CHILE CHICO

Publiée le 29/11/2023
Déambulations dans le Petit Chili...

Le petit Chili

Au pied de la Cordillère des Andes, dont les sommets culminent à 2 000 m à cet endroit, le petit village de Chile Chico se retrouve bien isolé des autres villes de son pays. Au bord du 2ᵉ plus grand lac d'Amérique du Sud (après le Titicaca), il est plus proche de l'Argentine. La frontière passe au beau milieu du lac, qui porte le nom de lac Buenos Aires côté argentin et lac General Carrera côté Chili. Avec ses presque 5 000 habitants, Chile Chico est surtout le point de départ ou d'arrivée des deux pays, séparés par la frontière Jeinimeni.

C'est un village agréable, avec des rues larges et une grande avenue O'Higgins (Le libérateur, qui a déclaré l'indépendance du Chili en 1818). Beaucoup de petits hôtels, des restaurants, des supermarchés et des boutiques de souvenirs, dont l'une fera notre bonheur.

Plan de Chile Chico

Occuper son temps à Chile Chico

Cela ne devait être qu'une étape, mais les renseignements que nous avions pu glaner indiquaient qu'il n'y avait pas de bus pour Puerto Rio Tranquilo le lundi. En fait, deux compagnies se partagent ce trajet, qui se prolonge jusqu'à Bahia Murta ou Coyhaique : Acuña et Costa Carrera*. Ce sont de petites compagnies locales, sans site Internet et avec une page Facebook pas toujours tenue à jour. À elles deux, elles assurent donc le transport tous les jours à tour de rôle. Nous attendions d'être sur place pour obtenir plus de renseignements, mais comme nous sommes arrivées un dimanche, les bureaux du terminal n'étaient pas ouverts...

Nous profitons de cette halte et d'un hébergement très agréable pour organiser nos prochaines étapes. Nous avons décidé d'abandonner le long détour pour découvrir Caleta Tortel, un village sur pilotis, plus au sud. Trop difficile à organiser et sûrement fatigant, au vu des nombreux kilomètres de piste de graviers pour y parvenir.

En partant découvrir le village, nous faisons la connaissance de notre voisin et lui faisons part de notre souhait d'aller découvrir les fameuses Chapelles de Marbre. Il y est justement allé la semaine dernière et nous indique où aller pour embarquer : Puerto Rio Tranquilo. Il nous donne aussi les coordonnées de l'agence avec laquelle il a fait l'excursion : AONI Expediciones, qu'il recommande. Il nous envoie les coordonnées par WhatsApp et nous indique qu'il est policier et nous invite à conserver ses coordonnées pour l'appeler si nous avons un souci au cours de notre voyage.

Le soir, il reviendra vers nous pour nous inviter à boire un verre de vin, mais nous sommes tellement fatiguées de notre nuit dans le bus que nous ne nous sentons pas capables de boire du vin. J'ai regretté ensuite d'avoir refusé cette invitation, mais nous n'avons pas eu l'occasion de le revoir pour nous excuser !

* J'ai contacté CCTRAVEL (Costa Carrera Travel), ils m'ont répondu qu'ils ne faisaient pas ce trajet, seulement Puerto Rio Tranquilo/Coyahaique... Cela change très fréquemment, le mieux est sans doute de demander à l'office de tourisme : contactoturismochilechico@gmail.com

Façade de l'établissement Cabaña San Alfonso
L'intérieur de notre home sweet home à Chile Chico
Notre jardin pour deux jours
Promenade le long du lac General Carrera

Le lundi à Chile Chico

Le lundi, nous filons au terminal pour réserver nos tickets pour le lendemain. Le guichet qui devait ouvrir à 10 h est toujours fermé à 10 h 30 et une cliente qui doit faire transporter un colis décide de prendre un taxi pour se rendre chez les propriétaires. Vers 11 h, nous pouvons enfin acheter notre trajet : il durera environ 5 h, même s'il n'y a que 165 km.

Nous continuons notre découverte du village et montons les 210 marches qui mènent à la Plaza del Viento, un belvédère qui permet d'avoir vue sur le village et le lac.

L'escalier de la place des vents
Vue sur le lac

Hébergement, repas et bus à Chili Chico

Pour nos deux nuits à Chile Chico, nous avions trouvé un grand bungalow, dans le jardin d'une petite supérette : Cabañas San Alfonso. La propriétaire, Ana Maria était aux petits soins, même si nous n'avons pas fait nos courses chez elle, faute d'avoir vu que ce qui avait l'air d'une petite épicerie était en fait une supérette. Et qu'elle était fermée le dimanche après-midi. C'est une maisonnette qui convient pour 4 personnes, mais elle est également louée pour 2. Nous n'avons donc pas essayé les restos de Chile Chico, les deux supermarchés étant suffisamment achalandés et la cuisine bien équipée.

Concernant les bus : je me tiens informée grâce aux groupes Facebook Les Français au Chili. Pas sûre que Chileno Acuña soit toujours en fonctionnement. Par contre, il semble y avoir un bus Interlagos entre Rio Tranquilo et Chile Chico bus Interlagos (+56 9 9038 6338) à 13h30 lundi, mercredi, vendredi (4500$/personne). Je suppose que cela fonctionne aussi dans l'autre sens, mais je ne trouve pas les horaires ! Parions sur des départs les mardi et jeudi... 

Horaires Chileno Acuña photographiés en novembre 2023
0 commentaire