Irkoutsk

Publiée le 27/08/2019
Passage rapide à Irkoutsk pour demander mon visa Mongole avant de filer sur l’île d’Olkhon.

Jeudi 22 août

J’ai rencontré un jeune français dans le train hier soir. On s’est trouvé sur le quai pendant un arrêt en gare. Il m’a repéré grâce aux écritures en français de mon teeshirt. 

Lui aussi descendu a Irkoutsk et file directement au Lac Baïkal. 

Dès mon arrivé à Irkoutsk je fonce au consulat de Mongolie pour y déposer mon passeport et faire le visa pour mes 30 futurs jours dans les steppes. Tous mes papiers nécessaires sont prêt, un formulaire à remplir, 70€ de dépensé et ça sera prêt quand je reviendrais de l’île d’Olkhon. 

C’était rapide mais pas suffisamment pour attraper le minibus de 10h avec Martin, le jeune français. J’attendrais celui de 12h. Le chauffeur me parle en russe et me fait quelques signes, je ne comprends pas vraiment ce qu’il veut dans un premier temps, et ses signes indiques la place devant à côté de lui. Je n’hésite pas une seconde je choppe la meilleur vue pour les 6h de trajet ! 

3h de route pour rejoindre l’embarcadère du bac qui fait la petite traversé en 30min jusqu’à l’île d’Olkhon. Puis 2h30 de piste sablonneuse et caillouteuse, le minibus tremble de partout, le tableau de bord fait des bonds avec un bruit assourdissant. Le chauffeur scrute ses rétroviseurs et tout à coup des fourgons plus petits que notre minibus nous dépassent à toute vitesse remuant la poussière de la piste. 

Nous arrivons à Khoujir après 6h de paysage magnifique, et des routes qui me rappelle la Californie. Ça sent bon les grands espaces et la pleine nature.

Je finis à pied jusqu’à la maison de Sergey. Il a créer une maison partagé où vivent des jeunes russes et des voyageurs. Chacun est libre de participer aux frais par un don dans la caisse. Ils ont un jardin avec une serre. Des chèvres et quelques chats passent souvent par là. Ils ont aussi créer un espace camping, les 8 places dans la maison ne suffisaient plus. 

J’installe donc ma tente, j’ai une semaine devant moi pour parcourir les environs. 

Le soir je retrouve Martin, il a trouvé des canettes de bières d’1L !! Pas le choix obligé de tester. On s’installe donc devant le coucher du soleil au Shaman Rock.

Au menu, nouilles chinoises au poulet ! 

Ma première journée sur l’île tiens toutes ses promesses et annonce un séjour fantastique. 

Sur la route du Lac Baikal
Le bac qui traverse pour rejoindre l’ile d’Olkhon
L’eau très claire !
La grande rue de Khoujir
Coucher de soleil au Shaman Rock
0 commentaire