Coban

Publiée le 11/03/2022
Régler deux-trois détails en profitant un peu du lieu - 310'000 habitants - 1'330 m d'altitude

J1 : Aller au plus pressé

Nous arrivons à Coban avec un seul objectif : trouver un réparateur pour notre ordi. Après avoir déposé nos affaires, nous allons faire le tour de la ville en fonction des conseils des gens. Nous avons fait un arrêt au Xkape Kob´an où nous dégustons un menu du jour avec soupe, poulet et riz et une boisson au maïs grillé. Pour finir, Agathe prend une spécialité de la région le kakaw-ik. C'est un chocolat chaud avec lait, vanille, miel mais surtout... piment ! Agathe n'arrivera qu'à en boire les 2/3 avant d'abandonner à cause des piments !

Menu del dia
Boisson au maïs grillé
Boisson chocolatée Kakaw’ik et le cheesecake de Ben

Finalement, nous trouvons un réparateur et nous lui laissons notre précieux (qui n'a que 3 mois...). Dommage que la garantie ne fonctionne ni en Amérique Centrale ni en Amérique du Sud sinon ca aurait été plus simple. Nous y retournons deux heures plus tard pour retrouver notre ordi qui marche. Apparemment, il a seulement eu besoin de nettoyer le ventilateur. On profite de la fin de la journée pour transférer les photos et autres sur le disque dur externe et on se repose.

Objectif atteint !
Tout sauvegarder vite vite !

J2 : Parcourir le centre-ville

Aujourd'hui, nous décidons de prendre notre temps. On se ballade un peu dans les rues autour de notre auberge. On trouve un salon de beauté/coiffeur pour rafraichir un peu nos cheveux. On visite ensuite le musée de la ville qui est gratuit et très petit.

Nouvelle coupe pour Agathe
C’est ensuite au tour de Benjamin !
Bâtiment où se trouve le musée
Éléments du jeu de balle des temples mayas
A partir de fruits et non de terre
Masques de fêtes traditionnelles
Vue depuis le bâtiment à côté du musée
Sur la place centrale

Sur les conseils de celles qui s'occupent du musée, nous allons manger la spécialité de la région : Le kak'ik. C'est une soupe avec de la dinde mais bien consistant ! Quand on l'a vu arriver, on s'est tout de suite dit qu'on aurait largement pu manger à deux dessus.

On a de quoi bien mangé !

Nous nous rendons ensuite à l'église du Calvaire. Après une petite montée, nous avons une belle vue de la ville. Comme les autres églises visitées jusqu'ici, il y a des tentures. Par contre, ici l'autel est bien plus coloré.

Les dernières marches
L’autel
Vue sur la ville

Nous essayons de nous rendre au Parc Naturel Las Victorias pour voir un peu de nature mais quand nous arrivons, nous comprenons que le parc ferme dans une heure et qu'il faut payer. On préfère donc passer notre chemin et rentrer à l'auberge (où nous nous rendons compte que l'ordi ne marche plus mais nous décidons d'en faire le deuil pour l'instant).

On n’est pas les plus malheureux !
0 commentaire