La forêt est juste derrière et les cocotiers surplombent la plage et la mer. La mer est scintillante, bleue et transparente. Il n'y a pas qu'un seul bleu mais toutes les sortes de bleu jusqu'au turquoise. La mer est aussi agréable quand tu y entres. L'eau est chaude. Tu n'as plus envie de sortir. Tu passes des heures à faire du snorkelling pour voir des tortues, des coraux, des poissons multicolores , des requins inoffensifs et des raies. Moi, je suis allée nager à côté des tortues. Elles sont magnifiques et tellement grosses ! Elles sont calmes avec leurs gestes lents. Parfois, elles remontent pour respirer. 

Quand tu plonges au milieu des coraux, tu as l'impression d'être dans un autre monde! Une ville sous marine avec ses palais et ses jardins où se cachent les raies et les requins. 

Tous les jours nous allions au meme restaurant sur la plage. Nous avons rencontré une famille de français qui étaient partis 10 mois. Ils rentraient dans 5 jours à Paris.

Bref, pour nous C'était un endroit paradisiaque.

Gabrielle 

 

.
.
.
.
.
.

Pulau Kapas

Nous sommes arrivés le matin sur cette ile normalement déserte. Mais là, C'était les vacances de la fin du ramadan, alors il y avait du monde. Nous n'avions rien réservé. Nous avons laissé les filles et sommes partis faire le tour des hôtels. On a eu un peu peur car c'était très très sommaire ...et puis on a débarqué dans une petite crique. En 1 minute, on  a décidé qu' on resterait là. Un lieu caché, une plage de Robinson. Des hôtes tellement gentils, une cuisine maison tellement bonne et un bungalow avec une vue tellement belle qu'on en a oublié la salle de bain plus que rudimentaire ....à L'eau terreuse !! ( il faut admettre que jouer aux robinsons oblige à quelques sacrifices niveau confort). Nous sommes restés là entre la balançoire, le restau, les délicieux banana juice et les plages désertes . Aucune Wifi. Les vacances !!! Le temps qui s'oublie. 

Et puis, le week end, l'île se remplit des habitants des villes voisines. Il n'y a pas que des touristes européens ( C'est rare sur les île paradisiaques).  Et C'est très drôle de voir des femmes voilées avec gilet de sauvetage, masque et tuba faire du snorkelling à côté des familles indiennes et des chinois plus légèrement vêtus. Super ambiance. Aucun regard qui mettrait mal à l'aise. C'est très ouvert et on se sent bien. Un très très grand souvenir, l'une des plus belles îles par ses paysages mais surtout son atmosphère . 

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Achraf, le copain du fils de Rose,notre hote très bavard et curieux.
.
.
.
.
.
.
.
0 commentaire