PEROU - Machu Pichu

Publiée le 02/06/2018
Une des 7 nouvelles merveilles du monde : un lieu tutoyant les dieux et les nuages

Enfin le voilà !

Ben oui, nous avons fait un détour par le Pérou pour voir cette merveille. Cependant, tout ce que nous avons découvert de ce pays nous a enchanté.

Alors, ce Machu Puchu, c'est comment ? aussi beau que sur les photos ? Est on impressionné quand on le voit ? Fait-on wouahhhhh ? et bien oui, oui, oui. Mais avant d'en parler, il faut qu'on raconte le voyage, ça se gagne ! 

Le voyage

Déjà, on ne peut pas visiter le Machu Pichu la fleur au fusil. Ben, non, il faut réserver à l'avance,

Tu dois donc définir quel jour tu veux y aller, et si c'est le matin ou l'après midi. En effet, le nombre de personnes est limité pour ne pas détériorer le site. 2500 personnes le matin, 2500 personnes l'après midi (et selon les préconisations de l'Unesco, c'est déjà trop). Bien sur, les règles de visite ont changé cette année par rapport à notre guide du routard pourtant très récent. Ensuite, il y a des randonnées optionnelles accessibles du Machu Pichu, limitées elles aussi et accessibles qu'à certaines heures le matin. Déjà, c'est le casse tête. Ensuite, quand comme nous, tu es bien incapable de prévoir une semaine à l'avance où tu seras, tu croises les doigts en arrivant à Cusco pour qu'il te reste de la place.

Donc, arrivés à Cusco, tu vas prendre des places et tu demandes bien sur des explications au sujet de cette formidable organisation à la dame au guichet. Et là, tu tombes sur celle qui s'est levée du pied gauche ou qui dort encore, qui te parle sans ouvrir la bouche et qui ne veut surtout pas dire un mot de trop. Bref, sans son aide, on décide d'y aller le jour choisi  l'après midi car on n'a pas envie de se lever à 4h du matin et qu'il y a moins de monde (nous dit notre guide, pas la dame !). On ne fera pas non plus une des randonnées optionnelles (difficile et déjà il y a de quoi faire sur le site).

Nos billets en main, il faut rejoindre le site. Ben, oui, il n'est pas à côté, et les incas ne l'ont pas vraiment construit accessible. Pas fous les gars, il faut bien le défendre ! Donc, aucun moyen d'accès par la route. Il y a bien le train qui part de Cusco (3h30) ou d'une autre ville un peu plus près pour les plus fauchés. Mais même de cette ville, c'est un racket touristique que nos bourses ne peuvent supporter. Les tarifs exorbitants en font la ligne de train la plus chère au monde !!!

Donc l'option spécial fauché et pour ceux qui ont le temps, c'est de prendre un minibus (7h quand même) pour arriver jusqu'à un village "Hydro Electrica", et là tu marches pendant 2h30 le long de la voie ferrée jusqu'au village du Machu Pichu. Tu arrives donc vers 17h-17h30, après avoir randonné dans les graviers (ou de traverse en traverse) en pleine nature, tu est surpris d'arriver à Las Vegas City. Non, quand même pas, mais après cette marche au milieu de nulle part, cela fait bizarre d'arriver au milieu d’hôtels et de restaurants. Il n'y a que cela ! 

 Le lendemain avec ton billet en poche, tu prends soit un bus pour monter au Machu Pichu (et là tu refais la queue pour prendre des tickets que tu paies bien sur), soit tu montes à pied. Après avoir rencontré des français qui avaient fait la montée (1h30 de belle grimpette avec des grosses marches) et qui étaient arrivés trempés et lessivés, nous avons choisi l'option petit bras : on prend le bus à l'aller mais on redescend à pied. Pour info, le Machu Pichu est à 2700m.

Et ensuite pour le retour ? et bien tu refais la même chose : la marche et le bus (le surlendemain donc !).

Mais c'était sans compter la frayeur que nous avons eu dans le minibus : les péruviens conduisent comme des fous, freinent au dernier moment. On s'est retrouvé comme au Cambodge, mais les ravins en plus et sur de la piste !

