Huaraz et la Cordillera Blanca

Publiée le 23/04/2022
3 jours au cœur de la Cordillera Blanca, pour une ambiance montagnarde.

Première journée à Huaraz

Vous l’attendiez : la suite de notre périple à destination de Huaraz, au nord de Lima, au cœur de la Cordillière centrale des Andes, appelée ici Cordillera Blanca, en hommage à ses sommets enneigés. Mais pour arriver dans ce décor majestueux, nous avons vécu un trajet en bus de nuit… Après les fortes émotions de la journée, c’est déjà difficile de se retrouver dans une gare routière de 20 heures à 22 heures puis de ”dormir” sur un siège de bus, aussi confortable soit-il. Surtout que pour passer de 0 à 3100 mètres d’altitude, il y a des virages, beaucoup de virages. Réveil en sursaut à 5h30 quand le bus s’arrête : Simon sort en panique du bus, en chaussettes, les yeux mi-clos ”Huaraz ?”, et non nous n’étions pas encore arrivés mais nous avons tout de même subit la violence de cet épisode. On se retrouve finalement dans les rues désertes à 6 heures, après avoir passé une nuit très compliquée, à devoir marcher 30 minutes avec les sacs, et le manque d’oxygène. Là, clairement, je suis au bout du rouleau… Pas tous les jours facile la vie de voyageur. 

La journée sera sous le signe de la fatigue et la planification des prochains jours. On fait un peu le tour de la ville, qui n’a rien de très intéressant et la sieste est inévitable ! Encore une fois, on a complètement changé d’ambiance et de paysage par rapport à la veille.

Pour rattraper un peu la journée, on passe la soirée au ”Café Andino”, une super adresse très relax avec un feu de cheminée (j’en rêvais !) et un délicieux repas pas cher.

Mercado de Huaraz
Dans les rues de Huaraz

2ème jour : rando d’acclimatation

Nous avons retrouvé des forces et de l’énergie pour attaquer cette nouvelle journée ! Après un trajet en collectivo d’un quart d’heure, nous voilà déjà dans la campagne, et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, en train de grimper sur un sentier de randonnée ! Ah ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vraiment randonner dans la nature, ça fait du bien. Enfin, pas à nos poumons, car notre objectif est à  plus de 3700 mètres, donc plus on avance, plus ça grimpe et plus le manque d’oxygène se fait sentir. Mais le sentier est super agréable, on passe entre les champs, les fermes, tout ça avec une vue magnifique sur la Cordillera Blanca en face. Moins d’1h30 après notre départ, au bout du chemin : la Laguna de Wilcacocha, un joli étang sur un beau plateau et une vue imprenable. Super spot de picnic !

La redescente est bien plus facile au niveau du souffle, et permet de mieux apprécier la vue, mais les douleurs au genou de Simon se réveillent méchamment… Il finit la rando sur les rotules (si je puis me permettre…).

Pour compenser, nous prenons la direction de banos thermales pour l’après-midi, histoire de nous délasser après cette journée sportive. À l’entrée du site, on nous propose ”piscina” ou ”pozo”, on ne comprend pas très bien et on choisit ”pozo” car apparemment c’est plus privatisé… OLALA le choc en voyant ce ”pozo” ! C’est en fait une petite pièce fermée, style hôpital de rééducation des années 70, avec une sorte de baignoire et 2 jets d’eau ! Je ris de malaise en arrivant, c’est pas du tout ce que j’imaginais ! Au départ on se sent assez mal à l’aise dans cet endroit, en plus pour rajouter à l’ambiance glauque, l’eau thermale est marron… La totale ! Mais bon, à force on se détend et on apprécie ce moment de récupération. Au moins on est tranquilles !

On rentre à Huaraz pour se poser, Simon a super mal à son genou. On retourne tout de même manger au même café de la veille pour bien finir la journée.       

Sur notre chemin....
Rando vers la Laguna Wilcacocha
Arrivée à la laguna
Agriculture à l'ancienne...
Magnifique panorama sur les sommets enneigés de la Cordillera Blanca
Pensez-vous que je peux commercialiser cette photo pour une marque de croquettes ? 😍
Fiers randonneurs
Nature nature
Pozo thermale

Jour 3 : Chavin de Huantar

Grosse journée d’excursion prévue aujourd’hui ! Pas d’autre choix que partir avec une agence, semana santa oblige. Direction le sud, avec pour objectif la visite de Chavin, un site archéologique. Sur le trajet, on traverse des paysages magnifiques de la Cordillera, on s’arrête même au bord d’une superbe laguna, on adore !

La route est assez longue et il est quasiment midi quand on atteint le site archéologique. En toute franchise, je suis complètement décalquée en arrivant sur place, j’ai qu’une envie c’est m’allonger dans l’herbe et dormir… Donc je ne pourrai pas vraiment vous expliquer clairement le site et la visite. J’ai quand même capté que la civilisation Chavin est l’une des plus ancienne du Pérou (entre 1200 et 300 avant JC), et que ce sont les ruines du centre religieux et administratif. Voici ce que me relate Simon : on a étudié une statue représentant les 3 mondes (aigle, puma et serpent), puis le site est un temple pour les dieux, il comporte un ingénieux système de canaux, ainsi qu’une importante place centrale, et nous avons même pu entrer dans des galeries à l’intérieur du temple.     

Suite à cela, nous nous sommes rendus au musée abritant des objets retrouvés sur le site, puis nous avons ”visité” le village pendant que le groupe déjeunait au restaurant (nous avions prévu notre picnic : sandwich d’avocat comme tous les jours + une petite salade de fèves achetée à une dame dans la rue).

2h30 de route pour rentrer à l’hôtel. On ne ressort pas dîner, on achète des palomitas (popcorn) à une vendeuse dans la rue et on grignote à l’hôtel, épuisés.

Arrêt à la laguna
En admiration
Chavin de huantar
Entrée du temple
Construction datant de près de 2000 ans antisismique
Dans les couloirs du temps !
Présente depuis belle lurette ici !
Les autres têtes exposées au musée
Conche gravée utilisée pour sa sonorité
Au bout du rols'
Ma salade de fèves
Arrêt au village

4ème jour : Laguna Paron

C’est reparti pour une nouvelle journée de trajet + visite, avec la même agence que la veille. Cette fois, 3 heures de trajet pour rejoindre la laguna Paron, notre objectif du jour. À la base, nous voulions faire un trek d’une journée (6 heures de marche) pour la laguna 69 (un must apparemment), d’où la rando d’acclimatation à Wilcacocha. Mais grâce à cette première rando, on a pu voir que l’état du genou de Simon ne permettrait pas la réalisation de ce beau challenge. On s’est donc rabattus sur la Laguna Paron, accessible en mini-bus.

Sur le trajet, on peut admirer le plus haut sommet du Pérou : le Huascaran, culminant à pas moins de 6768 mètres sobre el nivel del mar (comme ils précisent à chaque fois ici) ! C’est assez incroyable dans cette partie du monde considérée comme ”tropicale” par rapport à sa proximité avec l’équateur.

On fait aussi une pause au village très pittoresque de Carhuaz, pour prendre quelques ravitaillements pour le déjeuner (je vous laisse deviner…). Ici et comme dans toute la région, les gens portent majoritairement des tenues traditionnelles, et les femmes portent chapeaux hauts et tresses. Les hommes aussi portent un chapeau. On se sent vraiment plongés dans la vie locale, sans touristes !

La pause sera rapide, car on reprend la route pour monter à la laguna, et quelle route… La première moitié s’est très bien passée, mais la deuxième partie (donc 1h30) n’est que de la piste, dont la majeure partie est défoncée. Résultat, on se fait encore secouer dans tous les sens et c’est long. Un peu plus, et à la prochaine toux, on recrache une vertèbre !

Mais quelle récompense une fois sur place ! La vue est simplement sublime. Mieux qu’en rêve, mieux qu’en photo. Une lagune, coincée entre les hautes montagnes, d’une couleur turquoise incroyable avec en toile de fond un pic enneigé à 6000m. Quel spectacle !

On profite au bord du lac, on mange tranquillement, on prend de belles photos… puis on décide de monter au mirador, en surplomb du lac, à 4200 mètres d’altitude. La montée pique les poumons : le manque d’oxygène  est parfaitement ressenti ! C’est assez vertigineux et fréquenté, mais la vue est toujours aussi impressionnante. Il est temps de redescendre pour profiter encore quelques minutes de la vue puis reprendre le bus.

Au total, 2 heures sur place, et c’est trop court ! On aurait aimé rester un peu plus dans ce lieu stupéfiant de beauté (toutefois un peu gâché par des humains peu respectueux, grr toujours eux…). Le trajet de 3 heures du retour fait toujours très mal au dos, on se console avec les merveilleux paysages qu’on peut observer par la fenêtre.

C’est notre dernière soirée à Huaraz, on a adoré découvrir cette partie du monde, découvrir des sommets, la vie des habitants, le cœur du Pérou montagnard. On aurait aimé faire et voir davantage mais parfois nos corps freinent nos ardeurs et le plus important reste de s’écouter et ralentir quand c’est nécessaire. On a déjà eu la chance de pouvoir découvrir tous ces lieux majestueux ! 

Con la amiga
Vie quotidienne
Laguna Paron - une beauté sans nom
Faune d'altitude
Pause repas
Portrait Simon
Choufie
Portrait Solène
Panorama du mirador
Au sommet du mirador
Vue incroyable
Faune d'altitude 2
Une dernière parce que c'est trop beau !
7 commentaires

Cradal

Très belle étape !!!! Les photos sont superbes donc j'imagine qu'en vrai vous en avez eu le souffle coupé !!

  • il y a 4 semaines

Zizou

Je suis pleine d’admiration pour vous et malgré toutes ces péripéties tu as le courage de faire ton compte rendu.. merci😊

  • il y a 4 semaines

Biscuit

De la haute montagne accessible avec des paysages magnifiques.

  • il y a 4 semaines

Pikachu

De l'admiration pour les photos,le texte et votre volonté. Mais aussi je l avoue soucieuse pour les genoux et votre forme physique, prenez soin de vous ,on vous attend entiers pour votre retour .

  • il y a 4 semaines

Nadin

Quels exploits pour vivre cette étape aux somments vertigineux et aux lacs hors du commun. Je crois que les limites sont plus que dépassées . Bravo

  • il y a 4 semaines

Colombette

Vos photos sublimes, votre récit à la fois réaliste , dépaysant et enthousiasmant font qu’on comprend mieux l’expression «  c’est le Pérou » ou plus souvent «  c’est pas le Pérou 😤 ».
Je partage l’admiration de vos parents et je comprends leur fierté à vous lire et à vous regarder.

  • il y a 4 semaines

MaudusChampa

Ah oui, carrément photogéniques ces paysages !! Ca donne envie !!

  • il y a 3 semaines