Medellin et Guatapé

Publiée le 10/03/2022
1 journée dans la trépidante Medellin suivie d’une journée au bord du lac de Guatapé

Arrivée à Medellin

Moi qui voulait changer de climat pour me débarrasser des moustiques et de la chaleur, j’ai été servie en arrivant à Medellin ! Située au centre du pays, cette ville à 1500 mètres d’altitude est entourée de beaucoup de verdure. Nous nous en rendons tout de suite compte, en arrivant en avion au dessus des collines : tout est vert et … il pleut ! La température s’en ressent aussi immédiatement : on remet nos pantalons, longtemps oubliés dans nos sacs à dos.

Notre auberge est située dans le quartier du Poblado, qui est le quartier le plus sûr et recommandé de la ville pour loger. Il s’agit d’un quartier branché, avec beaucoup de bars, restaurants et boîtes de nuit. Jolies décos, terrasses et musique pop : on se croirait presque en Amérique du Nord. Mais on ressent aussi le côté festif et la place de la drogue ici : après tout Medellin c’est le fief du célèbre Pablo Escobar et des cartels de narcotrafiquants. Ici, la drogue est omniprésente : les gens de notre auberge fument sans complexe de la MJ, des boutiques sont spécialisées, et dans le centre, beaucoup de junkies.

Autant le dire : on ne se sent pas très à l’aise dans cet environnement, ni dans notre auberge… Pour notre première soirée, on fait le tour du quartier, puis on va dîner des burgers.

La nuit se passe moyennement (la chambre n’est pas complètement fermée donc froid et humidité) mais nous avions acheté du Nutella pour le petit dej, ce qui remonte bien le moral (on n’en pouvait plus des œufs/saucisses/arepas dès le matin) !

Nous partons vers le centre ville, et pour cela nous utilisons le métro aérien : c’est une bonne surprise ici en Colombie ! Le métro est récent, spacieux et efficace pour se déplacer rapidement. Le centre ville est bondé de monde et de sollicitations : il y a autant de vendeurs de rue que de boutiques. On s’accroche à nos sacs, à nouveau nous ne sommes pas très à l’aise. Après un petit tour des places, églises et rues piétonnes, nous profitons de notre pause déjeuner en terrasse surélevée. Ça nous fait du bien de prendre un peu de recul sur le bourdonnement de la ville. 

L’après-midi sera consacré à la découverte de la comuna 13. La ville de Medellin est immense, elle se découpe en ”comunas”, elles-mêmes redécoupées en ”barrios” (quartiers). Le centre ville est installé dans une vallée, et les barrios grignotent les montagnes alentours, et plus on s’éloigne, plus les barrios sont spartiates : de petites boites de briques et tôles qui s’additionnent les unes aux autres. Ces 10 dernières années, la ville a totalement changé : elle qui était considérée à une époque comme l’une des plus dangereuses du monde, est aujourd’hui devenue touristique. Cela grace à nombreux efforts de la municipalité, notamment pour désenclaver les barrios. Des téléphériques ont été insallés pour permettre aux habitants de rejoindre très rapidement le métro puis le centre. Ce sont des vraies télécabines, oui comme au ski ! Nous en profitons donc pour faire un petit aller-retour et découvrir les barrios de la comuna 13 vu d’en haut (et en toute sécurité !). C’est impressionnant de voir cette ville tout en tentacules.

Nous enchaînons ensuite avec un tour guidé dans le quartier. Même si nous ne comprenons pas tout (beaucoup de monde dans le groupe donc parfois difficile de suivre les explications en espagnol), cette visite est très instructive quant à l’histoire de la ville et la vie dans les barrios. Nous grimpons jusqu’en haut d’un barrio, grâce à une série… d’escalators ! À nouveau, une action de la ville pour faciliter les déplacements des habitants.

Après plus de 3 heures de visites, nous sommes épuisés et reprenons le chemin de l’auberge, pour une bonne nuit de sommeil, avec quelques empanadas dans le ventre.

Centre ville de Medellin
Barrio vu de la télécabine
Télécabine
De nombreux street arts racontent l'histoire du barrio
Comuna trece
Les escalators

Guatapé et la Piedra del Penol

Pour cette nouvelle journée, nous partons à l’est, à 2 heures de bus de Medellin pour rejoindre le village de Guatapé. Mais avant ça, nous faisons étape au ”monument” du coin : la célèbre Piedra del Penol. Il s’agit d’un énorme bloc de pierre qui surplombe le lac de Guatapé. Pour grimper au sommet : 700 marches installées sur le rocher. Nous sommes bien courageux et une fois arrivés en haut, la vue est superbe. Le lac a été formé par la création d’un barrage, donc sa forme et les petits îlots qu’il crée sont très beaux à voir.

Nous rejoignons finalement le village, grâce à un moyen de transport inédit de ce voyage : en tuk-tuk ! Ça me rappelle le voyage en Asie, et c’est une première pour Simon. Hihihi c’était cool.

Le village s’avère très charmant, avec sa place centrale, ses rues piétonnes, ses petites boutiques et surtout ses décorations de façades. En effet, sur chaque devanture, la partie basse est consacrée à des illustrations, chacun y allant de sa propre inspiration. Les couleurs et les plantes rajoutent encore plus de charme à l’ensemble ! La balade y est particulièrement agréable.

Nous déjeunons en terrasse dans une jolie rue, pour moi c’est truite grillée : miam.

Nous avions réservé un hôtel un peu excentré, le ”Lake view hotel”, pour pouvoir profiter du calme des lieux et de la terrasse avec vue sur le lac. La déconvenue a été totale, puisque notre chambre était située au rez-de-chaussée (pour ne pas dire sous-sol) et sans fenêtre ! Quant à la ”décoration”, mieux vaut avoir une santé mentale de fer pour ne pas se retrouver avec des idées noires… C’est l’angoisse !! Nous sommes super déçus et ça nous met le moral dans les chaussettes… On annule nos plans de repos pour retourner dans le centre (10min à pied quand même…), faire des photos, réfléchir à la suite de notre voyage, et manger une petite glace.

On décide de se faire un bon petit resto pour se faire un peu plaisir le soir, mais le service est catastrophique ! Alala… une journée en demi-teinte pour nous, On va vite se coucher, pour partir au plus vite le lendemain matin !

La Piedra
Vue sur le lac
Vue sur le lac
Guatapé
Guatapé
On garde toujours le sourire !! Malgré nos mésaventures
Zocalos : nom de ces bas-reliefs colorés
Glace au café (évidemment.. )
En bonus : la vue du Lake View Hostel

Question

Je réfléchis à un article différent pour vous partager une autre facette de notre voyage : les coulisses de la vie de backpackers. Est-ce que cela pourrait être intéressant ? Qui aurait envie d’en savoir plus ?

7 commentaires

Zizou

Quel courage vous avez d.aller dans ces endroits un peu insecures et quel moral d’acier il faut avoir avec les déconvenues rencontrées !!récit toujours passionnant et photos superbes

  • il y a 4 mois

Cradal

Oui oui oui moi je me demande a chaque fois comment vous gerer vos affaires etc... donc je dis un grand oui a un article sur votre statut de backpacker !!!! Bisous a vous 2 et super recit !!!

  • il y a 4 mois

Pikachu

Pour moi , plus j en sais mieux c'est ! Donc je prends tout , même les mots que je ne comprends pas. Et puis c est trop bien de pouvoir vous suivre partout enfin presque...
Et le récit est passionnant autant que les photos sont magnifiques, encore merci !

  • il y a 4 mois

Colombette

Toute Grande Aventure comporte des mésaventures ! Bravo à vous deux d’aussi bien les gérer et de garder le sourire. Et quel plaisir de vous lire et de découvrir vos photos! Merci!

  • il y a 4 mois

MaudusChampa

La honte, je viens de découvrir quon pouvait commenter l'étape, et non pas chaque photo.. ^^
Oui carrément partante pour l'article backpacker !! hâte de voir les enseignements de notre voyage en Asie pour celui ci !

  • il y a 4 mois

MaudusChampa

En tous cas, même si cette étape vous a un poil déçu, les photos font toujours autant rêver !! Et quel dépaysement !!

  • il y a 4 mois

Biscuit

En ignorant que je suis Back machin c'c'est quoi ?

  • il y a 4 mois