Chișinău, 3 jours dans la capitale de la Moldavie.

Publiée le 26/08/2021
L'hôtel City center, sorte d'auberge de Jeunesse, est l'endroit idéal pour un séjour à Chișinău (prononcer Kichino). En plein centre ville.,a proximité des parcs,c'est le lieu de toutes les rencontres. Les dortoirs sont de 4 à 6 personnes. Tout est parfaitement conçu pour la vie collective.

Une pause bienvene
Une soirée agitée

Damira à suivi de très près mon installation. C''est une petite fille joyeuse qui, comme toutes les petites filles, saute sur les lits, se cache derrière les rideaux, danse devant la glace. J:ai pensé qu'il s' agissait de la fille de la personne qui faisait le ménage vu leur complicité Et puis sa maman est arrivée et là tout est parti en vrille. Très agitée, avec une colère rentrée, rien ne semblait aller. Effectivement rien n'allait. Les responsables de l'hôtel lui ont demandé de faire ses paquets et de quitter l'établissement le lendemain à la première heure. Elle s'est effondrée. sous le regard peu étonné de sa fille qui gardait tout son calme. Visiblement à 7ans elle en avait vu d'autres. Elles dormaient toutes les deux dans ma chambre. A l'entendre gémir en pianotant de façon histerique sur son téléphone j'ai compris. Elles étaient à la rue. Je lui ai donné de quoi passer quelques jours de plus quelque part, (ce n'était pas grand chose pour moi). Cette femme apparemment si dure  m'a tendrement serrée dans ses bras. Elle a  souhaité que Dieu m'accompagne dans mon voyage. Elle croit encore en Dieu. Nous avons bien dormi. 

Le café des chats
Sur la table à côté Catalina et sa cousine.
Au hasard des rues
La gare..
La gare est vide
A la mémoire des Moldaves déportés par le régime communiste
Sur le chemin du retour
Celle ci non plus ne doit pas faire l'affaire
Si l'on supprimait les banques et les supermarches
C'était le dernier bouquet
Et puis il y a les parcs
Le café francais
Mais il fallait compter mes sous
Le plastique
Vert aussi le Ministère de l'Agriculture
Et puis Nata et Horia sont venus m'apporter ma peinture

Le brassage des langues. Les moldaves gagnent la palme d'or

Je leur ai traduit les textes qui les concernaient lors de l'étape précédente. Nata a aimé la connexion avec les étoiles et Horia celle de la barque ensablée libérée par la montée des eaux.. Il ne parle pas français, mais il parle couramment 4 langues:le roumain, le russe, l'anglais et l'allemand. Les jeunes moldaves parlent généralement 3 langues :le roumain, le russe et l'anglais. Avec ça ils peuvent conquérir le monde. 

Le soleil se couchait sur le lac.
Mais là il y avait Juliane et Hugo

Premier pas vers le journalisme et la sociologie

Un drôle d'histoire. Originaires de Saône et Loire, ils avaient fait, chacun de leur côté, une demande de bourse auprès de la région pour un reportage sur la jeuinesse dans les pays de l'est. L'administration les a mis en relation et c'est parti. Bien sûr Juliane dort dans le dortoir des filles et Hugo dans le dortoir des garçons, les choses étant posées, ils forment une équipe soudée , toujours sur le pont avec un agenda de ministre.,  (surtout la nuit) . D'accord sur tout. Comme quoi il ne faut pas tout mélanger. Avant la Moldavie ils ont sillonne l'Ukraine, et m'en ont rapporté des nouvelles effrayantes. (pour la première fois, j'ai eu un peu les chocottes.) L'Ukraine ? Ils sont déçus. La Moldavie, ils adorent.. J'ai aimé leur regard sur la jeunesse, d'autant que nous n'utilisons pas les mêmes grilles, C''est d'autant plus intéressant..Ils sont convaincus que tous les jeunes en France devraient aller voir ailleurs ce qui se passe. Leur budget tout compris pour un mois est de 500 € et ça passe. Leur reportage va durer 30 mn en tout et pour tout. Ils vont me l'envoyer Ils ont plus l'esprit de synthèse que moi. 


Un ange est sorti de la douche

Nous nous sommes quittés après que Juliane ait fait la vaisselle (j'avais fait la salade au Ketchup). Nous avions chacun fort à faire et la soirée était bien avancée. Je me suis dirigée vers mon dortoir lorsqu'un ange est sorti de la douche. Je me suis approchée de l 'ange en question qui, depuis 2 jours, s' était posé dans le lit à côté de moi, auréolé de la lumière de son ordinateur. On ne parle pas avec les anges, trop de mystère. Il fallait, malgré tout, que je le (la) prévienne de mon lever très matinal et du dérangement que je risquais d'occasioner. 

Magdalena la belle polonaise

Une évidence : c'était un ange  tombé du lit d'à côté pour me protéger. (j'ai donc prix en charge les 3 euros du taxi.) Je l'ai compris  à 5h 30 du matin, lorsque Magda m'a mis sous le bras la peinture que j'allais oublier, et puis aussi, lorsqu'elle m'a demandé, en chemin, si j'avais l'assurance anticovid nécessaire pour passer la frontière ukrainienne (tous les pays  ne font pas toujours leur beurre avec le lait de leurs vaches). Je ne l'avais pas. Elle a, vite fait bien fait, réglé l'affaire avec son ordinateur et ma carte bleue sur un banc avant le départ du bus. Elle est cadre financier chez Schell et parcourt le monde pour son employeur qui s'oriente vers les énergies renouvelables. Elle est amoureuse d'un bel italien. Nous avons fait le trajet ensemble, passé la frontière sans encombre, puis nous sommes séparées. 

La Frontière ukrainienne
4 commentaires

sa211271

Merci pour ce long moment partagé plein de richesses avec toi 🙏 nos pensées routardes t'accompagnent. 😊. Bisous. Sand et Gégé

  • il y a 3 mois

jurassic

Bien avec toi. Maïté et jean t’embrassent

  • il y a 3 mois

popette

Tu es épatante mais aussi flippante. Tu fais de belles rencontres, certaines sont très"touchantes. Tu respires tellement la sympathie que même les plus bourrus ne restent insensibles; Ton blog est super, merci pour ce partage. Je vais le refiler à Christiane. Rosa et moi même t'embrassons.

  • il y a 3 mois
nicole

Rainette

Merci à tous pour vos commentaires sympa. Ils boost la voyageuse,. Sans le blog et sans votre compagnie le voyage ne serait pas ce qu'il est. J'espère que vous m, 'accompagnerez jusqu' au bout du chemin. La semaine prochaine je serai dans le Caucase.

  • il y a 3 mois