Et pour le retour : nous nous apercevons que c'est le même chauffeur qui est parti le matin de bonne heure de Cuzco pour amener des touristes qui nous prend au retour. 14h de conduite pour le même gars. Trop fort, non ? En plus, le retour se fait une bonne partie de nuit, avec le brouillard, C'était pire qu'à l'aller. Pour couronner le tout, nous avons crevé. Nous sommes arrivés sains et saufs mais qu'est ce qu'on a eu peur...!

Au fond c'est la rivière et le serpentin au dessus c'est la piste
Un ravin  parmi d'autres
Un passager va vomir tout le voyage à cause de la conduite sportive du chauffeur
Les beaux paysages dont nous ne profitons pas pleinement tellement nous sommes secoués
Là, je crois que nous sommes enfin "sur les rails"
Nous, les ASM (Agent Secret Militaire) nous voulions construire un engin  pour se déplacer
Mon Viking et ma Panthère se lancent dans la traversée de la rivière sur le pont du train
Mais que vois-je ?  C'est interdit de traverser sur la voie de train ?
Un bon gros klaxon de locomotive et le train passe tout près de nous
Pas de doute: on est au bon endroit !

Le site

Le Machu Picchu aurait été construit sous le règne du 9ème empereur inca qui aurait pris le pouvoir en 1438. Le Macchu Pichu aurait été une cité inca éloignée du pouvoir central à Cuzco. C'est un village que nous découvrons là, avec des terrasses à flanc de collines. Il est si isolé qu'il  n'a été découvert qu'en 1911.

Quand nous arrivons sur le site, le plus impressionant est la beauté des lieux : le village est véritablement perché, entouré de falaises sur 3 côtés, avec 2 montagnes le surplombant : le Huayna (ou Wayna) Picchu en forme de pain de sucre (présent sur toute les photos de magazine) et la Montaña Machu Picchu (qui a donné  son nom à la cité Inca).

La cité s'offre à nous depuis la maison du gardien: extraordinairement beau et émouvant !
Une image montrant comment était le secteur urbain de la cité
Là, on ne peut pas nier que nous y étions !
Vue à l'arrière de la cité. On constate à quel point le site est très peu accessible.
Panthère et Lama: même sourire.... aïe, aïe !
2 blonds et 1 panthère
Un extrait du film " Tarzan contre la panthère "
Vue depuis le sentier de l'Inti Punku (porte du soleil)
Zoom sur la cité et le wayna Picchu
La familia
Aguas Calientes (le village) en bas au centre et la route qui monte au Machu Picchu
Les terrasses du secteur agricole: la terre provient de la vallée. ...!
En tout cas les lamas apprécient
Nous nous rapprochons de la cité par l'arrière
Les terrasses vraiment abruptes
La tête dans les nuages. Quel corps....!
Le Machu et Nous
Le viking et son sourire : what else ?
Voici une viscache ressemblant à un croisement improbable entre un lapin et un écureuil
Les ASM (Agent Secret Militaire) ont repéré un touriste suspect: interpellation déclenchée
Nous avons enfermé le suspect dans la tour, la sécurité de notre Panthère avant tout !
L'art Inca en terme de construction: Les blocs massifs sont incroyablement bien ajustés
Une Inca ?
En fin d'après-midi, nous sommes presque les seuls à profiter du site
Holà,  il y a quelqu'un ?  C'est que je commence à flipper moi....!
Mince personne non plus ici...
Ouf, un nid de femmes à chapeau. ...!
Fa - bu - leux !!!
C'est extraordinaire de voir ces terrasses jusqu'au bord du ravin
Le Panoramix  inca a bien bossé: des blocs énormes ont été mis en place.
On voit des agencements de pierres polygonales: non rectangulaires avec jusqu'à 32 côtés !
Le terrain de foot !
Allez, un dernier panorama pour la route
L'Inca avec les 2 animaux fétiches: le condor et le puma
En voiture Simone !
Un restaurant le long de la voie ferrée: le menuisier a fait des tables pour géants !
Le point de rendez-vous pour prendre le bus du retour: un capharnaüm ! !!
2 commentaires

Alboujean

Magnifique voyage dans le temps. Des paysages à couper le souffle. .. Bonne continuation à vous. Gros bisous

  • il y a 2 ans

SoizetThierry

Merci Frangin pour tes commentaires. L'étape Machu Picchu a été vraiment un grand moment pour nous.

  • il y a 2 ans
1 Voyage | 70 Étapes
Machu Picchu, Pérou
275e jour (08/05/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux