La cordillère blanche, la vie en rose

Publiée le 09/04/2018
Un trek de 4 jours pour transpercer les secrets du parc Huascaran, patrimoine mondial de l'Unesco...

Laguna Llanganuco

Quelques flocons de neige viennent fondre sur le contour de mon visage. Les hauts sommets du parc Huascaran nous pétrifient de leur regard de glace éclatant. Contraste drastique avec la forêt que nous venons de quitter il y a quelques jours à peine.

Nous passons 4 jours à marcher et camper dans un cadre majestueux, que certains n'hésitent pas à classer comme l'un des plus beaux du monde. Et pour la première fois nous sommes accompagnés d'un groupe de voyageurs âgés de 20 à 30 ans, d'origines diverses : Espagne, France, Suisse, Belgique, Colombie, Pérou, ...

Le col de Punta Union n'est plus très loin. Il se découvre progressivement dans la brume épaisse, et bientôt nous rentrons dans la vallée. Je me retourne pour observer les points colorés qui suivent le tracé en sillonnant au loin le flanc de la montagne.

Habituellement, nous évitons de nous retrouver dans des tours, mais cette fois-ci par souci logistique nous avons finalement cédé. Et quelle aubaine de tomber en si bonne compagnie ! L'ambiance entre les 14 membres du groupe est excellente malgré nos différences flagrantes. Un peu de contact social me fait le plus grand bien.

Depuis la cime, je scrute l'intérieur de la vallée dans laquelle nous établirons notre campement. Étonnamment différent. En quelques minutes, nous passons de la pluie au soleil, de la roche à la végétation et de la moue au sourire. En contrebas je discerne difficilement une lagune d'un bleu azur. Elle me rappelle les jours précédents. Nous nous sommes acclimatés pour réaliser ce trek sur d'autres chemins connus, comme celui de la lagune 69. La couleur de l'eau, presque surréaliste, est due à la dissolution des roches riches en cuivre provenant de la faille sismique non loin de là. Troublant et beau.

Les applaudissements fêtant l'arrivée des derniers réchauffent l'ambiance glaciale qui règne en haut. J'ouvre mon repas de midi, un bout de pain au fromage, et quelques snacks puis nous nous remettons en route. Heureusement le repas du soir est bien moins sommaire. Sous un tipi bien trop petit, éclairé à la flamme vacillante de la bougie, nous nous découvrons mutuellement au travers de jeux ou de simples discussions. Le vent et la pluie fouettent la toile de notre abri mais ne parvient pas à gâcher ce petit moment  hors de toute réalité extérieure.

Au total nous parcourrons ensemble 50km dans la cordillère blanche. Le décor écrase de sa taille et de sa splendeur les voyageurs qui s'y aventurent. L’emplacement des tentes que nous montons le soir venu a quelque chose de féerique. Nous imaginons souvent de nombreux films se dérouler ici. D'ailleurs nous dormons ce soir là au pied de la montagne qui sert de logo aux studios Paramount Pictures !

Les 4 jours se finissent dans les eaux chaudes et naturelles du village le plus proche. Le fluide sort directement de la roche à une température de 80°, et les habitants ont bâti dans la roche des bains rudimentaires. On y règle la température en jouant sur le débit d'eau froide prélevé dans la rivière en disposant plus ou moins de rochers dans le canal d'amené. C'est brillant !

Un verre, deux verres, trois ver... enfin je sais plus vraiment combien de verres fêtent cette fin de trek. Je quitte mes amis d'un instant avec un peu d'émotion, laissant derrière moi de biens beaux paysages et de bien belles rencontres.

La laguna 69, simple balade d'acclimatation
La vallée
Le camp
Margarita, notre guide qui s'envole vers le col
Les sourires qui rechauffent l'atmosphère
Une pause bien méritée
Une étendue
Puis une autre
1 commentaire

EmmaM

encore une fois MAGNIFIQUE !!! mille bisous

  • il y a 2 ans
1 Voyage | 45 Étapes
Huaraz, Pérou
110e jour (25/03/2018)
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux