Les préparatifs

Publiée le 28/10/2017
Les préparatifs avancent... Cela fait plusieurs mois que je me prépare psychologiquement à partir, la liste des dernières fois et longue et à commencer à s'écrire il y a fort longtemps. Les adieux et les aurevoir aussi. Il est temps maintenant de songer sérieusement à préparer mes bagages,!

Les préparatifs avancent... Cela fait plusieurs mois que je me prépare psychologiquement à partir, la liste des dernières fois est longue et à commencer à s'écrire il y a fort longtemps. Les adieux et les au revoir aussi. Il est temps maintenant de songer sérieusement à m'occuper de mes bagages,!

avant les préparatifs
On s’organise doucement
Et tout est rentré !

En plus de gérer la dimension émotionnelle du départ, la fin du contrat de thèse, la soutenance de thèse, il a fallu préparer ce début de voyage tant attendu.


Les formalités administratives avec d’abord la demande de working Holiday Visa auprès de l’ambassade de Nouvelle Zélande. Super facile, tout se fait par internet, c’est bouclé en 48h, et ce dès fin juin 2017


Ensuite l’assurance. Je me fie comme discussions je les réseaux sociaux et choisis CCM. 400€ l’annee Me semble raisonnable.


Je prends mes billets d’avion début septembre, auprès de l’agence le cercle des vacances, également massivement recommandé sur Facebook. 950€ l’aller retour avec air china! la date de retour étant modifiable une fois sans frais. J’arrive à Auckland avec une escale de près de 20h à Pekin. J’en profiterai pour visiter la cité interdite!

Ce que je n'ai pas fait et que j'aurais pu/du faire: la demande de permis international. Depuis le 1er septembre  2017, tout passe par la préfecture de Nantes, et le délai d'attente est de 2 mois. Forcément je m'en suis aperçue 1 mois avant de partir, alors j'ai laissé tomber. A la place, j'ai fait traduire mon permis par un traducteur agrée à Auckland, 20€ (+20€ de frais, ahem), prêt en 3 jours, à récupérer à mon arrivée.


La pré-inscription pour ouvrir un compte en banque. si ça se fait très bien en arrivant, il est plus facile d'avoir un rendez-vous rapidement en ouvrant son compte préalablement. Il faut fournir justificatif de domicile, mais peut très bien n'être donné qu'au rendez-vous, une copie du passeport, et il faut remplir un document en ligne. La kiwibank, que j'ai choisie, permet également d'obtenir son IRD dans la foulée, numéro essentiel pour pouvoir travailler légalement en nouvelle Zélande. Il faut pour cela fournir également une copie de son visa et  son numéro fiscal français.


Ce que j'ai fait par contre, c'est créer un compte sur transferwise afin de faciliter les transferts entre mon compte français et mon compte NZ à moindre frais, au moins pour les sommes de quelques centaines d'euros. Au delà, cela peut être intéressant de passer par sa banque normale.


En dehors de l'administratif, j'ai également dû gérer le logement:

-l'auberge de jeunesse en arrivant à Auckland. j'ai pris 4 nuits, me permettant de rester 3 ou 4 jours 'puisque mon avion arrive à 18h, je ne profite pas du premier jour). Je compte 2 jours pour les paperasses, et 1 ou 2 jours pour visiter. Auckland n'est pas fantastique, mais il y a des petites excursions sympas à faire!

-le 1er wwoofing. Gros stress! je pensais que deux semaines avant, c'était large, Pas du tout. Mes 7 premières demandes se sont vues refuser. par contre, une semaine avant, mes 5 dernières demandes ont été acceptées. Finalement, c'est donc la veille de mon départ que je sais où je logerai une semaine après. Ce sera dans une ferme avec des chevaux!!! je ne pouvais rêver mieux.

-la réservation pour être volontaire dans une réserve naturelle de conservation des forêts. Ca je me suis prise en avance! ce sera à Dargaville, dans le northland, pour 4 semaines.



Et bien sûr il faut finaliser tout ce que je vais emmener.

Au niveau des vêtements, j'ai finalement pris:

-6 pantalons: 2 pantalons de rando dont un transformable en short, 2 short, 1 jean, 1 pantalon "de ville"

-5 T shirts: 2 de randonnée, un moche pour être sali, et 2 plus casual 

-3 hauts “de ville”: chemise blanche, chemise légère et crop top. Bah oui je serai pas tout le temps en mode roots non plus..

-gilets et sweets de différentes chaleurs: un gilet léger, une polaire légère, un sweet, une doudoune compressible type uniqlo, une grosse polaire. Si je superpose tout je devrai survivre au froid hivernal néo-zélandais 

- coupe vent et cape de pluie. Il pleut beaucoup en NZ...

- 5 paires de chaussettes 

-sous vêtements pour 1 semaine

- duvet 0•C

- peignoir en micro fibres et 2 serviettes micro fibres 

- trousse de toilette avec crème, shampooing solide, après shampooing solide, savon solide, dentifrices, brosses à dent, fil dentaire, brossettes dentaires (ma soeur serait-elle dentiste?), brosse à cheveux, ciseaux, coupe ongle, quelques cotons, biseptine, quelques pansements

- 2 maillots de bain et un T-shirt lycra type surf

- chapeau, lunettes de soleil

- Masque de plongée et chaussures d’eau

- paire de tongue, de chaussures de ville (Veja <3), chaussures de randonnée 

- minichaps neuve pour l’équitation au cas où

- une tonne de médocs, au cas où. Anti moustique et crème solaire

- et tout l’attirail numérique : ordinateur, appareil photo, go pro, kindle, et tous les chargeurs et accessoires allant avec, un adaptateur USB pour la NZ. Je prendrai un adaptateur normal à l’aéroport. Ou pas

Le tout dans deux sacs à dos. Je dois avoir 20kg en tout. Ça reste lourd à porter...


Je crois que j’ai fait le tour des détails pratiques...


Il fallu aussi anticiper l’escale à Pékin et le trajet aéroport-auberge de jeunesse avec moult copies d’ecran Car pas d’internet facile...

2 commentaires

Catherine

Cathadam

Un beau début et un blog trotting qui va nous permettre de partager ce beau voyage et de le vivre par procuration !

  • il y a 2 semaines
Patricia

patadam

Super escale :-)

  • il y a 2 semaines
1 Voyage | 4 Étapes
Paris, France
France
J-2 (28/10/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 30/10/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux