L'Everest, ce rêve himalayen

Publiée le 23/05/2019
Journal de bord du trek du camp de base de L'Everest, écrit à 4 mains

Durée : 14 jours

Jour 1 – 14/03 : Katmandou – Lukla – Phakding

Distance : 8 km 

Altitude : 2651 m

C'est à bord d'un petit coucou - n'ayant pas spécialement l'air de respecter les normes basiques de sécurité - que nous nous sommes envolés aux aurores pour Lukla. Nous avons survolé durant une demie-heure des paysages montagneux de toute beauté. L’atterrissage sur la piste « la plus dangereuse du monde » fut spectaculaire.

Après un petit-déjeuner revigorant, nous nous sommes enfin lancés dans notre premier jour de trek. La journée fut relativement courte et sans difficulté particulière. En marchant d'un bon pas, nous avons fini par atteindre notre refuge vers 14h.

Constat : Nos sacs sont peut-être "un peu trop" chargés : 11 et 15 kg... L'avenir nous dira si nos carcasses tiendront le coup.

Nous avons profité de l'après-midi pour faire plus ample connaissance avec notre guide, Karma. Avec 20 ans d'expérience à son actif, Karma connait la montagne comme sa poche. Originaire de la région de l'Annapurna, il est aussi un papa comblé de trois enfants.

La fameuse piste d'atterrissage de Lukla

Jour 2 – 15/03 Phakding – Namche Bazar

Distance :  11 km 

Altitude : 3438 m

Première nuit dans un lodge, et première "agréable" surprise : nous avons partagé nos couchettes avec de sympathiques punaises de lit. Ces mignonnes créatures s'en sont pris à Kim durant son sommeil... 

Nous sommes rentrés dans le vif du sujet avec cette étape musclée : slaloms entre les ânes et les yacks, pas moins de six ponts branlants et une montée finale qui valait bien une dizaine de fois la montagne de Bueren (!) Le tout, dans un paysage grandiose comme nous n'en avions jamais vu.

Sept bonnes heures furent nécessaire pour venir à bout de cette épreuve.

Résultats : Première cloche pour Blaise, dos en compote pour Kim. Nous ne faisons pas les fiers !

Pont suspendu

Jour 3 – 16/03 Acclimatation Day 1

Voici déjà une première journée de « repos forcé », indispensable pour s'adapter convenablement à l'altitude.

Nous en avons profité pour réaliser une petite promenade dominicale jusqu'au point de vue surplombant le village de Namche Bazaar. Première « rencontre » avec l'Everest, nous ne l'oublierons pas de sitôt !

Nous avons poursuivi par une balade de deux heures et avons dépassé l'altitude symbolique de 3726m. Il s'agissait jusque là de notre altitude record (depuis l'ascension du Mont Rinjani en 2017).

Le reste de la journée, nous l'avons passé à se reposer, faire une lessive, boire du thé au gingembre (en prévention du mal des montagnes), faire des emplettes, etc.

Namche Bazaar
Vue sur le Mont Everest

Jour 4 – 17/03 Namche Bazar – Tengboche

Distance : 9,3 km 

Altitude : 3870 m

C'est reparti pour un tour ! Sur la route, nous avons commencé à reconnaître les visages familiers des autres trekkeurs ayant débutés l'EBC en même temps que nous. De ce fait, notre périple est devenu plus convivial et nous nous sommes encouragés mutuellement. Sympa !

La montée finale vers Tengboche fut rock'n'roll (2,5 km en presque 3h). Nous avons passé la soirée avec Louis, un compatriote originaire de Tournai, qui a eu le courage de se lancer dans ce trek en solitaire. Chapeau !

Mauvaise nouvelle du jour : Kim a mystérieusement perdu son smartphone...

Yack
Tengboche

Jour 5 – 18/03 Tengboche – Dingboche

Distance : 10 km

Altitude : 4410 m

Comme d'habitude depuis le début du trek : debout vers 6h30, petit-déjeuner à 7h et départ vers 8h. Il a neigé durant la nuit, ce qui rend notre  parcours plus « technique ».

Bref passage au monastère de Tengboche et petite offrande pour susciter notre bonne étoile et on est parti. Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que nos vœux soient exaucés : le smartphone de Kim réapparaît. 😄

Par contre (compensation divine ?), la neige se met brusquement à retomber, nous compliquant fortement la tâche. Les conditions se sont améliorées début d'après-midi, mais ce fut rude.

Nous sommes arrivés à Dingboche sur les rotules. Fin de journée hautement productive comme vous pouvez l'imaginer.

Tempête de neige
On the road

Jour 6 – 19/03 Acclimatation Day 2

Petite grimpette jusqu'au point de vue 300 mètres plus haut avec, comme récompense, une vue à couper le souffle.

En parlant de souffle, celui-ci commence à nous faire méchamment défaut durant cette promenade matinale par -6°C. Au delà de 4000 mètres d'altitude, l'air contient presque moitié moins d'oxygène.

L'après-midi, nous l'avons passée à jouer aux échecs, à profiter de la connexion Wi-Fi (denrée de plus en plus rare en ces contrées) et à regarder le film « Everest », diffusé à L'Himalaya Café en compagnie d'autres aventuriers.

Anecdote : Aujourd'hui, l'eau des toilettes s'est transformée en un immense glaçon... Il n'y avait déjà pas d'eau chaude dans les lodges, voilà qu'il n'y a plus d'eau du tout... 💧

Dingboche
Dingboche

Jour 7 – 20/03 Dingboche – Lobuche

Distance : 8 km

Altitude : 4910 m

On the road again, nous nous rapprochons de notre objectif et atteignons les 4900m. À  cette altitude, les premiers symptômes du redoutable et redouté « mal des montagnes » sont quasiment inévitables. Dans notre cas, cela ne s'est traduit que par un léger mal de tête (l'Ibuprofen est notre ami).

Globalement, nos corps répondent plutôt bien depuis le début de notre odyssée : pas de bobo, de crampe ou de mal de dos. 

Finalement, notre plus grand ennemi frappe la nuit : le froid ! Même avec un sac de couchage adéquat, il n'est pas évident de trouver le sommeil par -20°C...  😨

Point de vue météo : le soleil brille mais on se les gèle. La route est magnifique !


Dingboche
Everest Memorial Chukpi Lhara
On the road

Jour 8 – 21/ 03 Lobuche – Camp de Base (5364m) – Gorakshep (+ascension partielle du Kala Patthar)

Distance : 13,2 km

Altitude :  5364 m

C'est le Jour J ! Quelques heures de marche nous rapprochent de notre objectif. Toutes les conditions sont optimales : le temps est radieux, nous avons relativement bien dormi et nos jambes répondent présentes. Dès potron-minet, nous partons à l'assaut de l'EBC.

Tout d'abord, let's go pour 3h de marche en direction de Gorakshep. Nous y déposerons notre paquetage histoire d'être plus léger pour notre ascension à 5364 m. 

Après une pause lunch réconfortante, nous repartons pour environ 3h d'effort à travers les roches et les cailloux. 

Nous atteignons (enfin) le camp symbolique de l'EBC vers 13h30. Youpie, mission accomplie ! 👍 Un sentiment de fierté et de soulagement flotte parmi l'ensemble des trekkeurs.

À noter qu'ironiquement, il n'y a aucune vue sur l'Everest du camp proprement dit... Nous étions au courant donc pas de déception à ce niveau-là.

Photo souvenir incontournable puis nous n'avons pas tardé à retourner à Gorakshep. Il est à présent 16h et nous nous apprêtons à passer une fin de journée tranquille...

C'était sans compter sur ce bon vieux Karma, qui nous encourage à aller admirer le coucher du soleil sur l'Everest en gravissant le Kala Patthar ! Normalement, cette ascension est réservée au lendemain mais, vu le beau temps, il serait dommage de ne pas s'y rendre directement... Autant vous dire qu'on aurait préféré y aller en Stannah ou à dos de yack si c'était possible !

Au final : une dernière montée douloureuse suivie d'une vue magnifique. Probablement, le plus beau panorama que nous ayons pu contempler dans notre humble existence ! 👀 Le jeu en valait évidemment la chandelle.

Dal bhat au menu du soir, unique plat « all you can eat » (à volonté) à la carte de l'ensemble des lodges de la région. Un régal !

En route vers l'EBC
Ca y est, on y est !!! 😄
Everest Base Camp
Vue sur l'Everest du Kala Patthar 👀
Dal bhat

Jour 9 – 22/03 Gorakshep – Dukhla

Distance : 7,6 km

Altitude : 4620 m

Il est temps de faire marche arrière. Clairement, dormir à plus de 5000 mètres ne manquera pas à Blaise ! 😁

Nous avons entamé notre trajet retour par une petite étape : 3h de route le matin, 1h30 l'après-midi. Entre les deux, nous avons fait halte à Lobuche. Le patron du lodge « New EBC » nous apprend les règles du jeu « Tigers and goats ». Cela nous change un peu de nos innombrables parties d'échecs.

Une fois arrivés à Dukhla, nous planifions avec Karma nos derniers jours de marche. En effet, nous souhaitons rallier Lukla un jour plus tôt que prévu et gagner ainsi une journée de repos supplémentaire. 

Tigers and goats

Jour 10 – 23/03 Dukhla – Tengboche

Distance : 14 km 

Altitude : 3870 m

Longue journée (doux euphémisme ! ) qui nous fera passer par Pheriche et Pangboche.

Nous en avons profité pour redécouvrir les paysages que nous n'avions pas pu contempler suite à cette fameuse journée enneigée (voir J5).

Nous avons logé pour la seconde fois au « Trekkers Lodge », petit endroit convivial muni d'une salle commune chauffée « correctement », ce qui est loin d'être du luxe.

On the road
Ice ice baby 🎵

Jour 11 – 24/03 Tengboche – Monjo

Distance : 14 km 

Altitude :  2835 m

Nous avons poursuivis notre route avec cette étape qui va nous faire descendre de plus d'un kilomètre d'altitude. Deux longues descentes entrecoupées par une montée « à pic ». Nos jambes ont été mises à rude épreuve.

Nous pensions que revenir sur nos pas serait redondant : que nenni ! Les transcendants paysages himalayens continuent de nous émerveiller à chaque instant.

À noter : nous avons remarqué sur notre route un nombre plus important de trekkers à l'assaut de l'EBC. La saison touristique semble bel et bien lancée. Heureux d'avoir pu éviter cette foule à quelques jours près...

On the road

Jour 12 – 25/03 Monjo – Lukla

Distance : 13 km 

Altitude : 2840 m

La der des ders ! Le sentiment global est plutôt un soulagement d'en avoir fini, même si nous mesurons la majesté des décors dans lesquels nous avons évolué ces derniers temps. Nous aspirons à un peu plus de confort et à une douche bien chaude. 

Autant vous dire que nous avons littéralement « avalé » ces derniers 13 km, d'autant plus que la tendance météo était plus à la grisaille (ainsi qu'une légère pluie : une première en 12 jours).

Nous voici enfin de retour à Lukla ! Malheureusement, les vols du jour ont été annulés. Espérons que cela ne soit pas le cas demain.

Blaise, en manque de sport télévisé, en profite pour regarder un match de NBA San Antonio Spurs – Boston Celtics. 

Pont suspendu

Jour 13 – 26/03 Lukla

Météo du jour : beaucoup de pluie et même des chutes de neige. Nous avions espéré un temps plus clément pour pouvoir rentrer un jour plus tôt à Katmandou. Malheureusement, aucun avion n'a décollé de Lukla.

En vertu de quoi, cette journée hautement productive s'est résumée à visionner des films et des séries, en grignotant du pop-corn et en sirotant du chocolat chaud... Il y a pire ! 😁

Repos mérité à Lukla 😄

Jour 14 – 27/03 Lukla – Katmandou

Cette fois-ci, c'est la bonne. Notre vol ne sera pas annulé. Debout aux aurores et décollage en début de matinée. Au revoir, l'Himalaya !

Par contre, ce fut plus compliqué de se séparer de notre cher Karma. Ces deux semaines ont été riches en émotions et en discussions. En outre, nous nous sommes extrêmement bien entendus.

Afin de célébrer le trek réussi, Karma nous a gentiment invité à souper chez lui le soir-même. Nous avons pu rencontrer son adorable famille et savourer un délicieux dhal bhat maison. Une bien belle manière de clôturer cette expérience !

De belles têtes de vainqueurs... Crevés mais heureux !
4 commentaires

Vercso

Waouw, quel plaisir de vous lire!
J'ai l'impression de regarder 1 émission télé, c'est magnifique ce que vous faites! Impressionnée par vos choix mais aussi ebahie par la beauté des lieux! Merci de me faire découvrir des endroits où je n'aurai certainement jamais la chance d'aller.
Prenez soin de vous😘

  • il y a 4 mois
Stéphanie

stephandris

Quel plaisir de lire vos aventures !!!!!

  • il y a 4 mois

Libellule

Bravo pour votre performance physique et mentale, bravo aussi pour les commentaires toujours aussi bien écrit et pour ces magnifiques photos.

  • il y a 4 mois

lotusbleu

Quelle beau reve realise dans ce cadre grandiose et exceptionnel Felicitations

  • il y a 4 mois