40. De Montpellier à Nîmes et à Avignon.

Publiée le 19/07/2021
.

Nous avions prévu de paser le week-end à La-Grande-Motte, d'où nous devions rejoindre Tarascon aujourd'hui puis Orange demain.  Mais Christian et Madeleine ont déménagé à Montpellier et Olivier nousaà invités à Avignon. 

Nous avons donc quitté Montpellier ce matin par le train qui nous a amenés à Nîmes puis d’où avons roulé jusqu'à Avignon.  Demain l'étape sera courte : une petite quarantaine de kilomètres, cela nous laissera un peu de temps pour déambuler dans Orange. 

Par chance, en gare de Montpellier,  notre train se trouve sur le quai A, directement accessible de la salle des pas perdus. Cerise sur le gâteau,  le train est au même niveau que la plate-forme. Il suffit de pousser le vélo : pas de marche à franchir,  pas de sacoche à déposer.  La SNCF nous fera-t-elle vraiment préférer le train  ? Hélas,  l'arrivée à Nîmes n'est pas aussi simple: l’ascenseur est en panne.  Il faut se débrouiller avec l’escalator en retenant le vélo,  freins serrés, pour qu'il ne nous échappe pas.

L'itinéraire va nous conduire par de petites routes parallèles à la voie ferrée qui mène à Avignon, entre vignes et tournesols,  abricotier et poiriers,  pâtures et champs d'oliviers. 

Le mistral fait mine de nous contrarier puis, finalement se montre bon enfant et ne nous gêne guère.  Il fait en revanche très chaud 34 degrés et l'eau des gourdes devient rapidement imbuvable.

Nous traversons Marguerites. Les employés municipaux sont en train d'installer des barrières dans toute la ville pour protéger les spectateurs ; nous piqueniquons à Aramon sur la terrasse du café qui nous y a autorisé sans aucun problème, comme l'année précédente.  Jolie ville qu’Aramon parcourue de rues étroites où il nous faudrait pouvoir nous perdre.

À Aramon, on rejoint le Rhône.que l’EV17 suit en parallèle,  la plupart du temps sans le voir. En arrivant à Avignon, on est plutôt surpris de le passer. Il est là, pourtant,  on le sait plus qu’on ne le sent, il reste caché derrière la levée, mais il est là.

Et on arrive à Avignon. 

Là, pour passer ser le Rhône., même en empruntant le pont d’Avignon, il faut savoir danser. (1).

Le festival bat son plein et les troupes déploient des moyens divers et variés pour attirer le public.

Une belle voie verte nous amène ensuite du centre de la ville à Montfavet loin du trafic automobile. 

Olivier,  un espérantiste,  nous y attend. 



(1) La première chanson est interprétée par Le Condor,  la seconde par Jean Sabon.

.préparation du lâcher de taureaux  à Marguerites.
À l'entrée de l’EV17. IL FA très chaud...
,.
Le Rhône en majestueux.
On y danse, on y danse...
1 commentaire

ClaudineMichel

Gare de Nîmes et ses non-aménagements pour les cyclistes ... : j'imagine le Top 50 des gares pour cyclistes qd vous aurez terminé votre périple ...

  • il y a 2 mois
1 Voyage | 92 Étapes
Rue Anglic Grimoard, Avignon, France
51e jour (19/07/2021)
Étape du voyage
Début du voyage : 30/05/2021
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux