Alaska Highway, Mile "0"

Publiée le 31/05/2018
De Delta Junction à Dawson Creek, 2 232 kilomètres sur la mythique Alaska Highway.

Lors de mon trajet aller vers Whitehorse au Yukon, poursuivi jusqu'en Alaska, j'avais emprunté un peu plus de 1 000 kilomètres sur les 2 232 que compte la route de l'Alaska. La parcourir dans sa totalité n'était pas un marqueur de mon voyage ; en prévoyant de me rendre à Dawson City via à la Top of the World Highway, je devais d'ailleurs en esquiver une partie (590 kilomètres). Mais n'ayant finalement pu emprunter cette dernière, je me suis retrouvé à rouler sur l'Alcan, du Mile "1422" au Mile "0".

2 232 kilomètres ou 1 422 miles ?!

Les plus pointilleux d'entre vous aurons peut-être noté que 1 422 miles ne fait pas 2 232 kilomètres, mais plutôt 2 288. En réalité, après plusieurs travaux effectués sur l'autoroute, celle-ci est aujourd'hui légèrement plus courte.

Alors que côté canadien, le bornage kilométrique a été adapté, ce n'est pas le cas côté américain. Au moment de passer la frontière, on constate donc une divergence de 40 miles entre les deux bornages !

Côté Alaska

La section de route entre Fairbanks et Delta Junction ne fait pas partie de l'autoroute historique, mais y est plus ou moins assimilée aujourd'hui (la route porte le même numéro, mais pas le même nom). Cette partie offre quelques beaux points de vue sur les sommets de la péninsule, mais rien de comparable avec ce que j'ai eu la chance de voir plus au sud.

Richardson Highway
La borne kilométrique de Delta Junction

Le tronçon entre Delta Junction et la frontière USA-Canada ne m'a pas apporté de grandes nouveautés, si ce n'est peut-être ce long pont métallique, surplombant un cours d'eau quasi asséché en cette période de l'année, où je me suis attardé quelques instants.

Black Veterans Memorial Bridge

Côté Yukon

Mon retour au Yukon est marqué par la rencontre avec un ours noir. Puis deux. Puis trois… J'en aurais finalement croisé cinq ce soir-là :) Même si je commence à m'accommoder de ces entrevues impromptues, il m’est difficile de me lasser du spectacle.

Coucou toi !

Après une première journée de plus de 700 kilomètres, je passe la nuit aux abords du lac Kluane. Ce lac, que j'avais déjà longé à l'aller, m'apparaît comme l'un des principaux attraits de l'autoroute. C'est d'ailleurs à cet endroit qu'eu lieu une cérémonie d'inauguration, au plein cœur de l'hiver 1942. L'endroit est vraiment sublime et permet même d'observer quelques mouflons sur les pentes raides qui surplombent le lac.

Réveil aux abords du lac Kluane
Vue depuis le Soldier's Summit Trail

Après une petite marche matinale vers Soldier's Summit, emplacement de cette cérémonie historique, je reprends la route, direction Whitehorse. L'occasion de faire un rapide entretien sur mon véhicule (au rythme où je vais, je vais être obligé de changer l'huile moteur toutes les deux-trois semaines… !).

Chien de prairie qui se dore la pilule
Canyon Creek Bridge

Après cet arrêt imposé par les stands, je fais une petite infidélité à la route de l'Alaska en bifurquant sur la Klondike Highway, en direction de la petite localité de Carcross où plusieurs points d'intérêt m'attendent. Tout d'abord, le Lac Emerald, dont j'avais oublié l'existence et sur lequel je tombe donc presque par hasard. Quel spectacle que de découvrir soudainement la couleur extraordinaire de cette retenue d'eau, alternant plusieurs nuances de bleu.

Emerald Lake
Emerald Lake

Quelques kilomètres plus loin se trouve le « désert de Carcross ». Souvent considéré comme « le désert le plus petit du monde » (2,6 km²), cette étendue de sable est en réalité la conséquence de lacs qui se sont formés après la dernière période glaciaire, avant de se retirer. Situé en bord de route, très facilement accessible, ce lieu touristique au pied de sommets enneigés n'en reste pas moins très singulier et plaisant à découvrir.

Carcross Desert
Carcross Desert

Après quelques pas dans le sable (presque de quoi me rappeler les plages de sable fin de Bretagne !), je me dirige finalement vers la ville de Carcross, à peine 400 âmes. L'endroit est connu pour être l'un des points de passage d'une ligne ferroviaire qui compte parmi les plus spectaculaires au monde. La ville en elle-même vit certainement de ce tourisme de passage (difficile de s'en rendre compte en cette mi-mai) mais m'est tout de même apparue comme vraiment remarquable. Un mix entre bâtiments parfaitement rénovés, comme la gare, et pas mal de résidences à l'abandon, le tout logé entre lacs, forêts et montagnes. Très photogénique.

À gauche, la gare ferroviaire de Carcross
Carcross

Après ce détour que j'hésitais à faire, et qui en valait finalement la peine, je rejoins l'Alaska Highway pour ne plus la quitter jusqu'à son terme. C'est à Watson Lake que j'achève cette deuxième journée de route de 660 kilomètres, après avoir croisé mes premiers caribous !!!

Le Nisultin Bay Bridge, à Teslin
Des caribous !!

Avant de quitter définitivement le Yukon, je débute cette troisième journée sur l'Alaska Highway par la visite d'un endroit fort singulier : Sign Post Forest. Entamée de manière quasi anodine en 1942 par un employé de l'autoroute chargé de la réparation d'un panneau routier, qui décida d'ajouter malicieusement une indication vers sa ville natale, en Illinois, cette exposition compte aujourd'hui plus de 80'000 panneaux et signes en tous genres ! Chaque visiteur est libre d'y déposer la plaque de son choix. Vraiment impressionnant et captivant.

Sign Post Forest
Sign Post Forest
Relique française

Côté Colombie-Britannique

Tout de suite après Watson Lake, l'Alaska Highway rejoint la Colombie-Britannique. Après seulement quelques kilomètres, un grand panneau lumineux indique la présence de bisons sur l'autoroute. Je m'attendais donc à en croiser, deux ou trois, tout au plus. Mais je ne m'attendais certainement pas à croiser deux troupeaux entiers de vingt à trente têtes ! Spectacle vraiment impressionnant et majestueux. Difficile de mieux débuter une longue journée de route !

Premier troupeau
Deuxième troupeau

Quelques kilomètres plus loin, nouvelle rencontre inattendue avec un troupeau de mouflons canadiens. Woaw !

Mouflons canadiens
Mouflons canadiens

Alors que je pensais en finir avec l'Alcan au terme de cette troisième journée de route, c'était donc sans compter sur les nombreux arrêts imposés pour contempler cette faune exceptionnelle (je n'ai pas listé les bisons et mouflons égarés ni les dix/douze ours noirs croisés). À cela s'est ajouté de nombreux panoramas aussi variés que remarquables. Au final je n'ai donc parcouru qu'un peu plus de 500 kilomètres ce jour-là.

Muncho Lake
Muncho Lake
Une vallée entre deux sommets
Encore des mouflons canadiens
Un panorama exceptionnel

Ce n'est qu'au terme d'une quatrième journée de route que j'atteins finalement le Dawson Creek, Mile "0" de l'Alaskan Highway. Plus de 2 200 kilomètres d'une route hors du commun, sur laquelle j'aurais croisé des dizaines d'animaux sauvages et des paysages d'une exceptionnelle variété.

Mile "0"

L'autoroute, en chiffres

  • Sa construction a duré moins de 9 mois.
  • Elle a mobilisé 27 000 hommes, 11 000 soldats et ingénieurs, 16 000 civils.
  • Jusqu'à 11 000 machines ont été nécessaires.
  • Elle a coûté approximativement 140 millions de dollars US, en faisant le projet de construction le plus cher de la Seconde Guerre mondiale.

La construction a débuté au mois de mars 1942 pour s'achever en novembre de la même année. L'armée américaine pratiquant largement la ségrégation à ce moment-là, elle y a envoyé de nombreux régiments noirs du sud des États-Unis, loin d'être habitués à la rudesse des températures du nord du Canada et de l'Alaska. Pour autant, il y a étrangement un chiffre que je n'ai jamais lu ni entendu : le nombre de personnes décédées lors de la construction. Je n'ai vu aucune sépulture, aucun mémorial (et Dieu sait que les Américains en sont friands !). Dans les différents centres d'information pour visiteurs, personne n'a la réponse à cette question. Soit, sur les 27 000 personnes qui ont participé à la construction de cette autoroute en un temps record, aucun n'a eu à y laisser la vie, soit…

Machines ayant servi à la construction de l'Alaska Highway

« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. »

– Tao Te King

3 commentaires

Félix

FelixEtVivi

Et bien c'était une étape animalière, les mouflons sont magnifiques !

  • il y a 6 mois
Timothée

TimEtCam

Carrément, par contre faudra leur expliquer que ça sert à rien de brouter la route :D

  • il y a 6 mois
Fabien

GxiGloN

Ahah, mais trop, c'est exactement ce qu'ils faisaient ces cons. Peut-être reste-t-il un peu de sel ou une connerie du genre.

  • il y a 6 mois
1 Voyage | 104 Étapes
Alaska Highway (Alcan) Mile 0 Milepost, 102 Avenue, Dawson Creek, BC, Canada
482e jour (14/05/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux