Santa Elena - Monteverde

Publiée le 15/02/2022
Santa Elena - 3'500 habitants - 1'330 m d'altitude

Après notre arrivée, nous faisons rapidement la connaissance de Kristel avec qui nous accrochons direct (on lui doit tout le retard dans le blog ainsi qu'à Mathilde arrivée le lendemain) ainsi que des animaux de l'auberge (un chat et deux chiens frère et soeur). Même si le gérant est assez... spécial (on dirait qu'il est stone H24), on sent qu'on va être bien ses quelques jours à Casa Tranquillo.

Un des chiens
Le chat de l’auberge
Première fin de journée

J1 : Le parc Santa Elena

Aujourd'hui, nous nous rendons au parc Santa Elena. Nous avons demandé la veille au gérant Marco de nous réserver un taxi collectivo pour 2$/pers donc 1'000-1'500 colones chacun en fonction du taux que le mec voudra bien nous faire. Le taxi devant passer à 6h30, nous nous installons devant l'auberge à 6h20 et attendons... attendons... jusque 6h45 et toujours rien. Une femme arrive pour gérer l'auberge et nous lui demandons si elle peut appeler et en fait Marco n'avait rien réservé pour nous... Le prochain bus public est à 8h30 et nous voulions arriver tôt... Finalement la dame revient et nous dit que le taxi n'est pas encore loin et va passer nous chercher. Finalement ce sera 8'000 colones pour tous les deux avec A/R mais nous n'avions plus vraiment le choix... Du coup, on ne fait plus vraiment confiance à Marco...

Les différents sentiers

Arrivés sur place, nous nous mettons en route sur les différents chemins de randonnée proposés jusqu'à s'arrêter pour manger une banane et une barre de céréales comme casse-croute au niveau d'un mirador.

C’est parti pour le sentier bleu
Colibri à gorge pourprée femelle
La cime des arbres
Moucherolle huppée
Fleur
Mille-pattes
Vue sur la jungle alentour

On est vraiment bien dans la jungle mais nous voyons très peu d'animaux si ce n'est quelques moineaux aux couleurs diverses ou colibris. Par contre, le lieu est vraiment magnifique avec des sentiers peu aménagés (ce que nous préférons).

Colibri à gorge pourprée femelle
Fleurs
Arche naturelle
Fleurs
La forêt nous entourant
Psychotria elata ou Hot Lips

Sur le dernier sentier vert, il y a un mirador pour pouvoir observer Arenal et Cerro chato d’un côté et d’autres monts/volcans inactifs mais ce deuxième côté sera trop nuageux pour cela aujourdhui. 

Volcan Arenal sur la gauche avec son voisin
Trop brumeux pour voir quoi que ce soit mais toujours magnifique

Vu que le collectivo repasse à 16h et que nous avons fini à 14h30, nous décidons de manger des empenadas chacun au resto du parc. Ils étaient succulents. Agathe a foncé sur celui au fromage !

Empenadas <3
Fin de journée à discuter avec les françaises

J2 : La réserve privée de Monteverde

Aujourd'hui, nous souhaitons aller au parc de Monteverde mais cette fois-ci avec le bus local. On se met à l'arrêt de bus et on demande aux gens déjà présents. Un local leur a confirmé que c'était bien l'arrêt pour le parc de Monteverde. Sauf qu'à l'heure prévue, on voit un bus venir de la rue en haut et tourner sur sa droite et non de notre côté. On reste un peu dans le doute jusqu'à ce qu'un 4x4 s'arrête à notre hauteur et nous explique que le bus de 6h15 ne passe par par cet arrêt (ne pas chercher la logique). Il nous propose de nous y amener pour 2'500 colones pour deux, ce que nous acceptons volontiers (comme les deux autres touristes un peu dépités). On fera finalement la route juste derrière le bus local :)

Arrivée à bon port

Pendant que nous attendons l'ouverture du parc, nous réfléchissons et Monteverde étant notre dernier parc et étant celui avec une chance de voir des quetzals, nous décidons de prendre un guide anglophone pour 20$/personne.

Notre guide de la journée
Grive à tête noire
Tohi à nuque brune ou Chestnut-capped brushfinch
Premier quetzal de la journée
Le même quetzal de dos
Arbre
Brillant fer-de-lance femelle
Brillant fer-de-lance femelle de dos
Colibri à épaulette ou Stripe-tailed hummingbird
Cachette de papillons au creux d'un arbre
Ficus étrangleur
Tocro à poitrine noire
Singe hurleur
Nid de colibri
Deuxième quetzal de la journée

Monteverde est en fait un parc privé et non un parc national comme le reste des parcs que nous avons fait. Le site est constitué d'anciens champs agricoles rachetés il y a 70 ans pour permettre à la jungle de reprendre ses droits. Seuls 2% de la zone protégée est accessible aux touristes. Les 98% restants ne sont quasiment jamais visités par l'homme si ce n'est pour des fins de recherche scientifique.

Malheureusement, le lieu a déjà commencé à se modifier. En effet, il y a 15 ans la température moyenne était de 12°C et les nuages étaient au niveau de la jungle du parc. Actuellement, la température moyenne est de 20°C et les nuages se forment donc plus en hauteur et ne sont que rarement au niveau de la jungle.

Ce parc avait pour vocation de protéger deux espèces : le crapaud doré ou crapaud de Monteverde et le quetzal resplendissant. Malheureusement, pour le premier, ce fut un échec car c'est maintenant une espèce éteinte depuis 2001.

La forêt

Après avoir bien profité avec le guide et notre groupe, nous reprenons la marche sur les autres sentiers. Malheureusement, le seul pont suspendu du parc est en rénovation. Mais la ballade est très agréable jusqu'au belvédère sur les faces atlantiques et caribéennes du parc.

Chemin fermé
Face Pacifique
Face Atlantique
Petite photo avant de partir

En revenant, nous croisons trois mexicains en train d'observer une belle coccinelle. S'ensuit une longue discussion jusqu'à qu'ils rejoignent leur tour privé (dans lequel nous nous incrustons en continuant à parler avec eux). Nous verrons encore d'autres quetzales et rencontrerons une grande partie de la famille des mexicains puisqu'ils sont là pour fêter l'union de leur cousine avec un costaricain. 

Coccinelle
Groupe de mexicains amicaux
Quetzal femelle

Avant d'arriver au bout du sentier où il y a une cascade, nous discutons avec une guide qui est en train d'observer un couple de quetzal avec son client. D'abord prof d'anglais elle s'est reconvertie mais n'a pas pu suivre les cours normalement car 99% d'hommes et elle ne fut pas acceptée par ce monde d'hommes... Elle nous a appris que l'anglais était d'ailleurs un module obligatoire pour être guide au Costa Rica et nous a donné une application pour plus facilement reconnaitre les oiseaux : Merlin app ! C'était vraiment un moment très enrichissant à ses côtés !

Quetzal mâle
La cascade au bout du sentier

Ayant bien profité du parc, nous décidons de nous poser au Café Colibri à quelques mètres de l'entrée. Ce café permet d'observer tranquillement des colibris qui viennent manger à des mangeoires construites pour eux. On a d'ailleurs pu se rendre compte de l'aspect territorial de leur caractère avec les prises de becs entre eux. 

Colibri cyanote
Campyloptère violet mâle
Pause goûter
Brillant fer-de-lance femelle
Colibri en vol stationnaire
Colibris cyanote en train de manger et colibri magenta en vol
Colibri non identité
Colibri cyanote

Nous prenons ensuite la route avec le bus local qui coute 700 colones (vraiment, il n'y a aucun intérêt à prendre les shuttles ou taxi collectivo à 3$ l'aller).

Le bus de retour
Le nouveau chat de l’auberge

Jour 3 : Journée calme et papotage

Le dernier jour sur place, nous décidons de prendre du temps pour manger notre petit-déjeuner et finir les deux-trois trucs que nous voulions finir. Finalement, nous passons la matinée avec Julian, qui fait un long voyage également et qui a déjà bien sillonné précédemment l'Amérique du Sud et Centrale. Nous échangeons donc beaucoup avec lui pour avoir quelques astuces et conseils généraux sur le voyage durant toute la matinée.

Super Kristel
Activité du jour

Après avoir rapidement grignoté une banane, nous partons voir le ficus qui forme un pont et le point de vue sur la jungle. On fera finalement une halte dans une patisserie, ayant peu mangé le midi.

Ficus bridge
Ficus bridge de l'autre côté de la berge
Attention
Vue sur les alentours
Beaucoup moins dangereux
Cheesecake et gâteau noix de coco - caramel

L'après-midi sera consacré à remplir les formulaires pour l'entrée au Nicaragua qu'il faut envoyer à l'avance et voir où faire notre test PCR à San Jose. Agathe, ayant eu des mots de tête depuis la veille, fera une bonne sieste jusqu'au repas.

Jour 4 : Relier San Jose

Encore un levé matinal puisque le bus allant à San Jose part à 5h30 ou 14h30 et nous voulons faire nos tests le plus rapidement possible pour les avoir à temps pour notre bus de lundi à 1h du matin.

Et là, un cadeau du Costa Rica... Nous avions cherché à plusieurs reprises le motmot dans des parcs nationaux lorsqu'il était indiqué qu'il pouvait y être et nous n'en avions jamais vu. Et surprise... un motmot se pose juste devant nous sur le trottoir. Nous avons donc pu observer ses belles couleurs malgré la pénombre avant qu'il ne reparte dans la jungle. C'est vraiment toujours quand on ne cherche pas que la nature vient à nous...

Motmot
Gare routière très colorée

Et c'est parti pour 5h de bus direction San José !

Bus
Encore d’autres paysages
0 commentaire