Oulan-Bator -> Delgertsogt 230km

Publiée le 12/09/2019
Me voilà arrivé en Mongolie 🇲🇳

Vendredi 6 septembre

Arrivé à 22h30 à Oulan Bator avec le bus interminable. Je suis parti à 7h30 de Oulan-Oudé... 

Je découvre les faux taxis de Oulan Bator qui cherche à vous faire payer le prix fort dès la descente du bus. A cette heure ci et après autant d’heure de bus je n’ai pas envie de batailler. Je file à la guesthouse où m’attend Bilegt la gérante, qui est adorable. Elle m’explique le fonctionnement. Une soupe, une douche et au lit. Il y a 7 lits mais je serais tout seul pour deux nuits. 

Demain je compte préparer mon aventure, car c’est décidé je vais louer une moto pour traverser la Mongolie et visiter les plus beaux sites touristiques. Bilegt m’a indiqué que je pourrais trouver des vêtements de secondes mains au grand marché à 15min à pied de la guesthouse. 

Une chambre pour moi tout seul !

Samedi 7

10h : mon sac est prêt, il ne me manque plus qu’une veste et une paire de gants. Je file au grand marché de UB qui est à 15min de la guesthouse.. En effet il ne fallait pas arriver plus tôt car les marchands sont seulement en train déverrouiller leurs coffres et d’installer les fringues sur les portants. Je trouve quelques vestes en cuirs que j’essaye et j’ai un coup de cœur pour celle avec la bande blanche et orange sur les manches ! C’est celle ci qu’il me faut pour jouer les bikers sur les pistes mongoles ! Une paires de gants renforcés chez le voisin et c’est reparti, une dernière course et je prends un taxi direction Cheketours. L’un des rares voir la seule boutique de location de moto à UB. D’autre agences proposent bien des tours avec guide pour des groupes mais ne font pas de location particulière sans guide.

J’ai pris soin d’appeler Cheke, la dame qui gère son affaire la veille pour qu’une moto soit prête... 

En effet j’ai lu plusieurs récits d’aventures qui racontaient leurs mésaventures avec les motos... forcément avec ce qu’elles subissent dans le désert elles ne sont pas toutes neuves et sont parfois capricieuses. 

À mon arriver sur place je croise deux anglais qui rentrent de leur périple de 14 jours. Tout s’est bien passé pour eux, ils ont l’air ravie et satisfait de leurs montures, alors je suis rassuré. 

J’essaye une première moto qui cale dès que je suis au ralenti, puis un seconde, une troisième et toujours un petit quelque chose qui ne va pas... je m’arrêterais sur la 4ème ! 

Le contract signé, location pour 10 jours dans un premier temps et si je veux rentrer plus tard pas de soucis il faudra ajouter les journées. Je fixe mon sac et c’est parti pour l’aventure ! 

Mais après seulement 15km la moto cale et ne veut pas redémarrer... ça y est les galères commencent ! Heureusement il y a du passage et il y a toujours un mongole qui s’y connaît en mécanique ! Il réussi à redémarrer et je lui explique qu’elle ne tient pas au ralenti, il enlève un carénage, deux coups de tournevis et hop ça tiens ! Je les remercie et ils filent avec leurs voitures. Mais le temps que je mettent mon casque et mes gants la moto a de nouveau caler, et pas moyen de la faire repartir... Cette fois ci j’appelle Cheke la dame de l’agence. Elle ne maîtrise pas très bien l’anglais mais comprends que j’ai un soucis et demande à ce que je lui passe un Mongole. Le garçon de la station service tombe bien, je pense qu’il lui a expliqué rapidement où est ce que j’étais et que je n’arrivais pas à redémarrer. Et je pense comprendre qu’elle m’envoie son mécanicien... Je patiente et le voilà qui arrive avec une belle moto verte bien plus récente que toutes celles que j’ai aperçu et essayé à la boutique... Le mécano réussi à redémarrer ma moto mais il est surpris par quelques bruits étranges et me dit qu’on échange de moto. C’est bien ce que j’attendais.. 

Je refais mon chargement et me voilà enfin parti pour de bon avec une monture qui je l’espère sera plus fiable que la précédente. 

230km dans l’après-midi sur la route qui descends jusqu’à Dalanzagdad, je m’arrête à Delgertsogt un petit village où j’établis mon premier bivouac mongole à côté de la piste direction Baga Gazriin, un site touristique. 

Moto prête et pilote prêt avec la veste en cuire !
15km et premier soucis..
Nouvel moto, nouveau départ !
Premier arrêt pour la nuit
0 commentaire