Vík et les plages de sable noir

Publiée le 27/03/2019
Il pleut, il mouille !

Aujourd'hui (lundi 25), le temps n'est pas terrible du tout. De la pluie et encore de la pluie tombe sans cesser une seule seconde. Cette situation est infernale pour faire des photos.

J'essaye tant bien que mal mais ... je fini trempée. Heureusement, le chauffage, relié à une deuxième batterie, me permet de faire sécher toutes mes affaires sans faire tourner le moteur du van.

Je profite de ce mauvais temps pour faire quelques courses au supermarché "Kronan" de Vík et  surtout pour m'occuper un peu. J'ai également fait le plein d'essence et rajouté du texte sur plusieurs de mes articles précédents. 


Tout l'après midi dans mon van à l'abri de la pluie.

Après une nuit passée sur le parking de "Kronan"(le seul camping de Vík étant fermé), je me réveille, il est 6h30. Je ne sais pas ce qu'il se passe mais je n'arrive pas à dormir plus longtemps. L'avantage de ce réveil matinal est de me rendre sur chaque site avant l'arrivée des touristes (8h) et prendre ainsi de belles photos.

Ce matin, je me retrouve donc avec tous les autres photographes sur la plage de Reynisfjara. La lumière est sublime et ce que je vois sort tout droit d'un rêve.

Doucement, le soleil se lève sur la plage bordée d'orgues basaltiques. Des milliers d'oiseaux tournoient aux dessus de nos têtes et des Cygnes (il me semble) volent en "V" clôturant ainsi le spectacle.

Un moment magique !

Levée du soleil sur Reynisfjara

Les touristes arrivent peu à peu. Ils sont tellement "obnubilés" par l'envie de se prendre en photo sur les orgues qu'ils en oublient que juste à côté d'eux se trouve l'océan avec ses vagues qui viennent se heurter violemment contre les orgues. C'est la marée haute.

En un instant, ça n'a pas loupé, une vague arrive à toute vitesse. Le temps qu'ils s'en aperçoivent, il est trop tard. Avec les autres photographes ont se regardent, un peu choqué de ce piètre spectacle auquel nous venons d'assister. La vague repart en laissant tout de même derrière elle un très joli souvenir aux touristes : repartir mouillés de la tête aux pieds !

Ça aurait pu être bien plus grave. "Dame nature" les a juste averti...

Orgues basaltiques de Reynisfjara

Trop de touristes !  Je préfère partir.

Direction la plage de Dyrhólaey avec son rocher en forme d'arche. J'emprunte un chemin qui monte jusqu'à un sentier où l'on peut se garer. De ce point de vue magnifique, qui  surplombe toute la côte, on peut même voir les rochers de la plage de Reynisfjara.

Vue sur la plage de Reynisfjara
Rocher en forme d'arche à Dyrhólaey
Plage de Dyrhólaey partie Ouest
Entre Dyrhólaey et Reynisfjara

Il est déjà temps de partir pour trouver un camping. Je suis à cours de batteries pour mes appareils photo.

Sur ma route, direction Kirkjubæjarklaustur (à celui qui arrive à le prononcer, je lui offre un verre), le paysage varie tellement qu'il m'oblige à m'arrêter toutes les 2 mn. Pour faire ce trajet, prévu pour 45mn, j'ai mis 5h.  Heureusement, j'avais encore une batterie de secours.

Loftsalahellir Cave
Mouettes tridactyles au bord de la grotte de Loftsalahellir
En contre bas de la grotte sur un énorme rocher
Dans les environs de Loftsalahellir Cave

Tellement de chose à voir au m²... Comme un petit air d'ouest américain...

Rocher de sable
Rocher de sable
1 commentaire

Déborah

deby181

Bon en fait j'ai envie de dire Waouh!!! à toutes les photos alors je fais un Waouhh général pour cette session vraiment trop belle!

  • il y a 5 mois