La vallée sacrée

Publiée le 02/08/2018
Départ pour le Machu Picchu avec plusieurs étapes dans la vallée sacrée !

Les bains thermaux de Cocalmayo

Réveil à 6h30, nous ne voulons pas prendre un départ trop tardif car 5 à 6h de routes nous attendent. Nous laissons une partie de nos affaires à l'auberge que nous récupérerons à notre retour. Les sacs à dos sont bien remplis pour les 3 jours. Nous nous dirigeons vers les départs des collectivos en direction de Santa Maria. Nous en trouvons facilement un mais le départ ne se fera que lorsque que le minivan sera plein. C'est bien au bout d'1h30 d'attente que nous prenons la route. Au Pérou il faut savoir patienter et prendre son temps. Nous sommes bien installés, c'est parti pour 5h de route. 

Nous traversons les paysages de la vallée sacrée et quelques villes que nous visiterons sur le retour. La route est sinueuse et nous devons traverser les montagnes pour redescendre de l'autre côté, ça grimpe fort jusqu'à 4500m avant d'arriver plus bas à Santa Maria, lieu de changement de bus. 

Nous sautons directement dans un autre minibus en direction de Santa Teresa, petite ville nichée entre les montagnes et où se trouve les thermes de Cocalmayo, notre premier arrêt dans la vallée. La route (ou plutôt le chemin) de terre enlasse les pents de la montagne avec d''un côté les falaises rocheuses et de l'autre le vide. Nous sommes bien sûr dans un minibus dont le chauffeur est un pilote doublant les voitures et allant à toute vitesse sur des portions qui n'en méritaient pas temps. Nous arrivons rapidement à Santa Teresa sains et saufs et avec une bonne dose d'adrénaline. 

Nous remettons nos sacs sur le dos et nous prenons le chemin jusqu'aux bains de Cocalmayo 2-3 kilomètres plus loin. Nous sommes redescendus en altitudes, à peu près vers les 1300m et le ciel est bleu, la chaleur est plus intense, parfait pour se baigner. Nous arrivons à l'entrée des bains, beaucoup de monde mais le point de vue est splendide, la rivière coulant à côté au milieu des montagnes à quelques kilomètres du Machu Picchu. Nous voulons dormir en camping mais pas de tente à louer donc nous devons nous rabattre sur une auberge surplombant les bassins, un peu plus cher mais nous n'avons pas trop le choix. Nous posons nos affaires et direction la détente dans les bains à plus de 37 degrès. Quelques heures plus tard et bien détendus nous rentrons à notre chambre pour attaquer de bon pied la randonnée de demain et l'ascension jusqu'au site du Machu Picchu. 

Collectivo
Route en altitude
Vue de notre chambre à Cocalmayo
Thermes de Cocalmayo

Machu Picchu

Nous nous levons et remettons nos sacs à dos, nous prenons un taxi pour remonter à la ville. Nous attendons maintenant un collectivo en direction d'Hydroelectrica, une centrale hydro-électrique d'où part le train en direction du Machu Picchu. 

Après quelques minutes d'attente, nous partons et 30 minutes plus tard nous voilà à la station de train. 

Le train au Pérou est très cher et peu accessible pour les locaux. La randonnée se fera le long des rails où un petit chemin est dessiné par les nombreux passages. Une petite dizaine de kilomètres nous séparent de l'entrée du site du Machu Picchu et de son ascension. C'est plutôt plat, la marche est facile et le paysage est magnifique autour. Nous contournons la montagne où nous pouvons déjà apercevoir quelques vestiges en pierrre dans les hauteurs. Une rivière longe le chemin de fer avec une végétation luxuriante. Nous apercevons même le vol de plusieurs oiseaux colorés jaunes avec la queue bleue ressemblant à des perroquets aux cris très stridents. 

Le long du chemin de fer se trouve par-ci par là des restaurants et des campings pour les randonneurs voulant faire une pause. 

Nous arrivons au bout de 2h au pied du Machu Picchu, nos billets validés par le poste de contrôle nous pouvons commencer l'ascension. Les contrôleurs nous ont proposé de garder nos gros sacs pour la montée mais nous décidons tout de même de garder nos affaires sur nous. Après un "bonne chance", nous commençons l'ascension, quelques 1700 marches nous séparent du site. Il fait très chaud et il est vrai qu'on en bave un peu avec nos sacs. Alex d'ailleurs n'est pas au mieux cette fois-ci mais après plusieurs pauses hydratations nous arrivons enfin devant l'entrée du site au bout d'un peu plus d'1h de montée d'escaliers. Les bus affluent pour déposer les touristes voulant éviter la montée d'escaliers (30 dollars tout de même pour 10 minutes de bus !! )

Cette fois-ci nous nous délestons de nos sacs à la consigne du site pour visiter plus tranquillement le village. Il est 12h, le groupe du matin a terminé et c'est le groupe de l'après-midi qui commence, une cohue pas possible, en file indienne et parfois à l'arrêt, difficile d'avancer ! Les touristes affluent de toute part avec des guides proposant des tours dans toutes les langues. Pas de doutes, nous sommes bien sûr l'une des 7 merveilles du monde !

Nous trouvons un endroit pour nous poser tranquillement et prendre notre casse-croûte pour le midi en attendant que le monde défile et nous laisse le champs libre.

Le site est majestueux, cela vaut vraiment le coup de le contempler, une véritable forteresse inca a été construite ici pour dominer la jungle, la contrôler Et la protéger d'éventuels agresseurs. 

D'ailleurs l'ingéniosité inca n'est plus à démontrer avec les bâtisses qu'ils construisaient et notamment un pont pour relier un autre pent d'une montagne, véritable prouesse, assez incroyable. L'histoire raconte que les consquitadors espagnols n'avaient pas connaissance du site du Machu Picchu car très bien dissimulé et perché dans les montagnes mais faute de vivre, la population a dû se résigner à quitter le village pour redescendre dans la vallée disparaissant avec le reste de la civilisation Inca au fur et à mesure. 

Nous visitons tous les recoins de la cité et nous sommes contents de voir que le monde commence à partir, nous pouvons nous retrouver un peu plus seuls dans certaines parties, vraiment un bon choix de prendre le ticket de l'après-midi car moins de monde que le matin, le créneau très pris. Le soleil est en plus au rendez-vous quand on sait qu'il a neigé ici il y a une semaine à peine. 

Nous repartons autour des 17h, heure de fermeture après avoir bien immortalisé le moment avec quelques beaux clichés. Nous récupérons les sacs pour effectuer la descente, beaucoup plus facile dans ce sens là où nous enchainons les marches pour arriver en bas en un rien de temps. 

Nous décidons de reprendre le chemin de fer pour refaire une partie du chemin de demain et de s'arrêter à un camping sur le bord. 

Après 1h de marche, nous arrivons à hauteur du camping repéré ce matin. Nous demandons s'il est possible de louer une tente et de camper. Demande acceptée, nous montons notre tente juste avant la tombée de la nuit. Installés, et après une bonne douche CHAUDE, nous partons dîner à la partie restaurant du camping car nous avons très faim après une bonne marche. Au menu, petit bouillon avec légumes et semoule en entrée et une assiette de poulet mariné avec riz et pomme de terre dans une petite sauce à base de tomates, un délice. Un petit thé offert pour digérer tout ça et nous tombons dans nos duvets pour la nuit. 

Demain nous terminons de rejoindre hydroélectrica afin de reprendre la route et de s'arrêter à notre prochaine étape de la vallée sacrée, Ollantaytambo.  

Départ Hydroelectrica
Rattrapés par le train !
Mise en jambe avant l'ascension !
La vue commence à être pas mal !
Carte postale touristique
Touristes !!
Village perché pour dominer la jungle !
La vallée où l'on aperçoit notre chemin jusqu'à Hydroelectrica
Balade de maison en maison !
Compagnons de visite !
Vedettes du site !
Fondation solide !
Temple du Condor !
Fin de la visite sous le jour tombant !
Dernier moment avant la redescente express
Camping pour la nuit !
Les jardins de Mandor

Vallée Sacrée

Nous nous levons d'une nuit pas assez longue pour récupérer de la marche de la veille. Nous démontons la tente, affaires pliées et c'est reparti pour 1h de marche avant de reprendre les collectivos. 

Objectif de la journée, visiter Ollantaytambo et terminer à Chinchero. 

Nous arrivons à Hydroelectrica, tout se goupille pas trop mal, à peine le temps d'être déposés à Santa Teresa que nous sautons dans un autre minibus pour Santa Maria. La route périlleuse franchit une nouvelle fois, nous cherchons un bus pour Ollantaytambo. Etant sur la route de Cusco, nous prenons le bus de Cusco pour nous arrêter en route. Une nouvelle fois, nous négocions les prixs des billets car les prix annoncés sont beaucoup trop hauts. Nous arrivons à faire baisser un peu le prix mais pas vraiment le choix devant le seul bus à l'horizon. Nous voilà repartis pour 3h de route à repasser dans les montagnes, le temps est très brumeux, on y voit pas grand chose mais le chauffeur avance tant bien que mal. Nous essayons de récupérer de la randonnée dans le bus. 

Nous arrivons vers les 14h30 à Ollantaytambo. Notre premier arrêt de la journée où nous pouvons admirer les vestiges du village inca tout autour de la ville. La ville elle-même est construite en partie sur les ruines. Nous pouvons facilement visiter avec toujours beaucoup de monde. 1h30 de visite plus tard, nous partons à la recherche d'un autre minibus pour nous rendre à Chinchero, petit village typique péruvien avec quelques vestiges incas également et une belle église coloniale construite à côté. Nous trouvons une petite auberge pour la nuit. Un petit restaurant local pour nous ravitailler le soir et nous nous endormons. La température a de nouveau baissé, nous sommes retournés à une altitude de plus de 3300m, il fait très froid. 

Le long des rails direction Hydroelectrica
Un bout du Machu Picchu vu d'en bas
Petite rivière (avec comme une air de la Réunion)
La cité Inca d'Ollantaytambo qui domine la ville
Ruines Inca
Ruines Inca
Ruines Inca
Temple de l'eau

Retour sur Cusco

Nous nous réveillons emmitouflés sous plusieurs épaisseurs de couvertures pour ne pas geler. 

C'est après être difficilement sortis du lit que nous descendons pour le petit déjeuner en profitant du Wifi pour prendre des nouvelles de France. 

Le ventre plein et les nouvelles prises nous partons visiter le petit village de Chinchero, petites ruelles grimpantes à une place où se tient l'église coloniale. Plusieurs vendeurs sont postés toujours à vous demander d'acheter. Le village est aussi connu pour être un gros point du textile du Pérou, et nous retrouvons cela dans les rues où les péruviennes montrent le résulat de leurs oeuvres. De belles affaires à faire mais les sacs sont déjà bien pleins pour ne pas s'encombrer d'avantages pour les mois restants. 

Le petit tour du village se fait rapidement et nous décidons de redescendre sur Cusco  vers 12h pour récupérer nos affaires. 

45 minutes de minibus pour arriver au centre de Cusco, nous repartons faire un petit tour pour trouver un petit restaurant. L'envie de sushis se fait ressentir, nous en trouvons un dans un coin tranquille. Les sushis sont frais et succulents (et accompagnés d'une merveilleuse sauce aux fruits de la passion). Nous pouvons désormais nous diriger vers l'auberge. 

Nous récupérons nos affaires et décidons de nous poser un peu le temps de prendre le bus, nous en profitons pour réorganiser nos sacs et se reposer. 

Ce soir nous prenons le bus pour Puerto Maldonado où l'aventure amazonienne  à la reserve Panthera Sanctuary nous attend pendant 1 semaine grâce à Pierre-Julien. Une expérience unique sans aucun doute. 

L'église coloniale
L'église coloniale
La place du village...
Et ses vendeuses de tissus
Des couleurs magnifiques
La concurrence est rude !
Tri des "papas" alias pommes de terre
Un sacré travail !
Les coulisses du reportage !
1 commentaire

marino2512

encore un beau voyage et beaucoup de souvenir pour vous c est quand meme tre tourisrique

  • il y a 1 an
2 Voyages | 89 Étapes
Machu Picchu, Pérou
48e jour (29/07/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 12/06/2018
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux