BOLIVIE - Parc Torotoro

Publiée le 27/06/2018
Un des joyaux de la Bolivie avec des paysages de far west

Joyau oui, mais complètement paumé pour y aller

Les voyages en bus, on commence à en avoir marre ! Alors quand je trouve un vol Sucre - Cochabamba pour 67€ pour nous 3, baggages compris, au lieu de 12 heures de bus, nous n'hésitons pas longtemps. Le vol ne dure que 40mns. La ville de Cochabamba est le passage obligé par rejoindre le parc Torotoro. Comme on n'a pas vraiment envie de s'attarder dans cette ville, nous arrivons le soir pour repartir tôt le matin en bus. 

Cochabamba : pas vraiment la ville idyllique. C'était sans compter le changement d’hôtel qu'on nous impose suite à un problème de plomberie (nous nous retrouvons dans un hôtel qui fait plutôt "maison de passe"!). Pour couronner le tout, nous ne trouvons aucun resto d'ouvert sauf une sorte de gigantesque cafétéria complètement vide qui accepte de nous faire à manger ! On avait bien trouvé le quartier étudiants avec des bar-restaurants mais ils n'acceptaient pas Maël !

Le lendemain matin, nous prenons un "collectivo", c'est un minivan qui attend d'être rempli pour partir. Après une heure d'attente, c'est parti mon kiki ! Nous en avons pour 4h (mais que 130 kms): 30 mns de route asphaltée, 1h30 de route pavée où tu joues à saute-mouton dans le van, et l'apothéose : 2h de piste poussiéreuse défoncée. Et là, la poussière elle s’infiltre partout y compris dans les bronches. Ce voyage était un vrai bonheur...


La gare internationale pour Torotoro ...
Notre mini van qui nous servira de manège à sensations genre "tape cul"

Arrivés à Torotoro, et après une bonne douche à notre joli hôtel, nous organisons les jours à venir car nous ne pouvons allés dans le parc qu'avec un guide. Puis, nous allons nous balader autour du village. Nous découvrons un paysage surprenant.

la vallée avec ses formes incroyables
Tectonique toi  même !  ...
On dirait aussi une crête de dinosaure. ..

Sortie pour la journée dans le parc Torotoro

Nous devons être dès 7h30 le matin au bureau des guides pour trouver d'autres touristes et ainsi partager les frais pour partir à la journée en 4x4. Il n'y a pas grand monde mais nous trouvons 3 canadiens anglophones. C'est bon pour notre pratique de l'anglais ! 

En route !

1ère étape : la Ciudad de Itas

La « cité de pierres » à 3600m d’altitude forme un labyrinthe de cavités creusées par l’eau. À l’époque des dinosaures, la mer recouvrait la majeure partie de la vallée et cette cité a été creusée dans les falaises du bord de mer, par les vagues. On se sent tout petit en visitant ces cavités qui ressemblent à des cathédrales. Une superbe balade de 2h, les paysages sont grandioses! 

Une peinture rupestre qui pourrait être un lama ...
Nous voici dans un autre monde ...
Les ASM (Agent Secret Militaire) ne sont jamais très loin .....
Test du niveau d'amour du moment : si elle pousse, je tombe....
Un monde très minéral. ...!
Les roches érodées par les vagues d'un autre temps , à l'époque où l'eau était partout...
Des galeries ont été creusées pour former une sorte de cité d'où le nom du lieu
grimpette vraiment glissante
On a l'impression de regarder depuis un masque géant. ..
Nous découvrons une immense cavité
Une véritable cathédrale de pierre
Comme 2 gouttes tombant dans un vase de pierre
Les agents 003 et 006 en combat sur terrain accidenté contre des monstres dissimulés
Toujours le même enjeu: la sécurité de la Belle ....!
Un monstre déguisé en tortue
Ou encore en tête d'iguane ....
Comme toujours, le trio de choc s'en sort sans trop de bobos...
Nous empruntons des passages nécessitant des échelles avec une sécurité à la Bolivienne...
Bravant le vide, miss Blue se détend après l'épreuve
Au détour d'un rocher, nous tombons sur un "nid" de viscaches.
Animal surprenant entre lapin et écureuil avec des moustaches de 10 m de long ...
Curieuse formation. Nous adorons ce site.

sur les traces des dinosaures

En allant au parc Torotoro, on s'attendait à voir des canyons, des grottes, des formations rocheuses délirantes, mais c'est aussi le lieu où l'on a retrouvé le plus d'empreintes de dinosaures au monde.! 

Derrière ce nom « Torotoro », provenant du quechua « Thuru Thuru » (signifiant boue), se cache toute la particularité des lieux : la terre argileuse de Torotoro a gardé, prisonnières du temps, des empreintes de pas de dinosaures :

Il y a fort fort longtemps, à l’époque du Crétacé Supérieur, le paysage montagnard de Torotoro avait un tout autre visage : c’était une zone côtière, la station balnéaire des dinosaures ! "The place to be" en période de migration. Le sol boueux, tendre sous les pattes, a pris soin pendant des millions d’années, avec l’aide des sédiments marins, des empreintes laissées par les vacanciers de l’époque.

Une empreinte gravée dans la roche (à gauche. ..)
Notre guide place un peu de sable noir dans l'empreinte
Et voici qu'apparaissent les traces d'un dinosaure .... comme si c'était hier ...!
On voit même que la bête est retourné sur ses pas
Encore un tout autre paysage surprenant

la grotte d'Umajalanta

La suite de la journée nous amène à la caverne Umajalanta, qui serait la plus grande grotte de Bolivie avec ses 7km de long. Mais seulement une partie est ouverte au public. Donc on s’équipe et on part pour une vraie expérience de spéléo.

OK le viking, paré pour la visite ?
Là c'est la mezzanine (un peu bas de plafond )
De nombreuses concrétions
Attention Maël, ça glisse sacrément !
On n'aurait pas dû mettre cette photo ...
Une photo dans le living room ...
l'arbre de pierre ou le ciel embrasse la terre
Le toboggan !
Maël va faire ce toboggan naturel à plusieurs reprises
Descente en rappel mais sans être assuré évidemment  ....
Après des passages plus ou moins étroits, nous voici dans une gigantesque salle de bal
Ça ne dure pas longtemps car on repart pour ramper dans les petites cavités
A que coucou !
Bon Soiz, faut pas s'installer ici ; on voudrait passer, nous ....!
On va finir mineurs !....
Nous longeons la rivière  (très froide) et ses magnifiques vasques
Pour un peu, on s'y baignerait ....
Yes, on s'en est sorti sans anicroche !!!
Nous avons vraiment passé 2 heures géniales dans ce bel endroit très impressionnant.
Près d'une maison isolée, nous voyons des choses suspendues dans l'arbre. ..
Repas dans la "cantine" du marché de Torotoro.  Impossible de mourir de faim ici ...

la balade aux 7 virages

qui se révélera plutôt la balade aux 9 ou 10 virages....

Départ à pied depuis le village
Les maisons sont en Adobe sur une assise en pierre pour éviter les remontées d'humidité
Nous voyons de très près la formation géologique expliquée au début. ..
Ouaaah, il y a plein de fossiles ici !!!
Et de toutes sortes. Maël est heureux car il agrandit sa collection de pierres....
La récompense de l'effort !
C'est pas mal aussi avec quelques effets....
Une parabole est installée à l'intérieur du cimetière: résidence grand luxe !
Des tas de chiens poursuivent une malheureuse petite chienne qui a raison de s'inquiéter
Un énorme et joli papillon

la journée au canyon de Torotoro et El Vergel (le jardin d'Eden)

Une autre superbe journée. Nous partons toujours avec notre guide Eugenio et de nouveau du village à pied.

Un petit aperçu du village
Et là, re-belote, de superbes traces de pas fossilisés de dinosaures. ..!
Et c'est pas des petites traces de Mickey Mouse...!!!
Le clou du spectacle : d'incroyables traces de gros diplodocus (de la même famille)
De véritables cratères !
Il y a même des empreintes en relief
Nous arrivons au tout début du Canyon
Une énorme poutre de pierre forme un pont
2 phasmes: insectes en forme de brindilles
Un "vikingus grimpus", une espèce vivant essentiellement dans les arbres. ..
Le bois serait il plus dur que la pierre ?
Un autre pont naturel dans un cadre exceptionnel
Voici le canyon dont les parois atteignent 400 mètres  au plus haut
Une passerelle dans le vide permet d'apprécier la vue puis le plaisir de la terre ferme...
Nous descendons au fond du canyon à un endroit où il ne fait que 200 mètres environ...
La destination finale: le jardin d'Éden !
Un bain très très rafraîchissant. ..
Notre coin repas et repos !
Un remake de Tarzan mais en blond !
Maël, le roi de la bricole, a fabriqué un bateau bio ...
La remontée fut chaude...

de retour au village

.

Des statues très réalistes de dinosaures partout: ...sur une belle petite place ....
.... sur des façades de bâtiments. ...
.... sur des mini vans. ...
... sur des toits...

Retour à Cochabamba

Nous réservons la veille 3 places dans un collectivo qui devait partir à partir de 7h00 du matin (et surtout quand il sera plein !). Comme nous avons un vol à Cochambamba pour Santa Cruz dans l'après midi, nous ne voulons pas prendre de risques et partir tôt.

Loupé ! le matin, Thierry va dès 7h au bus pendant que nous finissons avec Mael notre petit déjeuner mais nos places ont été prises car nous n'avions pas payé (et surtout personne ne nous l'avait dit la veille). Thierry nous inscrit donc sur le collectivo de 8h. Nous recevons aussi un mail de la compagnie aérienne car le vol est décalé de 1h30 ! Ils ont même essayé de nous appeler 5 fois, sympa cette compagnie non?

Au final, nous partons vers 8h30. Nous sommes prêts à affronter la poussière : écharpes et même les masques que nous avions achetés au Népal à cause de la poussière. Au final, le chauffeur a pris une autre route, avec nettement moins de poussière . YES ! 

A cochabamba, nous allons manger dans un restaurant indien végétarien car nous voulons des légumes !!! Nous passons tranquillement le temps puis nous prenons notre avion pour Santa Cruz de la Sierra.

1 commentaire

Mamick

voilà une étape étonnante et instructive . Quant à vous, j'aime mieux vous savoir sortis de votre expédition souterraine !

  • il y a 1 an
1 Voyage | 70 Étapes
Torotoro, Bolivie
301e jour (03/06/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux