Pékin - 2 jours intenses !

Publiée le 08/10/2019
Visa transit de 72h - 2 journées pour visiter Pékin avant mon vol pour Bali

Et voilà la Mongolie c’est fini, direction l’aéroport pour mon vol vers Pékin. Je rencontre un couple de français à l’aéroport qui comme moi non pas fait le visa chinois. Donc à l’arrivée du vol nous nous dirigeons ensemble au comptoir de l’immigration pour obtenir un Visa Transit. Ce qui vous permet de sortir de l’aéroport entre 24 et 144h pour visiter la ville avant votre vol pour un nouveau pays. 

Première étape la borne qui scanne votre passeport et vos empreintes, on est admissible, deuxième étape le papier d’information, avec notamment adresse et numéro de téléphone de l’hébergement lors du séjour. Je passe le premier, l’agent me demande ma confirmation de billet d’avion pour quitter le pays ainsi que ma réservation d’auberge. Tout est ok, j’ai le petit autocollant qui me permet de découvrir Pékin ! Je préviens le couple que je prends les devant pour récupérer nos bagages en soute qui doivent tourner depuis un moment sur le tapis roulant.. Et j’ai bien fait car je croise un agent avec un chariot et nos trois sacs qui se dirigeait vers un lieu de stockage ! J’attends donc mes compagnons, et on compte bien se boire une bière à l’arrivé en ville. Mais tout à coup je ne vois que Lucile arriver.. 


« Alex n’a pas eu son visa transit.. il y a un soucis avec son passeport, la machine ne veut pas lui sortir l’autocollant.. l’agent ne peut rien faire.. il est désolé pour nous, c’est la machine qui décide et elle refuse régulièrement des demandes, sans donner d’explication. »

WHAT ?!?!?! 


Je tombe de haut, je suis choqué par cette mésaventure. Il est 20h et Ils sont bloqués à l’aéroport jusqu’à leur prochain vol, demain à 18h c’est à dire dans 22h... Lucile prend les bagages et remontent vers Alex en zone d’embarquement. J’apprendrais plus tard qu’elle a mis 2h30 avec les deux sacs et surtout pour réussir à passer les contrôles en sens inverse en expliquant qu’ils étaient coincé ici... incroyable ! 


Quant à moi, je m’estime chanceux d’avoir le précieux sésame. Mais mon enthousiasme à l’idée de découvrir Pékin est vite redescendu. Et si c’était tombé sur moi ?! Avec mes 54h d’escale, j’aurais passé deux nuits à l’aéroport.. et qui aurait été chercher mon sac qui lui a passer la frontière sans problème... J’aurais pu vivre une vrai galère, et rien que d’y penser ça m’a chamboulé ! 


Je prends les transports direction l’auberge au cœur d’une rue passante. Et après une bonne douche je file m’offrir cette bière de soulagement. Je tombe sur deux couples de français alors nous trinquons ensemble en échangeant nos aventures chinoises. 

On fini à 2h30 .. autant vous dire que le réveil était difficile ! 


Et sinon je tombe évidement dans la semaine où tous les chinois sont en vacances en même temps donc ils viennent visiter Pékin car en plus ce sont les 70 ans de la République de Chine... 

Alors il y a foule sur tous les lieux touristiques. Je me concentre sur le Palais d’été, souvent cité comme le coup de cœur des visiteurs. Et en effet c’est très sympa. Même si la foule gâche un peu la tranquillité qui ressort des lieux. Je fais un passage sur la grande place Tiananmen, où il faut montrer pâte blanche.. tous les chinois se font vérifier leurs cartes d’identité, et moi a peine ils ont regardé mon passeport. C’est bondé ! Et je dois faire un énorme détour pour retrouver le chemin de mon auberge car tout le secteur est bloqué. 


Après cette longue journée de marche, je suis affamé. J’ai repéré un restaurant avec les spécialités chinoises. Les ravioles à la vapeur ! C’est délicieux, je prends un mix pour goûter à tout et après ça je peux me coucher tranquille en rêvant de la muraille de chine pour demain !


Et je l’aurais rêvé un peu trop longtemps.. car je ne suis pas partie suffisamment tôt de l’auberge. Et je me retrouve dans les bouchons.. J’ai décidé d’aller à Gubeikou, une partie non rénové qui est bien moins fréquenté mais aussi bien plus loin de Pékin. Et mon trajet aller m’aura pris presque 5h... résultat j’arrive sur place un peu avant 15h or le dernier bus retour est à 16h30.. ce qui me laisse peu de temps. Après mettre tromper de chemin à deux reprises, je vois mes rêves de muraille s’éloigner ! Si je ne cours pas, je n’aurais pas le temps d’y mettre le pied. Alors c’est parti ! Une monté en courant, 2min passé la haut et retour en courant pour ne surtout pas raté le bus. 

Si je n’attrapais pas ce bus c’était la galère assuré pour rentrer à Pékin. C’est une journée un peu raté.. j’en suis déçu car le peu que j’ai vu été magnifique. Ce sont les inconvénients du transit, j’aurais du prévoir plus de temps entre mes deux vols pour avoir le temps de faire une nuit proche de la muraille. 

Le retour à Pékin prendra lui aussi entre 4 et 5h.. je dois retourner chercher mon sac à l’auberge. Et le dernier métro spécial pour l’aéroport est à 22h30. Cette fois ci je ne souhaite pas courir pour l’avoir. 

Donc je continue ma journée marathon et je me pose enfin à l’aéroport pour manger mon premier repas de la journée.. il est 22h, j’ai passé la journée dans les transports en avalant seulement quelques barres chocolatés.. une journée vraiment mal géré. 


Ça ne peut pas toujours être parfait, il n’y a pas de grand voyage sans petit galère ! 


Je me console en pensant au soleil, à la chaleur, et au plage paradisiaque qui m’attendant à Bali, en Indonésie !! 

Pékin
Temple du ciel
Ruelle de Pékin
Palais d’été
Palais d’été
Palais d’été
Palais d’été
Palais d’été
Place Tiananmen
Spécialités !
Joueur de rue
Muraille de chine
Muraille de chine
0 commentaire