Cayo Santa Maria, Cuba

Publiée le 24/05/2017
Je n'étais pas vraiment venu à Cuba pour profiter de ses plages, mais j'ai tout de même décidé d'y consacrer une journée, pensant joindre l'utile à l'agréable.

Cayo Santa Maria

Dans la précédente étape, j'avais expliqué avoir initialement voulu continuer ma route vers l'est, en direction d'Holguín. L'étape suivante aurait dû me mener sur les plages de Guardalavaca ou de Santa Lucia, sur la côte nord. Faute d'avoir pu y aller, je décide de me rabattre sur Cayo Santa Maria, archipel situé au nord de Santa Clara. Le hic est que je n'avais absolument pas conscience qu'il s'agissait d'une partie de l'île totalement dédiée au tourisme, interdite aux cubains (sans motif professionnel), où l'on retrouve uniquement des hôtels très onéreux…

Embarqué dans un car en direction de ce « coin de paradis », un employé de Viazul vient me voir (comme il le fait avec tous les passagers), peu de temps avant notre arrivée, pour me demander le nom de l'hôtel où je souhaite me faire déposer. Vous l'aurez compris : je n'avais aucun nom à donner ! J'étais le seul débile dans le bus à me rendre à Cayo Santa Maria sans la moindre réservation et surtout, sans avoir conscience où je m'embarquais. Certains passagers – visiblement bien plus embêté pour moi que je ne l’étais – ont bien essayé de m'aider, mais il m'était hors de question de débourser 100 $ pour une nuit dans un hôtel all inclusive !

La magnifique route menant à Cayo Santa Maria
En forme le bus chinois nous menant à Cayo Santa Maria !

Après m'être fait déposer dans un hôtel un peu au hasard, j'en ressors à la recherche d'une solution de replis : un hôtel miteux, un petit village cubain, une plage, que sais-je ! Après avoir discuté avec quelques cubains affairés à l'entretien des environs, je me rends rapidement compte que je ne trouverai rien. Le prochain car retour étant prévu pour le lendemain matin (et déjà payé), je me résigne à retourner au premier hôtel, pour y réserver une chambre.

À l'extérieur des hôtels, le décor est moins reluisant

Ironie de l'histoire, j'ai commencé à me sentir faible juste après avoir pris possession de ma chambre. Au final, j'ai été – salement – malade durant mes quelques heures passées dans cet hôtel (probablement une intoxication alimentaire due à un sandwich à 20 centimes d'Euro consommé le matin même…). Je n'ai quasi rien mangé, pas profité du bar (dommage, c'était all inclusive), des piscines et de la plage. J'ai donc perdu plus d'une journée et déboursé 94 $ pour la nuit ainsi que 26 CUC de car (aller/retour), pour… rien. Cela dit, j'ai trouvé que c'était un endroit pas trop désagréable pour tomber malade ; si j'avais dû endurer cela dans une casa, ça aurait bien moins drôle. Surement un signe du destin !

Sur la droite, le delphinarium de Cayo Santa Maria

Nonobstant cette mésaventure, j'ai tout de même trouvé l'endroit et la route pour s'y rendre vraiment jolis. Mais, en tant que voyageur français, venu pour découvrir un pays, je ne vois absolument pas l'intérêt de se rendre dans ce genre d'endroit. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si j'y ai essentiellement croisé des touristes québécois, un peu « beaufs » sur les bords.

« La bonne humeur est bon compagnon de voyage. »

– Paul de Kock

1 commentaire

François

RonronEtYoyo

Nous sommes à la bourre niveau lecture (enfin surtout moi, Ronron, car Yohanna est plus assidue !), mais je me jette dessus rapidement ! Bravo tu écris très bien !

  • il y a 2 ans
1 Voyage | 105 Étapes
Cayo Santa Maria, Province de Sancti Spíritus, Cuba
85e jour (12/04/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux