Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine!

Publiée le 16/08/2021
Entre le Monténégro où nous sommes restés plusieurs jours et Mostar où nous avons prévu de rester 3 nuits, nous avons visité Sarajevo, capitale de ce pays!

Si on avait su, on aurait pris un 4x4!!!

Mention spéciale à la route de la frontière entre le Monténégro et la Bosnie... Autant pour sortir du pays, ça va, c'est une belle route de montagne, autant la route de bienvenue en Bosnie n'a sûrement jamais été rénovée ni entretenue.

Déjà, on passe un pont devancé d'un panneau d'interdiction aux 7 tonnes, et on comprend pourquoi quand on voit l'état du pont qui n'est en fait qu'une succession de poutres empilées et où ne peut passer qu'un seul véhicule à la fois...

Mais ensuite, c'est pire! Heureusement que nous avons déjà pratiqué la route entre Niksic et Podgorica car cela nous a permis de ne pas être surpris de devoir rouler sur une piste de cailloux!!!

C'est sacrément tape-cul mais heureusement que la vue est belle et que ça ne dure pas indéfiniment...

Le pont à passer juste après les douanes
Notre première route en Bosnie !
Une route partagée avec les vaches

Une capitale d'après guerre

Cette ville est très belle, et nous avons apprécié la visiter ce dimanche 8 août. Nous avons commencé par le quartier turc, tellement typique qu'on se croirait vraiment dans un autre pays! La ville abrite plus de 100 mosquées, réparties dans les collines aux alentours afin d'éviter aux fidèles de devoir descendre et remonter 5 fois par jour pour la prière. Ce décor est vraiment surprenant car mosquées, synagogues et églises catholiques et orthodoxes sont partout dans le paysage. Et les influences de toutes ces cultures également!

Malheureusement, on retrouve encore et toujours dans cette partie de l'Europe des stigmates des conflits passés... Façades criblées et bâtiments désaffectés aux toitures éventrées. La ville a d'ailleurs pris le parti de marquer l'endroit de chaque impact d'obus sur le sol en remplissant de peinture rouge les creux laissaient par les impacts. On appele cela les "roses rouge". Cela donne une dimension historique et de mémoire à cet endroit.

Après le passage par le pont looping au dessus du canal, nous l'avons remonté jusqu'à la grande bibliothèque, avant de prendre une télécabine afin de pouvoir prendre de la hauteur et admirer la ville d'en haut! D'ailleurs, ce fut le baptême de force de la cage de transport pour Bucky! En effet, le règlement de ces télécabines impose que les chiens fassent la montée dans une cage. La crapule n'a donc pas eu le choix, mais heureusement qu'il connaissait déjà ce qu'était une cage (avec la sienne) et qu'il adore ses friandises, une poignée jetée dedans et le tour était joué. Le fait que nous soyons restés avec lui a du énormément jouer aussi, et il est resté alerte, mais calme, on est trop fiers de lui!!!

Après ces péripéties, nous avons roulé quelques kilomètres après Sarajevo pour découvrir un site unique en son genre!

Le pont latin
Le quartier turc "Bascarsija"
Le quartier turc "Bascarsija"
Le quartier turc "Bascarsija"
Le quartier turc "Bascarsija"
Le quartier turc "Bascarsija"
Rue de Sarajevo
Cathédrale du Coeur de Jesus
Rue de Sarajevo
Marché couvert
Rue de Sarajevo
Batiment touché par des éclats d'obus
"Rose rouge"
Une des nombreuses mosquées
Batiment touché par la guerre
L'université avec devant le "pont looping"
Vue sur les rives de la rivière Miljacka
Vue sur les rives de la rivière Miljacka
Faculté de droit avec devant au dessus de l'eau des sculptures en métal en lévitation
Sculptures au dessus de la rivière
Sculptures au dessus de la rivière
Cathédrale de la Nativité de la Mère de Dieu
Intérieur de la cathédrale
Intérieur de la cathédrale
Rue de Sarajevo
Une des nombreuses mosquées
Tour de l'horloge
Bibliothèque nationale
Les télécabines
Baptème de la cage pour Bucky
Vue sur Sarajevo
A droite la brasserie de bière de la ville
Eglise
Le long de la rivière
Bucky prêt à repartir !

Les pyramides de Bosnie

Alexandra avait repéré un petit endroit où passer la nuit et qui se situait sur le bord d'une piste en haut d'une colline. Cette colline n'était autre qu'une des 3 pyramides que renferme ce pays, mais la piste qui y menait était loin d'être facile à emprunter. Pour tout dire, j'ai vu le moment où on y arriverait pas... C'était en fait un chemin en cailloux, extrêmement raide et parcouru de ravines... Alors avec 3 tonnes 5, ça n'a pas été de la tarte, mais c'est passé! On s'est dit que là, ça serait la route la plus dure qu'on prendrait. Il ne faut pas qu'on refasse ça parce que c'est limite dangereux... En revanche, une fois posés, c'était sympa et ça valait le coup!!! Autant pour l'emplacement que pour le coup d'œil!

Peu de temps après que nous nous soyons installés, nous avons croisé un français qui regagnait son campement, encore plus haut et plus loin derrière nous, dans la montagne. Il s'agissait en fait d'un volontaire qui travaille aux fouilles du site et il nous a expliqué ce que nous avons visité le lendemain, les pyramides de Bosnie-Herzégovine.

Il s'agit en fait d'un regroupement de 3 pyramides recouvertes de végétation et de forêt. Donc à première vue, on ne remarque que des collines. C'est en y regardant de plus près que l'on distingue les formes triangulaires de ces collines.

Pour vous la faire courte, un archéologue a acheté le site (les 3 pyramides et les tunnels attenants) au pays, en son nom. Elles lui appartiennent donc. Mais mettre au jour les trésors qu'elles renferment est un travail titanesque et de longue haleine. C'est pour cette raison qu'il n'attire que des volontaires (issus de tous les pays) qui viennent pour découvrir les entrailles de ces vestiges.

En quelques chiffres, ces pyramides sont les plus grosses jamais découvertes (plus que celles d'Égypte, d'Amérique du Sud ou d'Asie), les plus anciennes (datées d'il y a plus de 30 000 ans), avec le moins d'erreur par rapport au Nord cosmique (12 secondes contre 2 minutes en Égypte) et elles regorgent de tout autant de mystères que les autres sites similaires (matériau employé plus solide que de nos jours, présence d'eau en circuit interne et vibrations énergétiques sans équivalent). Ce ne sont là que des exemples des secrets mis au jour par la découverte de ces pyramides.

Le vrai problème, c'est qu'aucune aide n'est à espérer des institutions internationales. Ces pyramides mères remettent en question beaucoup trop de sujets et ces organismes extérieurs préfèrent fermer les yeux sur cet endroit.

En un mot comme en cent, cet endroit est exceptionnel. Et on a pas besoin d'être croyant ou complotiste pour admettre que chaque nouvelle découverte arrachée à ces pyramides pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses et d'explications scientifiques. Seuls le temps et les avancées technologiques pourront, un jour peut-être, permettre de faire toute la lumière sur ce sujet. En attendant, il attire toujours plus de curieux!

Après cette parenthèse ésotérique, nous avons roulé jusqu'à Mostar, une autre ville chargée d'histoire de ce pays!

Sur la route pour le spot de la nuit
Sur la route pour le spot de la nuit
Vue depuis notre emplacement
La balade du soir
La balade du soir
Photo de nuit prise avec le téléphone d'Alex
Le site des pyramides vue du drone
Le site des pyramides vue du drone
Notre spot pour la nuit
Visite de la pyramide du Soleil
Un des panneaux explicatifs
Un des panneaux explicatifs
Le parc Ravne
Le parc Ravne
0 commentaire

1 Voyage | 50 Étapes
Sarajevo, Bosnie-Herzégovine
70e jour (08/08/2021)
Étape du voyage
Début du voyage : 31/05/2021
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux