Pérou - Lima

Publiée le 10/09/2019
Nous arrivons au Pérou à Lima AKA la ville grise, où nous restons une petite semaine pour chiller un peu!

Lima, la ville grise?

On arrive très tôt à l'aéroport et on attend Eva.V qui doit venir nous chercher. Il s'agit de l'ancienne pionne qu'avait Eva quand elle était à l'internat à Henday. Elle faisait ses études du barreau à San Sebastian et travaillait le soir en tant que pionne. Et les deux Eva sont toujours restées en contact.

On attend finalement plusieurs heures car Eva.V est prise dans les bouchons, puis finalement nous montons avec elle dans un taxi pour aller chez elle. Le premier aperçu de Lima et ses alentours nous laisse un peu perplexe. La grande majorité des bâtiments ici est faite de briques et ciment, et les péruviens n'étant pas des grands fans de crépi et peinture, les bâtiments restent bruts. Il y a beaucoup de poussière dès que l'on sort des principaux quartiers de Lima et à cela s'ajoute un micro climat en hiver qui recouvre la ville d'une brume nuageuse ne laissant passer le soleil qu'en fin de journée dans le meilleur des cas. En s'approchant de là où habite Eva.V il y a de nombreuses maisons en construction, plein de tas de briques, de poussière, et quasiment aucune végétation. L'impression que l'on a tous les deux est d'être dans une ville du moyen orient qui vient d'être bombée!

atmosphère particulière
.

On reste tranquille quelques jours puis le samedi on se décide à aller à Lima. On marche dix minutes pour rejoindre la route principale bien qu'on aurait pu également prendre un moto-taxi. Ensuite on prend un mini bus/van. Il y en a un qui vient d'arriver, le chauffeur tend le bras, ses doigts indiquant "deux", il lui reste deux places, on monte.
Quarante cinq minutes plus tard nous sommes dans le centre de Lima, à côté du congrès. On a rdv à 10h pour faire un tour de la ville proposé par "inkan milky way". Tour gratuit, fonctionnant sur la base du volontariat. deux guides sont là, un qui fera le tour en anglais l'autre en espagnol. On prend bien sûr le guide hispanophone et on commence notre tour. On nous conte l'histoire de la ville, fondée par Francisco Pizarro comme "ciudad de los reyes" en 1535. La plaza de Armas (place d'armes) est la place principale de la ville et de nombreuses autres ville au Pérou et en amérique latine/du sud. On y trouve différents bâtiments  comme le Palais de l'Archevêque de Lima, le Palais municipal, la Cathédrale de Lima, le Palais de l'Union et le Palais du Gouvernement où a lieu tous les jours à midi "el cambio de guardia", le changement de la garde auquel on assiste. Dans la cours intérieure du palais se trouve encore le figuier qui trônait déjà à l'époque de Pizarro.
On continue notre balade dans la ville, en s'arrêtant devant certaines bâtisses au style coloniales, puis à côté du "rio Rimac" la rivière principale de la ville qui a largement pesée dans la balance pour l'établissement de Lima à cet endroit.
On poursuit ensuite notre balade seuls et on goute un churros péruvien, fait à partir d'une pâte à beignet roulée en tube et fourrée soit d'une sauce caramel ou d'un crème "manjar blanca" faite à partir de lait concentré sucré. Chaud, croustillant à l'extérieur, moelleux à l'intérieur, on se régale!

Churros

On goute aussi autre chose que l'on a vu dans plusieurs vitrines mais qui n'a pas l'air terrible : un genre de mousse toute rose dans un verre en plastique. On n'est pas déçu c'est bel et bien dégueulasse avec un goût chimique indescriptible. Il y en a aussi décliné dans une autre version avec un morceau de gâteau au fond. Mais ce sont les mêmes gâteaux que ceux des américains : une espèce de génoise sans goût colorée en marron pour faire une impression de chocolat mais ça n'a goût de rien. On ne le tente même pas!

1ère et dernière fois!

On voit dans la rue une femme qui fouette dans un grand saladier un mélange crémeux et assez liquide, et quelqu'un qui lui en prend un verre, du coup on s'approche pour lui en prendre un nous aussi. Il s'agit en fait d'un mélange de sucre et d'oeufs battu. Elle nous verse d'abord un fond de bière dans le verre puis son mélange, c'est original et plutôt bon!

.
.

On retourne ensuite à la maison en prenant un taxi, mais à 17/18h c'est l'heure de pointe et on met plus de deux heures à rentrer dans une circulation dense, et bien plus dangereuse que ce que l'on a vu en Asie. En effet peu de scooter ici et ça se comprend. 80% des voitures ont au moins un pet. Ils changent de file à peu près toutes les cinq secondes et quand il n'y a que trois files, on peut quand même se retrouver à 4 ou 5 de front. Une station essence sur le côté, et si je passais par là pour gagner 20m? bah oui! C'est folklo, mais on s'y fait vite.

On rentre avec quelques avocats, oignons, citrons, tomates... c'est parti pour un bon guacamole! Bon, on en parle des avocats? On en trouve plusieurs variétés, des petits en forme de poire comme on a l'habitude en France, mais aussi des gros et rond de la taille d'un pamplemousse. Les deux sont trop bons. Les couper en deux retirer le noyau et commencer à retirer la chair est en soit un kiff tellement ils sont mûrs à point. Il suffit de poser la fourchette dessus pour les écraser... bref on se régale! on mange ça avec du pain péruvien, sous forme de petits pains rond qui peuvent être denses comme un pain de mie ou plutôt creux comme un pain pita.

Le lendemain on repart en ville pour se balader et regarder la finale de la Copa America. Le Pérou est en finale ce qui n'est pas arrivé depuis 44 ans. L'ambiance est à la fête, les vendeurs ambulants de churros, heladas (glace) ou écharpes du Pérou n'ont pas loupés le coche!
On finit de regarder le match dans un bar avec Eva.V et son fils, et malgré la défaite (inévitable?) les péruviens qui sont là sont content, et c'est un esprit de gratitude envers l'équipe qui règne. Ça change de chez nous!

finale copa america
La sécurité

Palais présidentiel et musée Larco

Le mardi on repart sur Lima pour visiter le palais présidentiel et le musée Larco. Eva.V nous a obtenu une visite privée du palais présidentiel. Nous y découvrons différentes salles, son histoire plus en détail, son architecture intérieure est très inspirée du chateau de Versailles, notamment le "salon doré" à l'image de la galerie des glaces.

La visite se termine par le "cambio de guardia" mais cette fois de l'intérieur. La situation est cocasse, on se retrouve sur deux chaises, la porte fenêtre ouverte, à regarder le changement de garde, avec tous les touristes de l'autre côté de la grille qui regardent. On se prend un peu pour Kate et William xD

On file  plus tard au musée Larco qui nous dévoile les différentes cultures pré-incas, car non il n'y a pas toujours eu que les incas ici. Le peuple incas était un peuple comme bien d'autres dans la même région, et est apparu au XIIIème siècle, pour se développer et devenir la civilisation dominante d'une grosse partie du nord de l'amérique du sud au XIVème siècle. On a donc découvert dans ce musée les différents peuples pré-incas, les chimus, les mochicas, nazcas...

Musée Larco
Musée Larco
Musée Larco

Départ de Lima

Eva.V devant se rendre dans une petite ville de la cordillère blanche pour le travail pour plusieurs jours en fin de semaine prochaine, on se décide à faire le trek de Santa Cruz puis de la rejoindre ensuite étant donné que c'est à côté!

0 commentaire

1 Voyage | 47 Étapes
Lima, Pérou
179e jour (02/07/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 05/01/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux