CHILI - en Ferry vers Puerto Williams

Publiée le 27/03/2018
Le village du bout du monde

le ferry en guise de bateau de croisière

Nous avons regardé tout ce que nous pouvions faire comme croisière dans ces zones accessibles que par bateau. Je rêvais même d'un voyage en Antarctique...

Le réalité financière a vite pris le dessus, mais j'étais trop contente de ma trouvaille : un ferry reliant Punta Arenas à Puerto Williams, la ville la plus australe d'Amérique du sud, à 100 kms du Cap Horn. Ushuaia battue !

Et le prix d'un ferry n'a rien à voir avec le prix d'une croisière passant pourtant aux mêmes endroits. Je ne raconte pas les quelques difficultés de réservation par internet et de paiement, mais nous y sommes arrivés.

Le 1er mars, nous embarquons donc pour 31 heures de bateau, en descendant le canal de Magellan, croisant le pacifique le temps de tourner de bord, puis remontant le canal de Beagle. Un moment magique.

Ben oui, c'est un ferry, pas un bateau de croisière. Cela n'a pas le même look !
on laisse Mael partir en éclaireur
Bon, les repas ce n'est pas non plus comme un bateau de croisière (je suppose)
mais le fauteuil "cama" (couchette) est top, digne d'une 1ère classe en avion.
Lever du soleil sur le canal de Beagles
Lever de Thierry. Bien dormi ?
La mer est calme
Le temps est frais mais on a toujours le coeur chaud
Malgré les nuages nous profitons bien du paysage
superbe fjord
Nous côtoyons maintenant de près les glaciers
Chaque glacier a un nom et il y a le glacier italien, allemand. ..et FRANCAIS
Pause famille sur le pont
Et voici le glacier Français : le seul devant lequel le bateau s'est arrêté ! ...

Puerto Williams

Nous arrivons à puerto Williams en pleine nuit. Nous restons donc dormir dans le bateau pour finir notre nuit. Nous découvrons au petit matin un village tellement calme, dans des paysages sompteux. Il n'y a pas de vent, la mer est d'huile.

Alors pour les enfants, je vous précise que ce n'est pas vraiment de l'huile. ...
Une rue du village
Même les arbres ont froid ici: ils sont recouverts d'une petite laine...
Nore refuge, presque au pied du ferry
Cool, la France est à 13 261 km...
Une pièce de vie commune, beaucoup de monde et tout antant de chaleur
notre petite chambre
Une petite vue d'ensemble du bas du village
Les montagnes côté Argentine car le canal fait office de frontière
Une belle balade par beau temps (et oui!) pour avoir un beau point de vue sur le canal
En bas Puerto Williams puis le canal de Beagle et en face, la  Terre de Feu .
Jeu de lumière sur le canal
Avec Luc et Dominique, 2 randonneurs rencontrés sur le Ferry
El condor pasa
Nous, On ne s'en lasse pas. ..
Une pizzeria pas comme les autres
Mael va même participer en allant servir les pizzas
des gens improblables
Maël... chasseur au tir à l'arc
Notre refuge du bout du monde
Ici, ce sont les chevaux qui sont en liberté
Quand on a vu la tête du bateau pour repartir on a réservé un avion....
T'as pas un copec, mec ?
au yatch club de Puerto William
Nous partons en stop faire une balade sur une péninsule au milieu de nul part
Le vent permanent se joue des nuages pour créer avec le soleil des jeux de lumière
Seul au monde?
Non, non! Un clown éclate de rire en nous regardant passer
Non Soiz,  ne descend pas tout shuss, tu n'as pas chaussé tes skis !
Une mâchoire de requin?
Les bateaux reviennent de la pêche aux crabes
Alors à votre avis : crabe ou araignée de mer ?
Les bacs de crabes sont hissés des cales
Cécilia, la maîtresse de maison de l'auberge, un personnage extrêmement attachant
Cécilia a prêté un vélo à Maël, l'a invité à jouer chez elle avec ses enfants. ..
Pour la première fois de notre vie nous avons une énorme carte d'embarquement ... en bois!
0 commentaire

1 Voyage | 70 Étapes
Puerto Williams, Cabo de Hornos, Chili
207e jour (01/03/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux