Cordillera blanca - Huaraz - Trek de Santa Cruz

Publiée le 10/09/2019
Une petite semaine dans la cordillère blanche pour faire notamment le trek de Santa Cruz!

Nous prenons un bus de nuit pour aller à Huaraz, ville principale de la région. Nous arrivons au petit matin, puis nous partons faire quelques courses pour le trek. La ville est agréable, nous sommes content de retrouver le soleil et un ciel bleu, et en bonus les sommets enneigés! On rejoint la station de bus pour monter à bord d'un minibus qui nous emmène à Caraz. En prend ensuite un autre mini bus qui nous amènera à Cashapampa, village départ pour le trek! On prend une piste en cailloux pendant 45 minutes avec en contre bas la vallée.

On marche une dizaine de minutes pour rejoindre un spot où poser la tente puis l'on se repose en attendant la nuit.C'est sans compter sur les mouches des sables qui viennent nous manger de partout. Nous ne les connaissons pas encore et en ayant marre de batailler avec elles je les laisse me piquer pendant que je j'écris sur mon carnet de voyage.

Top départ!

On entame donc le trek, on est à 2900m et l'on doit monter aujourd'hui environ 1000m. Les quatre premières heure de monter sont dures, on ressent l'altitude. Nous sommes tous groggy, tous les muscles dans le pâté, on avance difficilement! On s'hydrate beaucoup et après ces quatre heures de montée on retrouve le plat et la forme... après une petite sieste!

petite sieste!
.
.

On pose la tente pas trop tard dans l'après midi, dans un cadre magnifique. Arrivé le moment de se coucher, je commence à sentir des démangeaisons... merci les mouches des sables! C'est infernal toute la nuit et je ne dors pas hyper bien, c'est galère de se gratter quand on est tout emballé dans son duvet. On repart le lendemain matin pour atteindre environ 4000m.

.
un âne sur la route
.
.
.
.
Groupe de mules

Deux groupes de muletiers nous dépassent et on les voit un peu plus loin commencer à monter le camp. Les mules que l'on a vu sur la route sont vraiment très chargées et les sangles utilisées pour attacher le chargement n'ont pas l'air du tout confortable pour elles. Je suis bien content de porter mon matos! On décide de continuer à marcher, et on monte 200m de plus pour être tranquille. On passera la nuit à 4200m!

Campement!

Le soir rebelotte, une fois installé dans le duvet les démangeaisons reprennent!! grrr satanées mouches des sable!


L'état de mes pieds!!
Vue de la tente plutôt sympatique!
Le glacier
On dit au revoir à la vallée avant de passer le col!
.
Petit lac en bas du glacier!

On monte ensuite les 400 dernier mètres qui nous séparent du col. On est content car on n'a pas de soucis avec l'altitude, il faut juste écouter son coeur et aller assez doucement car sinon ça s'emballe assez vite mais petit à petit on arrive en haut!

On y est, notre premier col... à 4750m!
Tadam!
.

C'est maintenant parti pour une longue descente de 18km et 1300 de dénivelé négatif!

Une mini averse de neige !
.
.
.
.

On commence à en avoir plein les pattes! on arrive au premier village mais pour aller jusqu'à Vaqueria, le village d'arrivée, il faut encore monter 200m. 200m qui nous paraissent une montagne!! On arrive enfin au village et on demande au premier gars qu'on voit s'il fait "hospedaje", pour qu'on dorme chez lui. C'est le cas, parfait. On prend une douche sommaire avec un seau d'eau bien froide et ça fait un bien fou!! La chambre est très sommaire également avec des murs en terre qui s'effritent un peu, mais on a un bon lit et des grosses couverture alors c'est parfait! On prépare à manger, et pour moi c'est mon premier repas depuis quatre jours car j'ai jeûné depuis qu'on est arrivé à Huaraz. Ca faisait un petit moment que je voulais refaire un jeûn, et en lisant les préconisations pour le mal des montagnes, j'ai vu qu'il fallait plutôt manger léger, donc je me suis dit autant ne pas manger du tout ^^. Je me suis senti bien tout le long, c'était une bonne expérience!
Néanmoins là, je suis bien content de manger!!!
Le lendemain on prend un "colectivo" un minibus local, qui nous emmène jusqu'à Huaraz!

La route est magnifique, on monte d'abord pendant un bon moment avant de passer un col pour redescendre de l'autre côté avec une vue à couper le souffle.

La vue depuis le minibus
.
Un bleu sublime!
Un glacier!

On arrive à Huaraz où l'on rejoint notre guesthouse, puis on file au marché pour se préparer un bon diner!

On passe deux journée tranquille à profiter de Huaraz, et le jeudi soir on fête l'anniversaire d'Eva. On est un jour en avance mais on part demain voir le glacier du pastoruri et on n'aura pas le temps de faire ce qu'on veut le soir. On a donc acheté du pisco, des citrons verts, du sucre et des oeufs afin de préparer du Pisco Sour qu'on n'a pas encore goûté! J'ai préparé un guacamole et un caviar d'aubergine, puis une mousse au chocolat/avocat avec des fraises pour le dessert!
Notre pisco sour est bien sympa bien qu'il manque un peu de fraicheur, et le reste est délicieux, bien sur, puisque c'est moi qui l'ai fait! On passera les détails de la soirée qui se finira en Karaoké trilingue à deux dans notre chambre d'hotel...! Demain départ 8h pour le glacier Pastoruri!

25 ans!
Une semaine dans la jungle amazonienne péruvienne que l'on fera en semptembre!

Nous partons un peu barbouillés pour le glacier Pastoruri. On prend un bus avec une guide et l'on fait un premier arrêt dans un restaurant où l'on peut commander le repas pour le retour quand on s'y arrêtera de nouveau. On nous propose aussi du maté de coca pour l'altitude car on va monter à plus de 5000m. On n'en prend pas car on n'a pas eu de problème jusqu'à présent!
On reprend la route et on fait un autre arrêt à un endroit où il y a de l'eau gazeuse naturelle!

Eau gazeuse naturelle, à ne pas boire néanmoins car plein de métaux!

On s'arrête ensuite pour aller observer une plante ... qui ne fleuri qu'une fois tous les 100 ans : la Puya! Et on a de la chance il y en a une qui est en fleuraison alors que ça fait plusieurs années qu'il n'y en avait pas eu.

Panneau explicatif
Tadam ... la fleur en question!
Plante morte après fleuraison au premier plan, floraison actuelle au second plan!
Champs de Puya

On arrive enfin au glacier du Pastoruri, il y a 25 min de marche pour y arriver.

Pastoruri
Quelques restes de Pisco!
.
.

On ne rejoindra finalement pas Eva.V qui a eu sa réunion annulée, et nous partons donc pour Arequipa où nous allons faire une semaine de workaway.

0 commentaire

1 Voyage | 56 Étapes
Cashapampa, Pérou
189e jour (12/07/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 05/01/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux