CHILI - Arica

Publiée le 19/05/2018
Retour au bord de la mer, à la frontière du Pérou.

Dernière étape avant le Pérou

Nous quittons San pedro De Atacama en bus de nuit pour Arica, ville étape avant de rejoindre le Pérou. Nos chemins avec nos amis d'Annecy se sont aussi séparés (snif): ils continuent sur la Bolivie, puis le Pérou car ils rentrent en France de Lima. De notre côté, nous continuons sur le sud du Pérou, puis la Bolivie car nous rentrerons au Brésil par la voie terrestre de la Bolivie. Nous avons donc aussi des chances de se recroiser sur la route. 

En allant à  Arica, nous pensions profiter du bord de la mer car nous n'allons pas la revoir avant le Brésil. Et en Patagonie, le temps y était un peu froid. En fait, en arrivant à Arica, le temps est brumeux, limite froid et la plage n'est vraiment pas faulichone. Par contre, en allant au port, nous allons avoir une belle surprise, peu connue...

Sur la route, découverte des paysages au petit matin

Voici une ville vraiment au milieu du désert  !
Des gens très démunis vivent aux abords dans des bidonvilles

Nous arrivons le matin vers 9h à l'auberge de jeunesse que nous avons réservée. On pensait juste pouvoir y laisser nos sacs. Nous sommes accueillis à bras ouverts, dans la salle à manger commune et invités à prendre un méga petit dej. : génial. Autour de la grande table, la plupart sont français ou allemands (décidément les français sont un grand peuple de voyageurs; nous en rencontrons partout :). Nous nous sentons comme chez nous dans cette auberge, auprès du proprio; un new zélandais installé ici depuis 18 ans.

La salle à manger entourée de photos quelquefois de familles et quelquefois d'amis...
Tous ces doudous dans l'entrée témoignent bien  du caractère affectif de l'endroit
Un jeune jongle avec des sabres et un ballon sur un fil tendu au feu rouge
Des stands complets dédiés aux poissons crus marinés: le CEVICHE
Nous découvrons une zone portuaire haute en couleurs et en surprises...
Des pélicans sont très intéressés par les activités des videurs de poissons sur les quais
Ils avalent goulûment les déchets de poissons que les pêcheurs leur lancent
Pourvu que personne ne jette notre viking aux pélicans : ils l'avaleraient tout cru....
d'autres oiseaux trouvent la scène très intéressante. ...
Tiens, mais que font ces drôles de bestioles ici ?
Mais on dirait bien que ces lions de mer réclament aussi leur part de poissons  !
L'expression "regarder avec des yeux ronds" prend tout son sens avec lui
Une panthère parmi des lions de mer: du jamais vu !!!!
Purée,  la tête de lubrique celui-ci ....!
Notre viking se fait des amis en leur lançant des sardines que les pêcheurs lui donnent.
Il reste encore quelques places pour le cinéma de plein air...
L'église a été construite dans les ateliers de Gustave Eiffel puis transportée par bateau
La panthère noire avec un pot de fleur sur la tête. ...
Lunettes et moumoute : ça donne un air intello. ..
Et notre viking se métamorphose en chanteur yé-yé. ...

A la découverte des alentours d'Arica :

un musée avec les plus vieilles momies de la planète (si,si, plus vielles que celles d'Egypte), et des géoglyphes sur les collines.

Pas de têtes de turcs ici ! Que du local Quechua. ..!
De petits enfants étaient momifiés aussi
Le cimetière d'un petit village voisin est un lieu à visiter
Des bancs sont souvent installés près des tombes
Les géoglyphes: des pierres sont disposées sur d'immenses dunes pour créer des motifs
Ici des lamas sont représentés
Désolé pour le cadrage mais la photo est prise depuis le bus
Encore une fresque murale très colorée dans la rue
0 commentaire

1 Voyage | 70 Étapes
Arica, Chili
263e jour (26/04/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux