Waiotapu

Publiée le 11/12/2018
Journée thermale dans ce parc aux sites surprennants !

Waiotapu (Eaux sacrées)

Samedi 8 décembre :

Réveil sous le soleil qui tape fort sur la vitre. Nous nous levons pour le petit-déjeuner. Nous comptons maintenant le peu de repas qu'il nous reste avant notre grand retour en France. 

Aujourd'hui est un très beau jour. Nous partons faire la visite d'un parc géothermal, celui de Waiotapu. Il est situé juste à côté du camping. Il y a déjà du monde. Arrivés à la caisse, on nous indique l'attraction à ne pas manquer ce matin : le Geyser de Lady Knox. 

Nous devons reprendre la voiture pour quelques minutes. L'endroit est bien balisé et nous arrivons au niveau d'un geyser qui fume un peu. Des bancs sont disposés en face comme une salle de spectacle. On comprend qu'il y a une heure précise où le geyser est mis en route chaque jour.

A 10h15 exactement une guide du parc arrive avec un micro pour expliquer un peu son histoire. Ce geyser existe depuis plusieurs centaines d'années. Une petite histoire marrante nous est raconté sur les maoris. Utilisant l'eau thermale pour faire leur lessive, ils se sont rendus compte que le savon faisait jaillir les eaux.

La guide reproduit donc le phénomène en déversant quelques gouttes de savon dans le trou fumant. Quelques minutes suffisent et déjà les premiers bouillonnements s'observent en rejetant d'abord toute la mousse du savon. Au fil des secondes, l'eau jaillit un peu plus à chaque fois pour exploser et monter jusqu'à 15m de hauteur. Le phénomène ne dure guère longtemps et l'eau redescent doucement. Impressionnant de puissance mais c'est un peu particulier de voir un geyser à déclenchement manuel...

Nous repartons à nos voitures, c'est un peu la cohue avec tout ce monde.

Nous nous garons de nouveau à l'entrée du parc principal. Le circuit est fait de plusieurs boucles qui s'enchainent autour des différents bassins, cratères, sources et panoramas. 

Les couleurs des eaux sont vraiment curieuses par certains endroits et variées avec le sulphure qui s'y dépose. La température avoisine généralement les 100 degrès. 

Nous découvrons rapidement le bassin vedette de ce parc : la Champagne pool. Une véritable piscine d'eau bouillonnante à petite bulle comme du champagne. Les couleurs passent du rouge orangé sur les bords au vert à la surface. De grosses vapeurs s'échappent d'un peu partout amenant leur odeur particulière de souffre. Il faut s'y faire dans cette région l'odeur de souffre est omniprésente. 

Nous continuons notre visite en enchainant les boucles sous un soleil quasiment à son zénith. 

Les différents points s'enchainent et nous terminons la visite par le Devil's bath (bain du diable). Son eau est d'un vert-jaune troublant. Pour autant l'eau est tout à fait naturelle et provient d'un mélange de plusieurs minéraux qui avec la réflexion du soleil amplifie ces couleurs presque fluorescentes.

La visite est terminée et nous repartons sur la route. La journée est si belle aujourd'hui que ça donne envie de se baigner, d'autant plus après avoir vu tous ces bassins.

Nous repérons un spot de sources chaudes en pleine forêt pour se détendre quelques instants et faire trempette dans une eau très chaude. 

La baignade est courte car nous avons encore un peu de route devant nous. 

Nous partons pour Roturoa, une ville autour d'un lac du même nom. L'activité géothermique y est aussi très importante. C'est aussi un des hauts lieux de la culture maori.

Arrivés donc dans la ville de Roturoa, les décorations de Noël sont de sorties. Nous avons d'ailleurs droit à une petite parade bloquant toutes les rues du centre-ville. Nous observons un instant cette parade avant de rejoindre le bord du lac. Nous parcourons quelques centaines de mètres avant de tomber sur un site sacré Maori. Un marae (comme en polynésie) avec une maison sacrée construite d'époque. Plusieurs statues maories y sont érigées.

Des vapeurs sortent de partout. Le site a la particularité d'être sur une source sousterraine d'eau chaude. Il y a de la vapeur de partout. C'est dingue de voir des maisons et en pleine ville des sources d'eau bouillonnantes comme ça. La contre partie est l'odeur de souffre présente dans toute la ville. Cette ville de Roturoa est vraiment jolie à visiter. 

Nous décidons de continuer notre route un peu plus au nord afin de nous rapprocher de la région du Coromandel, notre dernière étape avant Auckland. 

Nous remontons donc pour rejoindre la côte est de nouveau, au niveau de la ville de Tauranga. En longeant sur encore quelques kilomètres avant de tomber sur notre camping du soir. Une maison avec un grand jardin où l'on peut se garer. Douche chaude, laverie, petite cuisine à disposition derrière la maison. Bonne petite trouvaille et très tranquille pour le tarif. Nous pouvons manger chaud ce soir et nous reposer. Profitons de chaque moment. 

Geyser Lady Knox
Un peu de savon
Et le tour est joué
Un bon debit de quelques secondes
On poursuit dans le parc
Cratère de partout, sol instable
Joli dégradé
Impressionnant
Champagne pool
Vue sur la vallée
Bain d'acide
On s'étonne même plus des couleurs
Petit lac posé
Retour sur Champagne pool ça bulle toujours
Champagne pool
Je crois que la nature se lâche au niveau des couleurs
Devil's bath
Petit mud pool pour finir !
Ça nous a donné envie de nous baigner
Petit bain dans une eau naturellement chaude
Retour en enfance
Centre de Rotorua
Petite parade dans la ville
Balade au bord du lac
Ohinemutu
Ohinemutu
Ohinemutu
Du souffre de partout
A deux pas des maisons
Ohinemutu
0 commentaire

2 Voyages | 89 Étapes
Waiotapu, Nouvelle-Zélande
180e jour (08/12/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 12/06/2018
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux