ARGENTINE - le sud de Salta

Publiée le 26/04/2018
Salta, la Quebrada de las Conchas, Cafayate et les vallées Calchaquies : des paysages dignes de l'ouest américain

Nous partons dans le nord ouest argentin. Cette région est très minérale et est réputée pour ses paysages à couper le souffle. Nous avons hâte ! D'autant plus que nous retrouvons nos compères de voyage du tour du monde : nos potes d'Annecy avec qui nous avons loué un appartement en commun à Salta. On se suit depuis plusieurs mois, là on se retrouve vraiment !

Le voyage

Encore un peu de bus : d'abord 4h de Villa das Rosas à Cordoba puis 12 heures pour Salta. Arrivés à Cordoba, nous courons pour essayer de rejoindre nos potes d'Annecy qui partent aussi en bus pour Salta, mais avec 2h d'avance sur nous. Quand nous trouvons leur bus, ils sont déjà à l'intérieur, portes closes. Nous avons au moins la joie de leur faire la surprise  sur le quai ! 

Nous nous sommes fait plaisir, nous avons réservé des places appelées "suite" : ce sont des places couchettes, mais encore plus couchettes que les "camas" qui veulent dire couchettes ! Nous découvrons en effet dans le bus ce qu'est la 1ère classe en avion : un vrai lit, avec oreiller et couverture. et un rideau pour s'isoler. Nous avons même un plateau repas chaud servi à bord et droit à un verre de vin. Tout juste si on ne nous chante pas une berceuse.

Au revoir les amis, RDV à Salta demain matin !
C'est cool...

Salta

Nous passons 2 jours à Salta, c'est une jolie ville coloniale située à 1200 m d'altitude qui m'a bien plue. Elle est vivante, avec des rues piétonnes, des terrasses agréables et de superbes monuments.

Nous voyons aussi que nous nous approchons de la Bolivie : au centre et au sud de l'Argentine, il n'y a plus d’Amérindiens; les blancs les ont tous décimés. Mais c'est dans cette région très reculée que les derniers améridiens d'Argentine vivent : ils ont le visage très typé, certains parlent encore la langue de leurs ancêtres le "quechua". Nous sommes bien loin de l'Argentine moderne.


la joie des retrouvailles: Loïs et Maël
et la joie des devoirs en commun...
Allez en route avec la Joe Bar Team pour la visite de la ville
Vue panoramique depuis la colline "cerro Berbardo"
Il a des nuages mais c'est bien des montagnes au dessus
La Joe Bar Team d'Annecy, nos amis tourdemondistes
Plus jamais !
De beaux bâtiments
Un autre.....
Un angle de la place principale
Toujours le long de la grande place St martin
Ben oui, on n'allait pas zapper l'église. ...
Pendant que nous prospectons pour louer une voiture, les enfants font le cirque...
notre appartement hyper grand
Comme dans toute grande ville, il y a des banlieues moins sexy...

Départ de notre road trip pour notre big family

Si Salta est jolie, ce sont les alentours qui sont fabuleux. Cette région est constituée de hautes montagnes et dotée d'extraordinaires paysages : sommets enneigés, montagnes arides et multicolores, plaines recouvertes de cactus, désert de terre rouge.... Nous décidons donc de louer pour nos 2 familles 2 voitures pour 8 jours. Nous avons bien chercher un minibus, mais le seul trouvé était vraiment trop cher.

Notre road trip sur 8 jours
Une drôle de bestiole (mi alien mi chenille)
De magnifiques graffitis dans un minuscule village
Un peu d'exercices pour évacuer le trop plein d'énergie des 2 fauves
Dans la Quebrada de las conchas, il parait qu'il y a des serpents à sonnette
Jeux dans la voiture
Déjeuner pantagruélique dans un restaurant sur notre route

La Quebrada de las Conchas

Quebrada signifie Canyon en espagnol. Nous entrons dans un des sites les plus spectaculaires du nord-ouest argentin. L'eau et les vents ont façonné peu à peu des formes surréalistes dans les montagnes où l'ocre, le rose et le rouge se cotoient.

De fréquents arrêts pour prendre des photos
Les 2 Joe Bar Team dans la quebrada
Les paysages sont de plus en plus désertiques
La garganta del Diablo (la gorge du diable)
J'ai coincé ma panthère dans une impasse
L'amphithéâtre
T'as intérêt à avoir le nez propre !
Tu te sens petit quelquefois
La quebrada
C'est une figure typique d'Argentine du nord très difficile à réaliser...!
Les enfants courent pour encourager les courageux cyclistes
Des contrastes de couleurs apparaissent
Cette saison c'est le rouge qui sera à l'honneur !
Et puis on va faire des lignes horizontales pour donner un peu de relief à ce tableau
Le lama a carrément craché sur Maël tout ce qu'il avait dans la bouche
La hantise des parachutistes. ..
La danse des ombres dans le désert
Petite pub pour une marque de dentifrice
On a retrouvé un Moai en haut à droite
Les 2 "grimpe-partout"
Ombres chinoises sans chinois
Des alpagas en liberté
Les enfants finissent par pouvoir les approcher et même les toucher. ..
L'obélisque  !

Notre petite maison à Cafayate

Nous avons trouvé sur booking, notre fidèle compagnon, une maison avec 2 chambres, un peu excentrée mais vraiment pas chère et qui semblait pas mal....

En effet, c'est bien excentré et il faut y arriver !
nous découvrons une immense maison, très lumineuse
avec une piscine en prime, pour la joie de tous
partie endiablée au baby foot

la quebrada de las Conchas

Chapitre 2.

Les lieux étaient tellement beaux que nous décidons d'y retourner tôt le matin pour une randonnée

Le lit de la rivière est asséché et la boue se fend sous la chaleur
En piste pour une belle balade
Laetitia a bien failli marcher sur un drôle de copain !!!!
Sur Mars, tous les arbres sont verts
Ça donne bien, non ?!
Maël chute la tête la première dans un toboggan naturel
Sur le retour, Maël pose devant son toboggan de la mort
Les 3 daltons
Ohé. .. revient Averell !....
Si tu oublies ta gourde, tu es mal ...!
Nous voici tout en haut d'un truc rouge
grandiose
J'adore Mars
plein de couleurs apparaissent
Le peintre s'est amusé à faire des courbes (à moins qu'il ait bu...)
Là, on croit qu'ils sont sages mais en fait ils courent et sautent partout....
On est si bien dans le ventre de la mère nourricière
Plusieurs cavernes nous invitent à profiter de leur fraicheur
Il est mignon lorsqu'il dort; on le croquerait volontiers....

Nous reprenons la route direction le village de Cachi. Là, plus de route goudronnée, nous sommes pourtant sur une route nationale, la fameuse ruta 40, qui traverse toute l'Amérique du sud du nord au sud. 

Remake des oiseaux d'Hitchcock
En fait ce sont des centaines de perroquets !

Un petit mot sur le vin de Cafayate

8ème producteur mondial de vin, l’Argentine a le vignoble le plus haut du monde, jusqu'à 3000 mètres d’altitude, Cafayate (prononcé Cafachaté), profite d’un microclimat particulier. Tandis que l’été, les températures frôlent les 35 degrés, les nuits se rafraîchissent rapidement dès le soleil couché. Pouvant atteindre une amplitude de 20 degrés entre jour et nuit, les grappes profitent des vertus d’une forte concentration en sucre (donc en alcool) tout en profitant de l’acidité et des tanins dopés par les nuits fraîches d’altitude. on trouve beaucoup de Malbec et du Cabernet Sauvignon, mais le cépage qui s’épanouit le mieux dans les vignobles locaux est le Torrontès qui produit un vin blanc qui a ravi Soiz. En rouge, nous avons dégusté un superbe Don David mais en Syrah.

Moi et mon cactus, on surveille les vignes les plus hautes du monde

Notre traversée du désert

La route sera longue jusqu'à Cachi. désertique, pas âme qui vive....

Un hameau venu de l'espace
Les pompes à essence sont désaffectées.  On a l'impression d'être dans un village fantôme
Quelques mètres plus loin c'est le désert complet
Il y a plus de monde dans les cimetières colorés que dans les villages
Una cerveza por favor
Et c'est reparti !
Nous nous enfonçons davantage dans des paysages d'un autre temps

Molinos, un village sorti de nulle part au milieu du désert

Tranquilles sous une agréable tonnelle
Les traditionnels empanadas
Mange, tu ne sais pas qui te mangera.....!
Le devant d'une acienda que nous n'avons pas pu visiter malheureusement
Des jeux d'enfants dans le désert ;  pour qui ?
Balèze le cactus, non ?

Cachi

Après notre traversée de ce no man's land, nous ne sommes pas mécontents d'arriver à Cachi. Située à 2280m, cette petite bourgade paisible est au pied du nevado, qui dépasse à 6000m. Tout est blanc dans ce village.

Blanc......  ou noir
Notre premier plat de lama...
Un Malbec de 15° provenant de vignes situées à 2571 mètres  !
le fameux Dulce de leche
La cour de notre hôtel
El corridor
Une belle place avec ses arcades et son église évidemment
Les rues ont souvent un trottoir très élevé par rapport à la rue ( jusqu'à 1.5 m)
La rue de notre hôtel

Les vallées de Calchaquies

Après notre traversée du désert, nous arrivons sur un haut plateau d'altitude, sec, aride et surtout marqué par des milliers de cactus candélabres.

Afin d'avoir une position dominante, les rapaces se postent au sommet des cactus
Ne comptez pas sur moi pour m'assoir dessus comme l'autre frimeur de rapace
A chacun son cactus monumental !
De gros bisous pour ce petit bébé cactus
Sous la peau du cactus il y a du bois creux alvéolé
Laeticia et Maël sont en avance
Et nous, nous sommes à l'heure. ....pour décoller
Un champ de cactus. Normal, nous sommes dans le parc des cactus !
Attention lama !
Un lama a réellement traversé derrière le panneau
En fait, ce sont des vigognes (ou peut-être des ganacos? )
Altitude 3457 mètres.  Nous ferons encore mieux plus tard...
Maintenant il faut redescendre...
Ils sont beaux, ils sont bons, mes fromages !
Je ne sais pas s'il est venu avec sa voiture mais moi j'aurais peur ....!
Loïs et Maël jouent à un petit jeu de construction japonais

La suite de notre road trip dans la prochaine étape.

0 commentaire

1 Voyage | 70 Étapes
Salta, Argentine
246e jour (09/04/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux