4 semaines à Pupu Rangi (2)

Publiée le 04/12/2017
Chaque semaine est différente car chaque semaine le nombre de volontaires est différent. Les taches varient également!

Deuxième semaine (27 novembre-3 décembre)

Lundi 27 novembre à 6h15, Juliette et Rebecca s'en vont vers d'autres aventures. Robert Meredith et moi sommes les trois seuls volontaires de cette semaine.

Contrairement aux habitudes du sanctuaire, nous ne passons pas notre lundi "en ville" à dargaville, mais nous nous préparons à camper dans le forêt Mataraua! Pendant que Octvaian règle les derniers achats à Dargaville, nous préparons nos affaires. Duvets, rechange, repas, et matériel pour à nouveau contrôler les tunnels à rats. C'est une grosse expédition pour une petite journée de travail! Les tunnels sont effectivement rapides à installer, et les sentiers mieux taillés que la dernière fois. Nous dormons dans une hutte au milieu des bois, mais comme il n'y a que deux lits, Meredith et moi allons dormir en tente. Un ranger, Tom, sera également là, et dormira dans sa tente à lui. Robert dans la hutte, et Octavian décide de dormir sur la terrasse de la hutte. Après avoir repéré les "toilettes", nous montons la tente, et nous installons pour la soirée, que nous allons passer à faire des jeux. Pour le repas, des restes de couscous de la veille, et on s'est fait plaisir, on a pris un carrot cake au countdown! ainsi que des roulés à la cannelle, délicieuse pâtisserie suédoise (ou nordique en tout cas)... jusqu'à ce qu'on s'aperçoive qu'en fait ce n'est pas du tout de la cannelle, mais du fromage!!!! déception.... Meredith et moi devons apprendre à lire les étiquettes....

La soirée dans la tente est très agréable, on s'endort bercées par les hululement d'une chouette, le ruru (en maori), ou le morepork. Le réveil au milieu des arbres a également son charme, on petit déjeune "comme à la maison", avec nos kiwis(fruits), bananes et notre muesli. mais pas de thé! on repart sur les mêmes sentiers que la veille, pour finalement rentrer vers 13h , pour déjeuner, à Pupu Rangi. Après-midi libre, il pleut, du coup après une sieste, on cuisine, tarte aux pommes, pizzas.... toute une histoire cette soirée pizza! après deux tentatives un peu ratées (mais j'aime quand même), on arrive à obtenir des pizzas du tonnerre. On se régale en les dégustant sous un beau ciel étoilé.

Mercredi, c'est ma première journée dans la forêt de Trounson. Je connais déjà la base, et on est allés sur les sentiers "touristes" samedi soir, mais là il s'agit d'y travailler! cette fois-ci, j'accompagne Octavian pour installer des triangles avec de la cire, pour détecter la présence de possum. Un triangle à fixer tous les 20m sur des chemins de 200m. On en fait 5 dans la journée, la partie difficile étant de se dplacer entre les sentiers! nous faisons au total 14-15 km, et revenons assez fatigués. Marcher dans la forêt n'est pas facile, le terrain n'est pas plat, on a quelques descentes bien raides, et puis il faut marcher au milieu de la végétation plus ou moins dense, sur des troncs d'arbres tombés et recouverts de mousse.... un vrai parcours du combattant!!

Pendant ce temps, Robert et Meredith regroupent des graines dans des sachets (pour des études scientifiques) et préparent des boules de poison.

La forêt de Trounson, une forêt de Kauri est très différente de Pupu Rangi ou de Mataraua. Plud basse en altitude, plus sèche, il y fait plus chaud, et elle est donc propice aux.... Kauris!!!! C-es arbres font toute la réputation de la côte ouest du northland. Dans cette forêt, j'en ai vus qui avais jusqu'à 800-900 ans, mais à plus haut dans le nord, certains ont plus de mille ans et sont tout simplement énormes! Les Kauris ont également la particularité de perdre leur écorce afin d'éviter que d'autres plantes viennent se fixer à leur tronc. Comme à Whangarei, il faut nettoyer et désinfecter ses chaussures avant d'entrer dans la forêt. Mais au moins, maintenant, je sais pourquoi! Depuis 6-7 ans, une maladie est apparue qui tue les Kauris, c'est la "Kauri dieback disesase", et se propage notamment par les touristes, ou lorsqu'on marche sur les racines des arbres. Il faut donc faire attention!

Jeudi, deuxième journée à Trounson. Octavian installe les cires à possum sur 5 autres sentiers. Avec Meredith et Robert, nous nous équipons d'une magnifique antenne bleue afin d'aller détecter le signal émis par les transmetteurs des kiwis. Les transmetteurs émettent en permanence, toutes les dix minutes, un message codé en "bip" transmettant des informations sur les mouvements du kiwi, s'il couve des oeufs, s'il est prêt à bouger, à changer de terrier, etc... Si on connait la fréquence à laquelle le signal est émis, la dernière localisation où le signal a été détecté, il faut en revanche encore jouer avec un autre bouton, le gain, afin d'optimiser le signal. Il y a dix valeurs possibles. On se dirige donc vers la zone d'intéret, et de temps en teps, on s'arrête, on déplie l'antenne, et on essaye de détecter un signal dans un peu toutes les directions avec différentes valeurs de gain. C'est un peu fastidieux, mais on est très contents lorqu'on entend le "bip.... bip...."! Nous relevons le signal pour deux kiwis mâles, dirk et Charlies, puis rentront à la base, où on lance des lessives (wouhou!) et où nous prenons une douche pour la deuxième journée consécutive (mais quel luxe!)

En rentrant à Pupu Rangi, on découvre de nouveaux occupants, les jeunes veaux de 1 an du voisin Dawson, qu'il a déplace dans notre pré. Entre les dortoirs et la zone de vie, il faut donc traverser le pré des veaux!!! leurs petits yeux brillant dans la nuit ne sont pas toujours très rassurants...

Vendredi est une journée assez calme, on en profite pour réorganiser tout le campement, et faire la vaisselle et e rangement qui n'avaient pas été faits ces derniers jours (d'habitude, rangement quotidien, mais en ne vivant qu'à 4, on s'est autorisés une dérogation exceptionnelle).

Samedi, journée off, on déjeune au bord du même lac que le semaine dernière (mais il y a beaucoup plus de gens... beuh des gens,c 'est bizarre....!), puis on fait une mini ascension du pic  tokatoka où Octavian me montre une nouvelle espèce d'arbuste, le kawakawa qui sert à faire du thé. La vue sur la baie de Dargaville depuis le sommet du pic est très jolie!!!

Nous allons ensuite à la fête de Noël organisée par les différentes églises de Dargaville. Des chorales, des lectures des danses, dont notamment des danses maories par les écoliers, tout ça en dégustant un bon pique nique sur l'herbe, chauffés par le soleil couchant. Noël vraiment? je sais plus je suis perdue.... ça ressemble terriblement à une Kermès de fin du mois de juin, sauf qu'on parle de flocons de neige, de grange, et de froid. Cette fort sympathique journée se termine à Trounson, où après une bonne douche (encore! décidément), on va aller regarder les kiwis. On en trouve un au même endroit que la semaine précédente, et avons tout le loisir de l'observer pendant 5-10 minutes. Trop mignon!

Enfin, dimanche, journée encore assez calme où cette fois-ci on réorganise la forêt proche de la base, en numérotant les stations à poison, enlevant le marquage de vieux sentiers qui ne sont plus utilisés, etc... on déjeune sur place avec un bon BBQ, et pour dîner une bonne soupe de courge butternut, qui me donne à nouveau l'impression d'être au milieu de l'automne...

Il est à présent temps de dire aurevoir à Meredith, qui s'en va lundi matin vers Whangarei pour faire de la plongée (peut être suivrai je son exemple). Et nous accueillerons ensuite deux nouveaux volontaires. Que de changements après cette semaine bien calme!

collage Pupurangi
la hutte de la forêt Mataraua
les toilettes (quel luxe!)
la tente
vue depuis la hutte
soirée pizzas
miam!!
Kauri
Kauri
en sortant de la forêt
kiwi monitoring.... en attendant le signal
opération boulettes de poison
arrivée en haut du pic tokatoka
vue depuis le pic tokatoka
4 commentaires

Catherine

Cathadam

Ficelle veut un copain kiwi pas vert et sans pépins...

  • il y a 2 semaines
Jeanne André

jeanneandrelefur

la lecture de ton roman me passionne
merci

  • il y a 2 semaines
Olivier

olivieradam

je croyais que les kiwis c'était l'équipe de rugby a XIII de nouvelle zelande !?

  • il y a 1 semaine

lady

Il est super de te suivre ! Je me régale en lisant tes articles !

  • il y a 1 semaine
1 Voyage | 8 Étapes
Dargaville, Trounson Park Road, Donnellys Crossing, Nouvelle-Zélande
Nouvelle-Zélande
29e jour (27/11/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 30/10/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux