La fin du Costa Rica

Publiée le 26/02/2022
Nos au revoir au Costa Rica

On tente notre dernière chance

Le deuxième PCR que nous faisons une semaine après le premier est toujours positif pour Agathe (et toujours négatif pour Benjamin). Après un grand moment de concertation/débat/prise de tête, nous décidons qu'Agathe fera un test antigénique lundi matin (2 jours après le PCR) car moins sensible et moins cher.

De retour à Labin pour le test antigénique

Nous recevons une heure après le résultat : NEGATIF !!! Nous ne pouvons pas aller au Nicaragua mais nous pouvons modifier notre itinéraire et aller directement au Guatemala. On prend donc deux billets en début d'après-midi, le test PCR de Benjamin étant valide jusque ce soir. On avait déjà préparé les sacs au cas où et en route vers l'aéroport en Uber.

Au revoir Airbnb de quarantaine

Notre bilan

Nous aurons finalement passé un peu plus d'un mois au Costa Rica avec la quarantaine. Sans quarantaine, nous avons passé pile un mois au Costa Rica.

Notre budget fut finalement de 40€ par jour (quarantaine et tous tests COVID confondus). C'est un peu plus que notre budget initial prévu mais, en craquant pour la partie Corcovado avec le parc et la double plongée, on s'y attendait.

Budget final

Ce qu'on a aimé :

- Tous les animaux dans et en dehors des parcs naturels et surtout quand on s'y attendait le moins ;

- La gentillesse des locaux toujours prêts à aider ;

- La facilité des transports entre les différentes villes ;

- Les paysages variés ;

- L'ambiance caribéenne du côté Est.


Ce qu'on a moins aimé :

- le gallo pinto et les frijoles (et pour le deuxième, on est pas près d'avoir fini d'en manger)

- les douches froides dans les auberges ;

- le manque d'activités culturelles ;

- des villes en majorité peu intéressantes architecturalement parlant ;

- tout est payant tout le temps.


Nos moments coup de cœur :

- Le parc Corcovado et voir de près un tapir, un fourmilier, des baleines à bosses, etc ;

- Les plongées à Isla del Cano avec la rencontre de requins et raie mais également la multitude de poissons variés et colorés autour de nous avec bonus dauphins sur le retour ;

- Les multiples rencontres de Quetzals à Monteverde ;

- Le night walk à Tortuguero ;

- Notre "jour de chance" à La Fortuna.


On a beaucoup apprécié le pays dans son ensemble sauf le côté "cher" de tout ce qu'il est possible de faire.

Si on devait repartir sans backpack, on prendrait une voiture et on sillonnerait Sarapiqui, Boca Tapada, San Gerardo de Dota et le Nord-Est du pays qui sont moins accessibles par les transports en commun.

0 commentaire