Alaverdi

Publiée le 26/10/2021
Avant de rejoindre, par le nord, Noyemberian. il semble incontournable de s'arrêter en chemin à Alaverdi où se trouvent les monastères les plus prestigieux. C'est là que j'ai rencontré Irina. La ferme avec les moutons à Noyemberyan ? C'était une copine à elle.

Direction Vanadzor à partir de la gare routière où j'étais arrivée avec Arman. Il n'y a pas de maroutchka directe pour ma destination. Il faut envisager deux étapes. 

Vanadzor. Non je n'ai pas pris ce bus, dommage, ce n'était pas ma destination
La marchroutka pour Alaverdi
Arrivée à l'auberge Iris, chez Irina
Coucher de soleil sur le Caucase
Haghpat
Des puits de lumière dans tous les édifice s
Les amphores enterrées dans la bibliothèque
Le refectoire
Les fresques du Xe siècle ?
Par contre
Il y a du monde la dessous
La dame aux raisins et la dame aux noix
Et puis j'ai pris la clé des champs
Changer de point de vue et dessiner
Le monastère côté pile

Irina m'a conseillé Ozdoun et Ardvi qui sont des monastères moins connus et la ballade entre Ozdoun et Ardvi est, paraît-il magnifique. Bien que je ne sois jamais arrivée à Ardvi, je n'ai pas regretté. Je reviendrai quand il y aura de la neige. 

Ozdoun
Sloujba-l'office
Les anges
Et puis j'ai pris le chemin  d'Ardvi
Pablo
Effectivement la balade était magnifique.
Ardvi, je n'y suis jamais arrivée
On a eu aussi de la visite
C'est quand même beau le Caucase
Au revoir Irina

Irina se bat contre le chagrin. Il y a quelques années elle a perdu son fils qui était parti faire son service militaire comme tous les jeunes arméniens (2 ans). Une escarmouche à la frontière azeri. Il avait 18 ans et était étudiant. En janvier, son mari qui faisait des aller retour entre la France et l'Armenie comme travailleur dans le bâtiment est mort du Covid en France. Le corps n'a pas pu être rapatrié. Elle n'ira pas rejoindre sa fille en France. Sa force incroyable elle la puise dans sa culture arménienne, sa maison, ses voyageurs qui passent et qu'elle accueille avec beaucoup d'attention et un sourire très doux. 

Je lui ai fait un dessin en couleur pour mettre sur le mur.

Direction Noyemberian

Quelques moutons sont dans un ferme du côté de Noyemberian à la frontière de l'Azerbaidjan. Là bas  il n'y a rien à voir si ce n'est des moutons. J'ai demandé à Irina d'appeler pour prendre le rendez vous. Elle est tombée sur une copine. C'est quand même assez. drôle. Irina m'a montré sa page face book. C:est une reine de beauté comme on en voit dans les magazines. Elle est pâtissière et fait des gâteaux colorés assez extravaguants. Ils sont un peu kitsch mais sans doute délicieux  à croquer comme elle. Elle me propose de venir me chercher en ville. RDV devant un supermarché en face d'un jardin public.  Noyemberian c'est tellement perdu qu'il n'y a pas de marchroutka pour aller la bas. Et le village est à 25 km de Noyemberian. Je suis très excitee à l'idée d'aller au fin fond de l'Armenie rencontrer des personnes sans doute atypiques. Quelles surprises me réservent elles.? À suivre... 

1 commentaire

MMHB07

ouah cette étape est purement ..... ben je trouve pas les mots , les photos sont magnifiques, les personnes bien sur aussi, ce qui t'attend a la prochaine étape surement encore extraordinaire , il est certain que l'inconnu est tellement riche , toutes cette humanité et ces jeunes à vélo, et les sourires, les monastères , le prêtre, les anges, quelle richesse;Bises , je te suis !

  • il y a 1 mois