Baja California

Publiée le 28/01/2022
Immense péninsule mexicaine d’environ 1600km de long, la Basse Californie semble être une terre d’aventure et de nature.

Nous débarquons du ferry au lever du soleil et prenons directement les vélos pour faire les 15km jusqu’à la Paz. Quel changement de paysage, ce sont à présent des étendues désertiques qui défilent sous nos yeux. Cette fois ci l’environnement paraît bien plus hostile pour le traverser en vélo. Les lumières du matin sur la mer de Cortez sont superbes. 

Ils semblent aimer le vélo ici, nous croisons plein de cyclistes et il y a des vraies pistes  cyclables le long de la mer.

Nous profitons de cette grande ville pour faire quelques courses, réparer les trous dans les pantalons et aller chez le barbier. 

L’entraide entre cyclistes
La Paz
La sortie du dimanche

Nous devrions remonter vers le Nord mais la pointe Sud de la Basse Californie a l’air magnifique donc nous décidons de partir pour une boucle de 6-7j dans le Sud. La première journée de vélo est assez rude 110km, beaucoup de dénivelé mais sans avoir trop chaud, c’est même agréable de faire du vélo dans le désert (pour l’instant). A cette période de l’année la végétation est assez verte et fleurie. On se demande où les arbustes puisent leur eau car les rivières et canyons sont quasiment tous à sec. Nous dormons le soir à Los Barrilles dans un tepee assez insolite. 

Nous poursuivons notre boucle jusqu’à Cabo Pulmo avec une piste bien sablonneuse pour arriver au village. Ici pas de routes goudronnées ni magasins, seulement une rue rassemblant des clubs de plongée, quelques hôtels et quelques restaurants fermés. On retrouve 2 toulousains qu’on avait rencontrés la veille et dormons dans une épave de bateau ensablé. 

Cabo Pulmo est avant tout un village de pêcheurs. Voyant les poissons se raréfier ils créèrent en 1995 une réserve naturelle marine. On vient donc ici principalement pour la plongée. Les conditions ne sont pas les plus optimales car à cette période de l’année la visibilité n’est pas la meilleure (nutriments et planctons attirant d’ailleurs les baleines) et l’eau est froide (19-20 degrés au fond). Mais il y a beaucoup beaucoup de poissons et des gros. A mi plongée notre moniteur nous fait un grand signe et d’un seul coup tout devient plus sombre, on arrive en fait dans un énorme banc de carangues qui vient nous entourer et tourbillonne autour de nous. Le spectacle est magique, avec en plus des mérous presque aussi gros que nous qui dispersent le grand banc. Lors de la deuxième plongée nous tombons cette fois ci sur un banc d’une vingtaine de raies (eagle ray). Puis nous explorons un peu avec Papa les alentours à pied mais avec les cactus qui traversent les chaussures c’est compliqué ! 

.
.
Belle route au loin à travers les montagnes
Un tepee pour la nuit à Los Barilles
Et un bateau pour la nuit suivante !
Une rare rivière avec de l'eau
.
.
La piste pour rejoindre Cabo Pulmo
Le parc naturel marin de Cabo Pulmo
.
La mise à l’eau pour aller plonger
2 belles plongées à Cabo Pulmo
Le banc de carangues
Ce n’est pas ma photo mais pour vous donner une idée
On a pas fini de voir des cactus !
.
.
.
Balade escalade
6 commentaires

jackyreveillere

Ca fait quand-même rêvé. MERCI

  • il y a 4 mois

Phjrnrobin

Bon courage pour la suite avec encore quelques kilomètres à parcourir ; on vous embrasse.
Line et Philippe

  • il y a 4 mois

boubou41

Je vous confirme que les personnes qui vous suivent sont admiratifs de "l'exploit" que vous accomplissez. Mais c'est vrai pour moi je me dis super ils sont à plus de la moitié,le retour approche... mais il vous reste encore beaucoup de route à faire...Vos photos, vos rencontres, vos récits nous font baver d'envie mais derrière il y a un gros effort physique...Allez les gars on est avec vous et si un bus ou pickup est nécessaire pour vous aider n’hésitez pas!!! bisousss

  • il y a 4 mois

valerielh

Tu as bien raison de veiller sur eux à distance Boubou et t'assurer qu'ils gardent encore tous les deux assez de force pour continuer ce périple sans trop s'essouffler !

Car de notre canapé, on ne retient que les belles images sans trop prendre conscience des pépins inévitables...

Alors profitez-en mais surtout, prenez soin de vous les gars et nous continuons de notre côté à rêver en vous applaudissant et vous soutenant de loin.

Bisous

  • il y a 4 mois

carolefab

Déjà un beau parcours de fait les gars! Chapeau! on admire vos exploits et profitez de l'aide qui peut vous être proposée pour alléger vos efforts et préserver votre forme!
Amitiés

  • il y a 4 mois

famillerobin

Réponses aux questions des enfants de Binic :

- Pour Noël avez-vous eu des présents ? Non on s’est offert une bonne bouteille de rhum.

- Est-ce qu'il y a des requins où vous surfez ? Il y en a toujours mais ils n’attaquent pas l’homme comme dans certains endroits.

- Savez-vous réparer les moyeux de vos roues ?
On ne sait pas les réparer mais on en a en rechange si besoin.

- Avez-vous eu des crevaisons ? Non pas une seule, on touche du bois !

- Au Guatemala y a-t-il des tremblements de terre de temps en temps ? Oui il y en a beaucoup car il se trouve aux croisements de 2 plaques tectoniques. Ils dépassèrent la magnitude 7 en 1902, 1921, 1942, 2012, 2016.

- Quel est le meilleur souvenir du marché de Noël ? C’est beaucoup de jouets en plastique, le meilleur pour nous était les tacos et les chocolats chauds.

- La veste que tu portes sur le ponton vient-elle du Guatemala ? Oui elle est faite au Guatemala.

- Quel est votre avatar ? Le mien (Maxime) est « Ajpu », un chasseur, marcheur, guerrier et gardien des eaux des montagnes.

- Y a-t-il des galettes des rois ? Non ce n’est pas la tradition ici (sûrement parce qu’ils ne savent pas bien faire les gâteaux et n’ont pas de bon beurre !)

  • il y a 4 mois