La vie en van

Publiée le 29/11/2017
Van forever !

Alors que la fin du séjour chez les Kiwis se rapproche doucement (snif snif) et que la côte sud (Invercargill) ne nous passionne pas vraiment au regard des paysages traversés précédemment, il est temps de faire un bilan en ce qui concerne le voyage en van. Pour nous deux c’était une grande première : voyager pendant quasiment 6 semaines à bord d’un petit van qui sera notre maison. Et c’est franchement trop bien !

Cela possède les avantages du camping : la mobilité, le coût moindre pour le logement et la possibilité de dormir dans des cadres magnifiques, parfois au cœur de la nature. Mais il y a bien sûr quelques inconvénients. La météo tout d’abord, même si c’est moins impactant qu’avec une tente c’est forcément moins agréable sous la pluie et le vent. Mais étant donné la météo extrêmement clémente lors de notre voyage ceci ne nous a finalement pas trop dérangé.

Un petit mot sur les campings en Nouvelle-Zélande. Nous ne pouvions pas dormir dans les campings gratuits (car notre van n’est pas « self-contained », comprenez qui ne possède pas de toilettes) mais cela ne nous a pas empêché de pratiquer de superbes lieux. Il faut savoir que la plupart des campings ici sont extrêmement bien équipés : cuisine, WC, barbecue, très souvent des douches (pratiquement tout le temps chaudes mais limitées en temps) mais aussi salle de repos avec canapés etc… Pour des prix allant d’environ 25 dollars la nuit (14 €) pour deux à une cinquantaine de dollars, mais le plus souvent aux alentours de 35-40 dollars (une vingtaine d’euros).


Voici maintenant une présentation de notre van. En mode jour tout d’abord, pour arpenter les routes sinueuses du pays :

Tout est bien rangé... pour la photo !

Puis en mode nuit pour se reposer des efforts de la journée :

Tadam !
Un vrai nid d'amour

Nous possédons un petit frigo très utile, un garde-manger et un coffre pour les sacs et vêtements :

Sous le matelas, surprise !

Il possède également une avancée bien utile en cas de pluie. Elle nous a plutôt été utile contre le soleil et la chaleur : )

Petit salon improvisé

Enfin, il y a tout le nécessaire pour se faire à manger : deux micro-gazinières, ustensiles de cuisines, une table et deux chaises.

Belle mise en scène

La seule petite contrainte est de passer chaque soir et chaque matin du mode jour au mode nuit et inversement, mais par rapport à une tente ce n’est rien : )

Voilà pour la présentation de notre bolide que nous allons malheureusement bientôt devoir abandonner. Il a connu une petite panne en début de séjour mais qui s’est déroulé durant le pire jour (niveau météo) du séjour, la veille de la rando du Tongariro, et cela nous a permis d’aller manger le midi au coin du feu dans un resto près du garage, donc finalement un mal pour un bien.

Notre coeur saignait à ce moment

Si c’était à refaire nous le referions avec grand plaisir, mais sûrement avec un van un peu plus grand, où l’on peut se tenir debout dedans et qui est self-contained (pour pouvoir profiter de certains campings gratuits). Mais sinon rien à redire, c’était une expérience grisante et à coup sûr le meilleur moyen de visiter ce pays !

PS : un petit mot sur Bluff tout de même, situé à l'extrême sud du pays, où vous pouvez trouver ce fameux panneau, qui illustre que nous sommes à presque 19 000 km de Paris ; )

Littéralement au bout du monde
1 commentaire

Richard

Hé bien, la NZ a été une merveille de bout en bout. A croire qu'il n'y a que des belles choses dans ce pays, c'est assez incroyable.
Sympa aussi de découvrir votre van et de s'imaginer, le temps de quelques images, ce que peut être votre quotidien

  • il y a 5 ans