Entre Tahiti et Moorea !

Publiée le 26/11/2018
Retour sur Tahiti pour terminer notre parenthèse polynésienne !

Un petit tour de Tahiti

Jeudi 8 novembre :

Un nouveau lever du jour en polynésie française et une journée où nous n'avons rien de prévu de concret. Nous allons essayer de partir sur la côte ouest pour visiter quelques incontournables. Comme nous faisons du stop, c'est toujours l'inconnu.
Nous prenons notre petit-déjeuner avec de nouveau cette vue sur Moorea. Il fait vraiment un temps magnifique depuis plusieurs jours.

Nous préparons un petit sac avec tout le nécessaire à l'intérieur pour la journée.
Nous partons fin de matinée pour se présenter le long de la route.
Nous savons que ce ne sera pas aisé vue la distance que nous voulons parcourir, sûrement plusieurs stops seront nécessaires.

Nous changeons de place au fur et à mesure pour se placer vers un petit parking pour faciliter les arrêts éventuels.

Au bout d'une bonne demie-heure, une petite voiture s'arrête. Une jeune tahicienne est au volant et elle nous parait tout de suite très agréable.
Tout sourire, elle nous dit qu'elle est en vacances et qu'elle a tout son temps. Elle va nous déposer là où on veut. Un peu gênés tous les deux, nous hésitons à lui faire faire autant de kilomètres mais devant son entrain à nous aider, nous acceptons.

Nous partons donc pour un lieu classé par l'Unesco, le Marae Arahurahu, un lieu de rites religieux en ruine.
Sur la route, nous discutons bien et nous racontons nos expériences passées. Notre chauffeuse a tout de suite quelques de chose de familier avec nous.
En arrivant au Marae, nous avons même droit à une petite prière en tahitien pour nous protéger dans la suite de notre séjour. Nous nous échangeons nos numéros si nous avons besoin d'elle et même pourquoi pas passer une journée à visiter l'île ensembles quand nous reviendrons de Moorea.

Nous la laissons en la remerciant et nous commençons notre visite.

Le site religieux est en libre accès et nous reconnaissons quelques statues de pierre représentants des divinités que les ancêtres vénérées. Beaucoup de ressemblances avec l'île de Pâques.  Au détour d'un chemin, une noix de coco tombe non loin de nous. Nous avons bien envie de la récupérer pour la déguster plus tard. Nous aurons peut-être plus de chance avec celle-ci.
La coco mise dans le sac et la visite bouclée, nous repartons sur la route.

Le but étant de remonter un petit peu plus haut vers une plage sympa que notre dernier stop nous a indiqué.
Un pick-up s'arrête pour nous prendre, c'est pas très loin histoire de 5 minutes de voiture.
Nous prenons le temps d'échanger tout de même quelques bons plans pour des hébergement sur Moorea. C'est aussi ça les stops, ce sont des rencontres parfois courtes mais intéressantes.

Le pick-up nous dépose sur la plage de Mahana, petit espace aménagé pour la tranquilité et le repos avec un accès au lagon. Nous posons les serviettes, ce sera notre lieu de repos pour l'après-midi.
Nous ne sommes pas très loin de la plage publique de PK18. Les adresses ici se donnent selon la distance par rapport à Papeete (PK pour Point kilométrique).

Nous profitons de l'ombre d'un palmier pour faire une sieste et regarder l'horizon.

Il est maintenant temps de penser à se remettre en route. Nous rejoignons donc PK18 à pied et nous longeons la plage les pieds dans l'eau sur toute sa longueur.
Arrivés au niveau d'un tronc d'arbre dans le sable nous nous asseyons pour profiter du soleil couchant.

Avant que le soleil ne disparaisse derrière l'horizon, nous repartons pour trouver un ultime stop pour nous rapprocher du logement.
En quelques minutes, une voiture nous récupère et nous emmène directement sur Papeete. Finalement nous optons pour le centre-ville pour rejoindre le port. Nous avons un petit creux pour le soir et il y a de nombreuses roulottes proposant des barquettes.

Nous nous posons à la table d'une roulotte pour commander du poisson cru au lait de coco. Après une grosse journée chaleur, un peu de fraicheur dans l'assiette fait du bien aux papilles surtout avec du bon poisson.

Le repas terminé, nous voulons rentrer pour nous coucher. Finalement une famille nous récupère pour nous déposer devant notre rue. Nous pouvons partir dormir dans notre tente. 


Demain c'est le début du week-end sur Moorea. 

Visite d'un Marae
Des cocotiers en pagaille
Tiki
Marae
Petit coin de sieste
Baignade au lagon
En attendant le coucher de soleil
Une belle journée
Repas aux roulottes de Papeete
Poisson cru toujours une tuerie

Départ pour Moorea

Vendredi 9 novembre :

Les coqs font toujours autant de bruits dans la nuit, le réveil est difficile.
Nous prenons notre matinée pour appeler un peu la famille car sur Moorea il n'y aura pas de wifi.

Les sacs sont prêts, il n'y a plus qu'à reprendre la route pour rejoindre le ferry sur le port.

De nouveau du stop (c'est une habitude maitenant pour nous), un véhicule nous amène jusqu'au ferry. Un départ se profile dans 30 minutes. Nous récupérons nos billets et nous embarquons à bord.

La traversée dure 45 minutes mais elle est un peu agitée malgré l'importance du bâteau.

Arrivés au port de Vaia're sur Moorea, nous récupérons notre sac.

Notre airbnb se trouve vers PK 12 chez une famille tahitienne. Nous commençons le stop. Un pick-up rouge d'un couple de retraités nous récupère volontier.
Tous deux sont des locaux, le mari est même coiffé d'un chapeau traditionnel en feuilles de cocotier. Ils sont vraiment adorables.
Le monsieur roule tout doucement sur la route, nous pouvons profiter du paysage avant qu'ils nous déposent à la borne kilométrique.

Les indications ont été bonnes, nous passons les boîtes aux lettres rouge pour nous engager sur le chemin jusqu'à la sixième maison.
Léon et sa famille sont bien là pour nous accueillir. Petite maison modeste, nous comprenons vite que nous allons en fait dormir dans la chambre parentale. Toute la famille dort dans une seule et même pièce. Nous sommes un peu génés. Ils nous apprennent qu'ils viennent d'avoir une petite fille qui n'a que 2 semaines, elle est adorable. Nous avons une petite pensée pour Evan qui aura déjà bien grandi d'ici un mois.
2 petits garçons complètent la famille. Ils se tiennent de près : l'un a 5 ans et l'autre 6.
L'accueil est, comme d'habitude, très chaleureux. Malgré la fatigue qui se lit sur leurs visages, ils gardent le sourire et nous font la discussion.
Nous profitons de nous poser un peu dans la chambre avant de sortir faire un petit tour le long de la côte. Nous avons ainsi un premier aperçu de l'île et du quartier.
La visite commencera demain.

Arrivée sur Moorea !
Le beau temps est toujours là

Des 3 cocotiers aux ananas

Samedi 10 novembre :

Aujourd'hui le temps est encore au beau fixe. Nous allons en profiter pour marcher et découvrir Moorea. Alex a repéré une randonnée qui permet de traverser l'île d'un côté à l'autre avec de jolis points de vue.

Nous partons donc après le petit-déjeuner sur la route. Nous devons rejoindre le départ du sentier proche de la ville de Vaianae à une dizaine de kilomètres de notre logement. Le stop s'impose.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes, personne ne s'est arrêté. C'est qu'on a pris des goûts de luxe à force ! Il y a beaucoup moins de circulation sur l'île, c'est sûrement l'explication.
Nous avançons alors le long de la route tout en continuant de tendre le pouce vers le haut quand quelques véhicules passent à proximité.

Au bout d'une grosse demi-heure, une voiture s'arrête enfin et nous récupère. Nous le remercions de nous avancer jusqu'au départ du sentier. C'est un local et il connait donc bien le coin. Il nous dépose pile devant le chemin. Nous pouvons commencer à nous mettre à marcher.

Nous nous enfonçons dans la végétation. Ce n'est d'ailleurs pas plus mal comme ça car le soleil tape vraiment fort. Rien que l'humidité sous les arbres nous fait transpirer à grosse goutte à peine les premiers kilomètres parcourus.

Nous empruntons le sentier des 3 cocotiers qui grimpe progressivement pour arriver à un joli point de vue. Quelques 5 km de grimpette où nous hésitons parfois pour le chemin à prendre. La balade n'est pas très bien balisée. Cela nous vaut d'ailleurs une belle frayeur au moment où nous prenons le mauvais chemin et qu'un gros chien nous le fait bien comprendre. L'épisode de montée d'adrénaline passé, nous sommes sur le bon chemin. La végétation est vraiment dense, c'est une chouette balade.
Nous grimpons assez fort, le point de vue n'est plus très loin. Et puis nous y voilà, c'est magnifique. Nous apercevons bien une partie du lagon d'un côté, toujours d'une teinte de bleu indescriptible. De l'autre côté, la montagne Rotui qui sépare deux baies parfaitement dessinées.

Après avoir observé un bon moment, il est temps de nous remettre en route car nous n'avons fait que le tiers du trajet.

Le chemin redescend progressivement pour s'enfoncer de nouveau dans la végétation. Celle-ci diffère au fil des kilomètres. Nous passons de la forêt tropical à de grandes plantations de bambous pour de nouveau replonger dans une végétation dense.

Nous arrivons au bout d'un certain temps au deuxième col de la journée, celui des 3 pinus. Trois pins tronent fièrement sur le haut du col avec une vue dégagée sur notre arrivée.
Quelques champs d'ananas sont visibles. Nous allons d'ailleurs les rejoindre pour terminer dans la ville de Pao Pao.

Après avoir effectués les derniers 5 kms, nous nous retrouvons dans la baie de Pao Pao. Nous nous posons un instant près de l'eau pour récupérer avant de repartir.
Nous avons traverser du sud au nord Moorea. Nous avons pu en avoir un bel aperçu.

Maintenant place au retour au logement. Nous nous posons un peu de question vu comment nous avons peiné pour trouver un véhicule ce matin. Nous devons effectuer 25km.
Nous attendons un bon moment mais une voiture de guide touristique s'arrête. Il nous dépose sans souci près du port. On sera déjà plus proche. Nous grimpons à l'arrière sur les bancs et profitons du trajet.

Comme prévu, il nous dépose proche du port, nous marchons un peu pour acheter quelques fruits à un petit producteur au bord de la route. Nous rejoignons ensuite un Champion (ça existe encore !!) pour compléter notre repas du soir et pour le lendemain. La randonnée nous a bien ouvert l'appétit.

Du parking de Champion, nous faisons du stop pour parcourir les quelques kilomètres restants. Nous retombons par chance sur le monsieur de notre arrivée avec son pick-up rouge. Il nous reconnait et nous dépose comme la première fois. Une aubaine pour nous.

Nous arrivons tout sourire au logement et nous nous attaquons à la préparation du repas.
Les deux petits garçon nous tournent bien autour, curieux de savoir tout ce qu'on fait et prépare.
La famille a passé la journée dans une brocante à vendre des produits mais ce ne fut pas un grand succès. Ils recommenceront demain.

La fatigue de la randonnée se fait bien sentir après la douche, nous rejoignons rapidement notre chambre pour nous endormir.

Demain c'est journée détente. 

Top départ !
Ça va grimper :)
Bien balisé 👌
A l'abris du soleil
Col des 3 cocotiers
Col des 3 cocotiers
Col des 3 cocotiers
Col des 3 pinus
Il demande qu'à être ramassé..
On redescend sur la baie
La traversée de l'île terminée

Plage des tipaniers

Dimanche 11 novembre :

Un bon petit-déjeuner nous attend ce matin avec les restes de fruits de la veille et des croissants.

Nous allons tenter de rejoindre la côte ouest où nous avons repéré de belles plages pour se détendre.

Nous faisons la même chose que la veille, les sacs sur le dos, nous tendons nos pouces sur la route.

La première voiture s'arrête, une vieille dame nous prend. Elle ne va pas très loin mais nous lui disons que cela nous avance grandement.
Au bout de quelques minutes de discussion, elle nous dit qu'elle a tout son temps au final et qu'elle nous dépose sans souci proche de l'hôtel des tipaniers.

Chanceux encore sur le coup, nous arrivons rapidement à notre destination.
Nous gagnons le bord de mer dans l'éventualité de faire un peu de Kayak ou autre. La plage est magnifique et le lagon s'étend devant nous. La plage nous appelle à seulement profiter du moment. Nous laissons tomber l'idée du kayak  par contre l'idée de manger au bord du lagon fait son chemin. Nous allons donc au restaurant de l'hôtel pour au final manger du bon poisson avec une vue imprenable sur l'horizon de la terrasse. Encore une journée difficile qui s'annonce.

Ce bon repas terminé, nous prenons les serviettes pour s'allonger sur la plage pour la digestion.
Nous partons dans l'eau transparente nous reposer. Elle est aux alentours de 28-29 degrès, ça ira.
L'après-midi passe rapidement tout de même et nous devons penser à faire le retour en stop.

Nous quittons difficilement le lieu mais une fois les sacs sur le dos nous rejoignons la route.
Au bout de quelques minutes, un couple nous prend. Un jeune couple de roumains en vacances rentrent au Sofitel. Notre logement est sur leur chemin. Vraiment très sympas, nous nous racontons nos souvenirs, le tout en anglais. Un peu de pratique ça fait pas de mal avant la Nouvelle-Zélande. D'ailleurs ils vont également en Nouvelle-zélande mais seulement sur l'île du nord pour une dizaine de jours. Nous ne savons pas si nous nous croiserons de nouveau.

Ils nous déposent au logement. Nous pouvons tranquillement profiter de notre dernière journée sur Moorea.

Demain retour sur Tahiti pour notre avant-dernier jour en polynésie. Le temps file à toute vitesse, il faut profiter de chaque seconde dorénavant. 

Plage des tipaniers bonjour 👋
Petit plaisir du week end
Une bonne digestion !
Un week-end parfait

Un petit air de fin de vacances en polynésie

Lundi 12 novembre :

Nous comptons prendre le ferry du matin pour pouvoir visiter Tahiti un peu plus.

Nous disons au revoir à Léon et toute sa petite famille et tendons nos pouces de nouveau.
Une dame s'arrête, c'est une métropolitaine installée depuis peu ici. Une mutation dans ce petit coin de paradis. Elle nous dépose à la bonne heure au port, nous avons le temps d'embarquer.

Comme Alex est bien réveillé, il se rend compte qu'il a laissé sa casquette dans la voiture. Peut-être était elle destinée à rester en polynésie..?!
Installés dans le ferry, nous nous reposons.
Les deux jours restants nous allons essayer de mieux dormir avant d'attaquer notre road trip en Nouvelle-Zélande. Les nuits ici n'ont pas été de tout repos à chaque fois avec son lot de surprises. Entre les coqs qui chantent, les pleurs de bébé, la musique à fond des voisins, nous avons besoin de calme.

Le ferry accoste à Papeete et nous retournons à notre logement des débuts. Nous avons un peu nos habitudes maintenant dans cette maison.

Le temps de se poser et de replanter la tente, la matinée est déjà bien passée. Nous nous hâtons à partir pour faire du stop jusqu'au plus loin que nous pourrons.

Le but étant de se rapprocher au maximum de la presqu'île de Tahiti, un peu plus sauvage et calme.

Nous nous postons de nouveau sur la route. Une famille nous prend pour nous rapprocher un peu. Ils vont faire leur course au carrefour du coin mais cela nous avance déjà pas mal.

Déposés au Carrefour, nous reprenons notre recherche de véhicule. Au bout de quelques minutes, nous voyons la même famille s'arrêter à notre niveau.
Ils nous disent de monter et qu'ils nous emmènent à la Presqu'île. Ils feront leur course au carrefour de là-bas. Ils ont bien envie de se promener au final.
Nous ne savons pas ce que nous avons fait pour avoir autant de chance dans tous nos transports sur les différentes îles.

Sur la route nous recroisons le Marae visité la semaine dernière. Les gens nous racontent un peu les choses à voir sur la route. D'ailleurs ils s'arrêtent volontairement aux grottes de Mara'a  pour nous faire visiter les trois grottes protégées du coin. Un vrai tour touristique. Vraiment adorable et simple.

Nous repartons jusqu'au carrefour de Taravao, tout début de la presqu'île. Au moment de nous quitter en les remerciant. Le frère nous demande comment nous allons rentrer.
Ils nous disent qu'après leur course, ils repartent vers Papeete et qu'ils peuvent nous ramener sans souci après notre petit tour.
Nous hésitons, ne voulant pas abuser de la gentillesse. D'un geste le frère donne alors à Alex son portable pour qu'ils puissent nous téléphoner pour nous retrouver.

Nous sommes surpris de toute cette gentillesse. Nous récupérons le portable et promettons de pas trop trainer ce à quoi ils nous répondent qu'ils ont tout leur temps.

Nous nous depêchons de faire un peu de stop pour progresser sur la petite île. Une jeune nous prend et nous parcourons une dizaine de kilomètres jusqu'à un bel endroit au bord du lagon.

Nous prenons quelques photos et nous posons mais pas longtemps avec dejà dans la tête de rentrer au carrefour pour retrouver la famille.

Nous partons refaire du stop pour le retour une fois notre tour terminé. Un monsieur nous dépose au carrefour de nouveau. D'ailleurs nous faisons bien de nous mettre à l'abris, un gros nuage de pluie est en train de balayer Tahiti et cela tombe fort sous les tropiques.

Nous nous hâtons pour nous abriter mais Alex se rend compte que cette fois-ci c'est son portable qu'il a laissé dans la voiture. A peine le temps de se retourner, le monsieur a déjà fait demi-tour et nous attend pour nous rendre le téléphone. Clairement une préférence d'avoir perdu la casquette que le portable.
Nous regagnons le centre commercial et faisons quelques courses. Nous repérons facilement la famille. Pour les remercier, nous leur achetons quelques gourmandises.

Nous les rejoignons derrière les caisses. Ils commandent un peu à manger pour attendre que la pluie cesse dehors.
Sans rien nous demander, le frère nous tend 2 paninis pour le goûter. Nous ne pouvons même pas refuser. 


Nous dégustons alors notre sandwichs avec eux.

Le temps de discuter et de leur laisser nos coordonnées pour leur rendre peut-être un jour la pareille.

Nous reprenons la voiture pour le retour sur Papeete. Ils nous déposent d'ailleurs juste devant le portail. Nous leur laissons un petit quelques chose pour participer à l'essence après une journée où nous avons fait quasiment tout le tour de Tahiti.

Nous regagnons le logement, le soleil est prêt à se coucher. 

Petit tour sur la presqu'île avant la pluie

Journée mystère

Une journée que nous gardons pour nous. Nous vous la raconterons à notre prochain retour.

Notre séjour en polynésie touche donc à sa fin. Un endroit que nous aimerions revisiter si l'opportunité se présente tant l'accueil a été chaleureux et les paysages splendides tout au long de ces 15 jours. 

Place maintenant à notre dernière étape dont nous attendons beaucoup. Nous pensons ne pas être déçus par le pays des kiwis...!!

0 commentaire

2 Voyages | 89 Étapes
Tahiti, Polynésie française
149e jour (07/11/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 12/06/2018
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux