17. De Guillac à Redon

Publiée le 17/06/2021
Allez, Oust.

Il a sans doute un peu plu cette nuit mais, bien abrités, - Merci Raphaël - nous nous en sommes à peine aperçus. Ce matin,  en revanche,  il est tombé des trombes d'eau. Il nous a fallu différer notre départ jusqu'à 10 heures 30. Nous avons parcouru les premiers kilomètres sous une pluie fine qui s'est estompée au fil des heures, jusqu'à s'arrêter totalement dans l'après-midi. Nous sommes parvenus secs à Redon. La météo n'est guère optimiste pour pour les jours à venir ; il nous faut craindre d'être finalement mouillés : demain nous quittons Bretagne pour les Pays de Loire et la pluie, là-bas ne mouille pas que les c***.

Nous pédalons toujours le long du canal qui continue à se faire différent chaque jour, pour mieux nous séduire sans doute. Il paraissant hier encore obstiné, se frayant un chemin encore étroit dans le paysage. Il y gagnait d'en devenir le maître. Aujourd'hui en revanche, il semble n'être plus qu'une anecdote, il s'étale lascivement en longues lignes droites,de plus en plus larges dans des paysagesdeplusenplusouverts.  On voit maintenant à plusieurs centaines de mètres, devant nous mais aussi de part et d'autre. Les iris ont déserté ses berges ; des chênes et des hêtres majestueux le bordent. Il emprunte sur un long tronçon le cours de l’Oust - Ôte-toi de là que je m'y mette.

Le canal est désormais navigable par des bateaux de plaisance et nous en doublons davantage au fil de journée.

Nous nous arrêtons à Malestroit. C'est jour marché et la ville est animée. La température, que la pluie a rafraîchie, nous incite à prendre notre repas dans une crêperie, l'occasion de goûter au chouchen, cette boisson alcoolisée, typiquement bretonne, obtenue par la fermentation de miel dans l'eau. 

Le lieu est prisé des cyclistes. Forcément on engage la conversation L'un de nos voisins de table roule aujourd'hui de Nantes à Dinard, soit 250 kilomètres. J'admire la performance mais elle ne me tente guère,  je préfère notre flânerie. Il y a autant de façons de faire du vélo que de cyclistes ; l'essentiel est que chacun trouve la pratique qui lui convient et lui procure du plaisir ; certains iront au coin de la rue,  d'autres au bout du monde, qu'importe où l'on va, c'est le voyage qui compte. 

Nous passons dans l'après-midi près de l'Île aux Pies. L’Oust ici ressemble étrangement à la Meuse. On se croirait du côté de Givet ou de Dinant.  

Nous arrivons enfin à Redon, une ville où nous sommes déjà venus à deux reprises et qui nous plaît toujours autant, en dépit du bruit et des odeurs nauséabondes que génère un trafic automobile que nous avions déjà oublié. 

Nous faisons les courses pour demain puis nous sommes pour quelques centaines de mètres infidèles au Canal. Nous empruntons le cours de la Villaine pour rejoindre la maison de Nelly qui nous accueille chez elle,  en l'absence de son mari, parti pédaler du côté de Saumur, et de Léa qui nous a gentiment répondu quand nous l'avons sollicitée sur le site de Warmshowers. 

En quittant Guillac,  l’imperméable est encore nécessaire.
Des arbres magnifiques bordent le canal.
Au portail de l'église de Malestroit,  magnifique.
Le canal se fait de plus en plus large. Il est maintenant tout à fait navigable.
.
L’Île aux Pies.
L'écluse des bateliers à Redon.
La Villaine.
2 commentaires

Mimey

Bravo à vous deux. Nous suivons vos étapes avec plaisir et sommes avec vous par la pensée. C est magnifique de pouvoir découvrir notre beau pays comme vous le faites. Michele et moi vous souhaitons bonne route, et une météo favorable.

  • il y a 4 mois

igreken

Belege, dankon !

  • il y a 4 mois
1 Voyage | 93 Étapes
Chemin du Lavoir, Redon, France
19e jour (17/06/2021)
Étape du voyage
Début du voyage : 30/05/2021
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux