Montañita, on y a bu la tasse !

Publiée le 26/02/2018
Tout prêtait à croire à quelques jours tranquilles au bord de la plage... et pourtant !

Lo que se pasa en Montañita se queda en Montañita

Cet adage représente bien à lui seul l'ambiance qui règne dans l'autoproclamé "temple de la bringue". Cette station balnéaire équatorienne est réputée pour ses plages de surf et ses soirées jusqu'au petit matin. Depuis le début du voyage j'ai toujours eu du mal à faire la fête, que ce soit à Quito ou même pour mon anniversaire. En partie à cause des avertissements durant les échanges linguistiques que je réalisais le mardi soir à Montpellier où les colombiens m'ont bien mis en garde "ne soit pas saoul seul", mais aussi car je n'en avais pas envie.
Nous arrivons dans le village de Montanita désert, bien loin de l'idée que je m'en étais construite. Je me dis que ma première soirée ne sera peut être pas pour tout de suite. Mais même si le village est désert, Je ressens de l'agitation dans les rues : quelque chose se prépare... le carnaval ! Cet événement anodin en France possède une réelle importance en Amérique du Sud, jusqu'à en faire un jour férié !
Toutes les auberges sont complètes pour le week-end, nous apprenons que le beau Quito et la grande Guayaquil se préparent à descendre passer 4 jours inoubliables (ou presque) dans le frêle village de Montanita. Nous décidons avec excitation d'y faire un arrêt pour profiter de l'ambiance.
Nous changeons à maintes reprises de logement cherchant sans cesse les meilleurs prix : un camping douteux pour les vendeurs ambulants; un hostel de rêve avec slackline, planche de surf et playstation; le dernier étage d'une grange en bord de plage qui n'est pas sans rappeler la cale d'un bateau; ... tout y passe ! Mais nous réalisons vite que nous n'allons pas beaucoup profiter de nos lits.
Le carnaval fut agité. Dans les rues détrempées par les trombes d'eau, la foule se bouscule et s'asperge de mousse et de peinture. Les discothèques ambiancent les passants avec une playlist de 10 chansons de bachata qui tournent en boucle. La plage est remplie de jeunesse un verre à la main. On est bien loin de la plage déserte du début de séjour ! L'ambiance est excellente, les équatorien(ne)s après quelques shots de rhum semblent même plus avenants et aucune animosité ne se fait ressentir ! Et nous ne sommes pas en reste... pendant les 4 jours de carnaval nous vendrons fièrement le bon vivre français, étant quasiment les seuls européens. Profitant de chaque musique électro (petit moment de gloire sur "alors on danse" de Stromae) pour montrer nos talents de danseurs, nous enflammons la piste de danse. Quelques flashs éclaireront même le dancefloor pour filmer notre spécialité qu'on ne présente plus : "la tarentula". En réalité je pense que nous faisions peur au gens, ou qu'on les faisait rire je ne sais pas trop... mais nous avons bien rigolé à passer pour des bêtes de foires.
La fête se termine sur une soirée mémorable à l'Alcatraz, boîte de nuit transformée en véritable prison où le dj perché sur son mirador décide de notre pénitence.
Honnêtement il me tardait que ça se termine. Les organismes sont affaiblis et nous sommes sevrés de musiques latines. Mais les souvenirs de ces soirées serviront de récit palpitant pendant les longues soirées où les 3 amis se retrouveront dans quelques années, même si comme on dit : "lo que se pasa en montanita se queda en montanita".

La cale du black pearl
La conjonctivite post-carnaval
Session surf au coucher du soleil
2 commentaires

kati

Il nous manque une vidéo de "la tarentula" pour que nous, lecteurs, puissions bien comprendre le récit et nous représenter ce que les équatoriens ont découvert de si effrayant ou drôle!!...

  • il y a 2 ans

Nigga

La Tarentula, la terrible danse de la mort, et à la fois un peu danse des esprits, danse de la joie ou danse de l'ivresse, on ne saura jamais vraiment...
Elle fera le tour du monde c'est sûr !

  • il y a 2 ans
1 Voyage | 45 Étapes
Montañita beach, Montañita, Équateur
63e jour (06/02/2018)
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux