Notre retour en France et bilan

Publiée le 18/01/2019
de retour face à nos pyrénées

NOTRE FAÇON DE VOYAGER

Et voilà, notre tour du monde est terminé. Un an, c'est vite passé finalement. Nous étions vraiment contents de rentrer, retrouver la famille, les amis, notre maison, le confort, la nourriture... la France.

Bon, une fois passé l’euphorie des retrouvailles, quelques semaines de vacances chez nous,  puis le come-back au boulot, on repartirait bien... Et là, on se dit "qu'est-ce qu'on était bien quand même!". C'était vraiment chouette, une belle expérience et nous sommes fiers de l'avoir fait.

Nous sommes partis 345 jours, avons visité 15 pays (sans compter Hong-Kong ni Sydney).


LE LOGEMENT :    Nous avons passé en moyenne 2,5 jours dans le même logement. C'est peu et nous sommes surpris nous même. Si on nous l'avait dit au départ, nous aurions jugé cela pas possible de bouger autant. Mais il nous suffisait de rester 4 ou 5 jours à un endroit pour recharger les batteries et avions tellement soif de découvrir ...!

Nous avons passé 2 nuits dans les aéroports, 5 nuits dans les avions, 11 nuits dans les bus, 1 nuit dans un train, 2 nuits dans un bateau et 2 nuits dans un Ferry.

Nous réservions la plupart du temps la veille pour le lendemain, parfois le jour même (merci Booking.com)


LES TRANSPORTS avion, bus (avec couchettes comme des lits, inclinables, cercueil ambulant, ou /et fenêtres cassées), minibus, voiture, voiture avec chauffeur, camping-car, tuk-tuk (à 3 places mais aussi mini camion, ou sur le toit), pousse-pousse, vélo, scooter, stop, pirogue, bateau, ferry, taxi, métro, éléphant, cheval. 

Mentions spéciales:

a- 30 minutes de quad avec un Ranger pour Soizic lorsqu'elle s'est fait secourir à la suite d'une entorse dans un parc en Argentine

b- Quelques jours de béquilles (ou bâtons de marche reconvertis) pour Thierry lorsqu'une masseuse Cambodgienne lui a tordu le genou

c- Quelques heures sur le dos de son Père (et quelquefois sa Mère) pour Maël lorsqu'il était vraiment trop fatigué...

Nous avons pris 32 fois l'avion, et sommes passés dans 38 aéroports. Nous pensons avoir passé en tout 96 heures dans les aéroports soit l'équivalent de 4 jours ! Nous n'avons pas eu le courage de compter le temps passé dans les bus !

Nous n'avons eu aucun vol en retard de plus d'1 heure, les bagages ont toujours suivi. Notre assurance pour bagages perdus ou en retard ne nous a donc pas servi ! 


LA SANTE :  Aucun gros problème : on nous l'aurait dit au départ, nous ne l'aurions pas cru !

Juste un passage à l’hôpital au Vietnam pour une plaie sur la langue pour Soiz, un IRM au Cambodge pour le genou de Thierry suite à un mauvais massage, une bonne fièvre pour Maël suite à une belle rando en Argentine, une journée "tourista" pour Soiz et Thierry en Argentine (ce jour là, nous avons peut être trop mâché de feuilles de coca pour lutter contre le mal d'altitude ...?), une belle entorse pour Soiz en Argentine (toujours mal remise d'ailleurs), et une tendinite au tendon d’Achille qui l'a suivie tout le long du voyage....

Nous avons toujours fait très attention à ne boire que de l'eau en bouteille ou dans notre gourde filtrante. Nous avons également mangé local surtout en Inde ou au Népal afin d'être sûr que les produits soient frais. Nous avons évité les crudités ou alors préparées et lavées à l'eau minérale par nos soins.


LES OUTILS INDISPENSABLES

Appareil photo: petit, performant, super content de notre Lumix TZ100

Téléphone:   Nous avons acheté des cartes SIM locales dans chaque pays afin de pouvoir réserver plus facilement les logements via les applications . A part en Nouvelle Zélande et en Argentine/Chili, les SIM locales sont très bon marché. Nous avons trouvé de la WIFI presque partout.

PC portable: Petit, léger et indispensable pour enregistrer les photos, regarder des films et travailler sur le blog. 

Les liseuses électroniques : indispensables pour le plaisir de lire pendant le voyage, et récupérer les guides de voyage.

Application:
MAPS ME  application géniale pour se repérer, trouver les auberges, les distributeurs, etc... fonctionne sans connexion, il suffit de télécharger les cartes en amont lorsqu'on a du wifi. On aidait même les tuk tuk  à se diriger, on savait où s’arrêter dans les bus ou taxi...

BOOKING et AGODA pour trouver et réserver au moindre coût les endroits où dormir
CAMPER MAP en Nouvelle Zélande est très utile pour trouver les campings, connaitre leurs prestations, les endroits à visiter...

Divers: batterie supplémentaire, prise monde


LE VOYAGE EN LUI MEME

La plupart des personnes nous demande "quel pays avez vous préféré ? La réponse n'est pas si simple, car c'est le voyage en lui même que nous avons particulièrement aimé.

Prendre le temps est devenu un luxe, et nous l'avons pris. Pour nous bien sûr, mais aussi lors des rencontres nous n'étions pas à regarder notre montre, nous avons pris le temps pour discuter, suivre des propositions imprévues. Se poser et rien faire, juste regarder. Ne pas courir pour visiter et aller où bon nous semble, sans planning figé.

Le choix aussi d'avancer dans notre voyage à notre rythme, selon nos envies, est fabuleux. , Nous avons conçu notre voyage au fur et à mesure, et avons profité aussi des rencontres et des bons plans qu'on nous communiquait. Nous avions bien sûr choisi les principaux pays avant de partir, mais sans faire l'itinéraire au préalable ni en Asie, ni en Amérique du sud. Nous avons même fait 2 pays qui n'étaient pas prévu (Vietnam et Pérou).

Nous avons rencontré en Nouvelle Zélande une famille qui réalisait aussi un tour du monde. Ils avaient tout planifié avant de partir, toutes les nuits étaient réservés. C'est un choix que je respecte, et j'étais la 1ère à le faire pour un voyage de 15 jours......Mais là, j'en aurais été incapable. Nous avons adapté la durée de chaque étape en fonction du plaisir que nous y trouvions. Combien de fois nous avons changé nos plans car nous étions bien là où nous étions, ou nous étions fatigués de bouger ? A l'inverse, nous avons réduit les étapes qui nous intéressaient moins..

Tous les pays et leurs habitants sont beaux; il faut parfois prendre le temps de regarder. Et les rencontres que nous faisons sont une richesse pour mieux comprendre les différences de culture.

Par exemple, le Laos est un pays qui nous a déconcerté, Nous n'arrivions pas à comprendre les gens. Ils ne se projettent absolument pas dans l'avenir et quelquefois même pas demain. Beaucoup de petites guesthouses ne stockent pas d'eau en prévision des périodes sèches afin que leurs clients puissent se laver et aller aux toilettes (ils pensent qu'ils peuvent faire comme eux et se laver dans la rivière marron d'à côté et faire leur besoin dehors tout simplement). Ils tombent toujours en panne de produits ou de nourriture pour faire la cuisine parce qu'ils n'anticipent pas. Une belge vivant dans une famille laotienne ainsi qu' un français marié à une Laotienne nous ont aidés à mieux l'appréhender. Une forme de fatalisme et le poids de la religion les conduisent à ne vivre que le jour même. Par contre, ils vivent pleinement ce jour à l'inverse des Européens qui sont obnubilés par le lendemain et ne profitent pas toujours de l'instant présent.

Il faut accepter que les autres ne raisonnent pas comme nous et que notre logique ne soit pas transposable ailleurs. Ainsi, on VOIT vraiment les autres.

LES CONTINENTS

L'Asie est de loin le continent le plus dépaysant, de par sa diversité de culture et sa spiritualité. Hindouisme, Bouddhisme, Islam et autres croyances s'y côtoient. Nous sommes si éloignés de leur façon de vivre que seul ce voyage au long-cours nous a donné la possibilité de comprendre un peu mieux cette culture multiple. Le Népal et l'Inde nous ont particulièrement chamboulé.

La communication n'est pas toujours évidente car dans de nombreux pays leur culture leur "interdit" de ne pas aider autrui. Ils ne disent donc jamais vraiment "non", ce qui conduit à des ambiguïtés ou des quiproquos savoureux ou exaspérants. Lorsque vous demandez votre chemin, ils préfèrent vous envoyer dans une mauvaise direction plutôt que d'avouer qu'ils ne savent pas car, pour eux, cela signifierait qu'ils ne veulent pas vous aider... !!!  S'ils ne comprennent pas ce que vous dites, ils disent oui et passent à autre chose. Par exemple dans une campagne Laotienne, un touriste a voulu expliquer qu'il venait réserver une chambre mais qu'il ne repasserait que le soir. Comme l'autochtone n'a pas compris il a dit oui sans chercher davantage et sans avouer qu'il n'avait pas compris alors que la guesthouse était complète: il y a eu problème le soir... 


L'Amérique du sud est un continent offrant parmi les plus beaux paysages du monde. La différence de culture est moindre, surtout en Argentine, au Chili et au Brésil car l'influence européenne est très forte. Le physique de la population est d'ailleurs le même que celui des Européens. Mais dès que l'on arrive en Bolivie et au Pérou, on se reprend une claque culturellement et physiquement parlant.


La Polynésie est encore à part, nous y découvrons un peuple de navigateurs. Nous sentons un fil commun entre la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie, Tahiti et l'île de Pâques.  Les populations "indigènes" côtoient les "colonisateurs". Dans le meilleur des cas, les 2 parties s'enrichissent mutuellement et quelquefois elles s'affrontent comme en Nouvelle Calédonie. Mais le passé à tendance à disparaître et la Mémoire des peuples anciens aussi. Ce sont donc des pays qui présentent une certaine fragilité à nos yeux. Les paysages sont fabuleux et leur caractère insulaire les rend uniques.


LES AUTRES VOYAGEURS

Chaque jour, nous avons rencontré  d'autres voyageurs dans les auberges ou guesthouse. Certains étaient seuls, d'autres en couples, quelques uns en famille, parfois pour de courtes vacances et souvent sur la route pour plusieurs mois, quelquefois  sans date de retour...

Toutes ces rencontres étaient simples et sans problème. Le fait de voyager était notre point commun et les échanges étaient extraordinairement faciles. Il n'y avait aucune réticence à aller vers l'autre car on était obligatoirement bien accueilli. Un simple bonjour pouvait conduire à une longue discussion, un apéro, une soirée ou même des journées entières à visiter, ensembles !

C'est à la fois magique et magnifique. Quelle différence avec nos vies habituelles...

Nous n'avons pas retenu tous les noms mais tous ces instants restent gravés en nous et s'en souvenir nous procure une joie bienfaisante.

Nous avons également lié de belles amitiés avec d'autres familles de voyageurs au long cours (big bisous à nos compères d'Annecy, nos voisins de Labège, la famille tourdumondiste de Mozelle, nos vacanciers Nantais...). Un grand merci aussi à nos VDF (Voyageurs à Domicile Fixe) qui nous ont aidés à découvrir leur Paradis  (Nouvelle Calédonie et Tahiti)



NOS BEST OF

Les plus beaux paysages : la montagne aux 14 couleurs (Argentine), le glacier Perito Moreno (Argentine), le parc Torres del Paine (Chili), le Salar d'Uyuni et le sud Lipez (Bolivie), les vues sur les Annapurnas (Népal), les lacs de Nouvelle Zélande, les chûtes d'Iguazu (Argentine et Brésil), la vie et les paysages le long du Mékong (Laos), le parc géothermique Wai-O-Tapu à Rotorua (Nouvelle Zélande)

Nos plus belles randonnées : le trek au pied des Annapurnas (Népal), la Quebrada de las Conchas (Argentine), le trek dans le canyon de la Colca (Pérou), le Fritz Roy (Argentine), les tours au Parc Torres del Paine (Chili),  le Tongariro (Nouvelle Zélande), l'Abel Tasman (Nouvelle Zélande), et d'une manière générale toutes les randonnées en NZ, le trek à la  Chapada Diamantina (Brésil)

Les plus belles plages : en haut du panier et incontestablement pour nous 3 : les Iles Perhentians (Malaisie) et Koh Rong Sanloem (Cambodge). puis Ipanéma (Rio), Tikéhau (île proche de Tahiti), l'île des pins (Nouvelle Calédonie)

Les plus belles villes : Tout d'abord, nous ne sommes pas "très ville". Celles que nous avons aimé sont plutôt liées à une ambiance, où il faut prendre son temps, et parfois se lever tôt..... le top du top est Varanasi (ou Bénarès en Inde) c'est un vrai spectacle dont on ne se lasse pas, Katmandou est pas mal aussi dans son genre. Nous avons adoré la ville de Jaisalmer en Inde, un vrai château de sable. Enfin les rythmes endiablés de Salvador au Brésil ne nous ont pas laissés indifférents, tout comme  l'atmosphère de Rio et pour finir l’aseptisée ville de Singapour.

Les plus beaux monuments : bien sûr les temples d'Angkor (Cambodge), le Machu Picchu (Pérou)  sans oublier les sites de la vallée sacré des Incas, les Moai à l'île de Pâques, le Taj Mahal. Mais aussi le fort de Jodhpur (Inde), le couvent de Santa Catalina (Pérou) et l'opéra de Sydney. Et dans un tout autre genre l'hôtel Marina Bay Sands à Singapour.

Nos rencontres les plus marquantes avec les animaux : la région du Pantanal au Brésil, notre séjour dans la jungle à Bornéo, notre immersion avec les requins et les raies à Mooréa (Polynésie), les traces de dinosaures en Bolivie, les millions de Chauves-souris au Cambodge, les dauphins en Nouvelle Zélande, la "chasse visuelle" aux tigres en Inde, notre baignade avec les éléphants au Laos, et pour Maël son baptême de plongée aux îles Perhentians.

Nos Expériences inoubliables : par expérience, nous parlons plutôt de rencontres insolites qui nous ont profondément marquées : la visite des mines d'argent avec Willy en Bolivie (Potosi) , la visite du village de Captain Cook au Laos (Paksé), notre séjour dans le village de Chiro (Cambodge - Kampong Cham), la rencontre du bout du monde avec Cécilia et Pascal (le chasseur de castor) à Puerto Williams (Chili), la visite des favelas avec Paul à Rio, notre séjour chez l'habitant dans une long-house à Bornéo, l'émouvante visite du S21 (une école transformée en camp de torture par les Kmers rouges) contrastant avec l'extraordinaire gentillesse du peuple Cambodgien. 

Nos activités les plus "funs" : baignade à dos d'éléphant au Laos (et j'ajouterai à forte émotion !), descendre un champ dans une immense boule -style tambour de machine à laver - en Nouvelle Zélande, faire un labyrinthe en 3D en Nouvelle Zélande, nager avec les requins et les raies à Mooréa, la spéléologie en version sans filet au parc Torotoro en Bolivie,  jouer aux ASM au milieu des temples d'Angkor et des forts du Rajasthan, et se baigner dans un lac salé à San Pedro au Chili.

Nos plus grandes peurs : en fait ce sont surtout les transports qui nous ont effrayés : notamment la nuit dans la carcasse de bus en Inde pour rejoindre Varanasi (le top du top : l'état délabré du bus, la conduite, le froid, la nuit, l'inconfort, l'insécurité); le bus pour rejoindre Hydroelectrica : la base de départ du Machu ¨Picchu avec ses ravins vertigineux et la conduite à la Fangio du conducteur; les quelques trajets en mini-van au Cambodge, où il vaut mieux ne pas regarder la route; et enfin marcher ou être en tuk-tuk dans les villes en Inde. Sans oublier la baignade dans le Mékong avec les éléphants.

Nous pourrions continuer encore longtemps, citons quand même quelques TOP de Maël : sa chute de 4m en haut d'un toboggan naturel au sud de Salta en Argentine, sa chute en vélo à Puerto Williams, le grand moment de solitude quand il a fermé la voiture - moteur en marche - (avec les clés, les papiers, les téléphones et toutes nos affaires à l'intérieur) en Argentine; les "raclés" qu'il mettait à des adultes au billard, et enfin, en vendeur de rue à San Pedro au Chili avec son pote Loïs.

En hors catégorie car nous ne savons pas où les classer : la croisière en Ferry en Patagonie, la croisière dans la baie d'Halong, le match de catch féminin à la Paz, le cours d'astronomie par un français installé dans le désert de San Pédro au Chili, notre escapade dans le désert près de Jaisalmer en Inde.

EN BREF

Nous sommes incroyablement heureux d'avoir réalisé ce vieux rêve. Nous avons ressenti tellement d'émotions, vu tant de jolies choses et fait tant de rencontres.

Maël comprend de plus en plus qu'il a vécu une expérience extraordinaire. Sa perception est obligatoirement différente de celle d'un adulte mais nous savons bien qu'il a pris beaucoup de plaisir pendant cette aventure. Nous avons l'impression qu'il mesure chaque jour davantage, quelle chance il a eu.

Nous avons dans les yeux et le cœur quelque chose de nouveau, quelque chose de "beau".

Nous espérons pouvoir partir à nouveau un jour; voyager plus ou moins longtemps (Maël voudrait plutôt 6 mois), voyager peut être différemment mais VOYAGER..!!!


Sans vouloir d'aucune manière, donner de leçon mais quel que soit le rêve de chacun (voyage ou tout type d'expérience humaine...), qu'il soit petit ou ambitieux, nous invitons à œuvrer pour qu'il devienne possible car l'accomplir procure un bonheur vraiment profond.


En tous cas, pour Nous, cette aventure fut véritablement le Voyage d'une vie !

3 commentaires

IsabelleEtJN

Coucou les voyageurs (c’est Isabelle et Jean-Nicolas, vos compagnons de bivouac dans le désert à Jaisalmer !) Quel plaisir de lire tout ça ! Ça donne envie :) Ça reste une expérience unique que vous avez vécue. Nous espérons un jour aussi vivre ça (mais nous venons d’avoir un bébé - qui a 4 mois - donc il va falloir attendre un peu encore’ !). Bises et bonne continuation!
PS : j’avais noté votre adresse mail mais je l’ai égarée. Est-ce que vous pourriez me la redonner? On passe souvent par Toulouse et ça nous ferait plaisir de vous croiser un de ces 4!

  • il y a 2 ans

Fufu

Pas mieux les amis, je partage complètement. Un vrai sentiment d'accomplissement après un tel voyage. Bises et à bientôt

  • il y a 2 ans

laetcedlo

Où est-ce qu'on signe pour repartir ? 😉

Merci d'avoir transposé si justement ce qu'on a également ressenti.
Merci de raviver cette petite flamme qui ne demande qu'à repartir de plus belle.
Et merci de garder le contact.

On vous souhaite de réaliser vos nouveaux projets en 2019.

Bises des Annéciens 😘

  • il y a 2 ans
1 Voyage | 70 Étapes
Lézat-sur-Lèze, France
345e jour (17/07/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux