J21 : De Miramond-Sensac à Larreule

Publiée le 20/06/2022
Environ 24 kms

Départ ce matin tranquille vers 8h15.

La canicule est terminée, inutile de se presser, marcher l'après midi est envisageable.

Échauffement sur les 4 premiers kms qui mènent à Pimbo. Pause café au seul bar du village où je retrouve Jean-Louis. Je me sens bien, je remercie mon corps de répondre aux sollicitations demandées jour après jour. Les pieds commencent à durcir.

Coup de fil à Sylvie, elle se repose chez un ami à la Romieu et s'impatiente de pouvoir reprendre le camino. Elle a enfin décidé d'allèger son sac en se débarrassant de sa tente, matelas et duvet. Ce que je ferai prochainement. Inutile d'emmener tout ça en Espagne, les albergues étant nombreuses et bon marché.

Seconde pause café à Arzacq-Arraziguet. Il 11h15, plus qu'une dizaine de kms et je serai à Larreule, l'étape du jour, au gîte L'escale.

Rituel, montage de la tente dans le jardin, douche, lessive et je pourrai profiter de la piscine. Je retrouve également Jean-Louis, Edwin, Clément et Thorsten. 

Repas qui nous laisse sur notre faim. Bah, on ne peut pas tout avoir, piscine et festin de roi. Il est 21h30 quand un orage éclate. Tout le monde va se coucher et je décide de commencer ma nuit sur le canapé trônant sous un porche. Je serai au première logé pour le spectacle son et lumière. 1h30 du matin, l'épisode orageux se calme, le ciel se transforme en voûte étoilée. C'est magnifique mais je commence à fatiguer dans ce canapé ou je ne peux allonger mes jambes.

Je rejoins la tente mais le sommeil sera plus que léger. 5h00, le ciel blanchit, je retourne sur le canapé une petite heure avant la première levée des pèlerins.

Une des plus mauvaise nuit mais quelle fascination de vivre l'orage dehors. Que nous sommes dérisoires face aux forces de la nature.

En chemin
Pimbo
Pimbo
Entre hier et aujourd'hui
En chemin
En chemin
En chemin
Il a la côte, le Jeannot, mais pas assez pour être président
En chemin
En chemin
En chemin
Gîte "L'escale"
Thorsten et Jean-Louis, à droite
Edwin et la piscine
0 commentaire