Utah, États-Unis (partie 1)

Publiée le 12/07/2018
L’Utah marque mon arrivée dans les grandes régions plus désertiques de l’ouest américain.

J'avais grande impatience d'atteindre cette partie des États-Unis. L'Utah marque en effet le début d'une phase de mon road trip qui s'annonce excitante, avec la visite des parcs parmi les plus beaux et les plus réputés du pays, répartis entre l'Utah, le Colorado, le Nevada et l'Arizona.

Utah

L'Utah est un État de l'Ouest des États-Unis. La capitale est Salt Lake City, centre d'une zone urbaine où vivent 88 % des 3 millions habitants de l'État. L'Utah est connu pour sa grande diversité géologique, avec des montagnes enneigées, des vallées aux fortes rivières et des déserts arides aux formes géologiques spectaculaires.

Source : Wikipédia

Arrivée en Utah

Salt Lake City

Je connaissais Salt Lake City en qualité de ville hôte des Jeux olympiques d’hiver de 2002. J’avais également vaguement lu son lien avec la communauté mormone. Voici à peu près tout ce que m'évoquait cette ville, au moment d'y mettre le pied, après 350 kilomètres d'une route montagneuse depuis Idaho Falls.

Salt Lake City

Salt Lake City a été fondé au XIXe siècle par des pionniers mormons de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, couramment appelés mormons, conduits par leur chef d'alors, Brigham Young. Elle est désormais le siège mondial de l'Église.

La ville abrite un peu moins de 200 000 habitants ; l'aire métropolitaine en compte environ 1 150 000.

Source : Wikipédia

Salt Lake City s'avère être une ville idéalement située, entre le Grand Lac Salé et de nombreux reliefs. Temple Square est indéniablement le site touristique majeur de la ville (et même de l'État). Ce complexe de 40 000 m² (quatre blocs entiers), entièrement géré par l'Église mormone, accueille notamment le plus grand et le plus connu de leurs temples (où seuls les membres sont admis à y pénétrer). On y retrouve également le Tabernacle (à ne pas confondre avec le « tabarnak » québécois !), résidence de la chorale Chœur du Tabernacle mormon. Celle-ci, parait-il exceptionnelle, serait d’ailleurs l'un des moyens de séduction privilégiés de l'Église dans le but de recruter de nouveaux adeptes. Enfin, Temple Square c'est aussi un centre de conférence de 21 000 places, plusieurs monuments commémoratifs et divers autres bâtiments.

Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours

L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, appelée aussi Église mormone, est une Église chrétienne restaurationniste née dans l'État de New York, aux États-Unis, en 1830. Elle se considère comme une religion révélée. Son siège mondial se trouve à Salt Lake City dans l'Utah. Aux États-Unis (6,16 millions de membres), elle est la quatrième confession chrétienne au sens large du terme. À l'échelle mondiale, elle revendique plus de 16 millions de membres.

Le caractère potentiellement sectaire de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a été examiné au cours d'une commission d'enquête sur les sectes en France et l'Église n'a pas été mentionnée dans la liste des sectes.

Source : Wikipédia

Temple de Salt Lake City
Salt Lake Assembly Hall

Visiter Temple Square est un peu particulier. L'intérêt architectural est bien présent, mais un peu limité par l'impossibilité d'accès à l'intérieur du Temple. Par ailleurs, même si je n'ai ressenti absolument aucune oppression quelconque, il est indéniable que l'Église cherche à charmer ses visiteurs. De nombreux jeunes fidèles sont présents à travers le site, affichant un badge avec leur nom (comme ceux que l'on peut parfois croiser dans certaines grandes villes en France) et un drapeau signifiant une langue dans laquelle ils peuvent renseigner ; j'ai dû croiser une bonne douzaine de drapeaux différents.

Eagle Gate

Une autre attraction architecturale de la ville est le capitole de l'Utah. Construit au début du XXe siècle avec un style néo-classique, celui-ci ressemble largement à presque tous les capitoles que j'ai visités jusqu'à présent… Malgré tout, ça reste le genre d'édifice que j'aime explorer.

Capitole de l'Utah
Capitole de l'Utah
Capitole de l'Utah

La vraie richesse, à mon sens, de Salt Lake City, réside dans l’environnement qui l’entoure : les montagnes. Terrain de jeu idéal, autant l’été pour y pratiquer VTT et randonnée, que l’hiver, où les nombreuses stations avoisinantes offrent à priori un domaine skiable très intéressant. J’ai d’ailleurs pris plaisir à rejoindre à deux reprises un beau point de vue sur Salt Lake City, pour admirer la ville de jour et de nuit.

Salt Lake City depuis « Living Room »
Coucher de soleil sur Salt Lake City

Même si la ville en elle-même n'a rien d'exceptionnelle selon moi, j'ai vraiment aimé Salt Lake City, notamment de par la bonne atmosphère qui y règne et les montagnes visibles au détour de chaque rue, qui invitent à l'évasion.

Salt Lake City and County Building

Grand Lac Salé

Le fameux Grand Lac Salé ! Situé environ 20 kilomètres à vol d’oiseau du centre-ville de Salt Lake City, celui-ci demeurait assez énigmatique pour moi. Il s’avère que c’est lieu qui reste assez sauvage car peu propice au tourisme et aux loisirs. S’y baigner n’est pas franchement recommandé, à moins de prendre une douche directement à la sortie de l’eau ! Après avoir questionné trois personnes sur la meilleure manière de le découvrir, tous m’ont répondu la même chose : le parc d'État d'Antelope Island, situé sur la plus grande des 10 îles du lac.

Great Salt Lake

Le Grand Lac Salé, en anglais Great Salt Lake, est le plus grand lac salé du continent américain, le quatrième lac endoréique du monde et il fait partie des cinquante plus grands lacs de la planète.

Une année ordinaire, la superficie du lac est 4 400 km² mais sa taille fluctue selon le volume des précipitations. Ainsi, en 1963, le lac ne recouvrait plus que 2 460 km² alors que sa taille était 8 547 km² en 1983.

Le lac actuel est un vestige d'un vaste lac préhistorique — le lac Bonneville — qui s'étendait sur toute la partie occidentale de l’Utah durant la Préhistoire, sur une superficie de 51 000 km².

Source : Wikipédia

Mon but en me rendant au parc d'Antelope Island était bien entendu d'essayer de palper toute l'étendue du lac, mais surtout de gravir son plus haut sommet afin d'observer un coucher de soleil et Salt Lake City de nuit. Qui plus, je n'avais pas choisi la date du 4 juillet au hasard puisqu'il s'agit du Jour de l'Indépendance. Et en ce jour de fête national, les américains sont particulièrement friands de feux d'artifice, qu'ils peuvent acheter en toute légalité dans d'innombrables stands éphémères qui fleurissent absolument partout ! J'avais donc pour idée d'observer ce spectacle de couleurs jaillir de Salt Lake City mais également des localités avoisinantes. Moment assez unique, que je n’ai malheureusement pas pu immortaliser.

Une partie asséchée du Grand Lac Salé
Vue depuis Buffalo Point
Des bisons d'Amérique par dizaines !
Coucher de soleil sur le Grand Lac Salé depuis Frary Peak

À noter que la région est également connue via le Bonneville Salt Flats, une vaste plaine de 260 km², entièrement recouverte de sel, où se trouve le Bonneville Speedway. Ce circuit (une ligne droite de 16 kilomètres et un ovale de longueur similaire) est très apprécié des amateurs de vitesse sur toutes sortes d'engins motorisés. Aucun événement particulier n'étant programmé durant mon passage par Salt Lake City, je ne m'y suis finalement pas rendu.

Monument national Dinosaur

Avant de quitter l’Utah pour le Colorado, je fais un dernier arrêt pour découvrir le Dinosaur National Monument. Comme son nom l'évoque, c'est un site paléontologique dans lequel l'on retrouve de nombreux fossiles de dinosaures. Ce n'est pas un domaine qui me passionne particulièrement, mais c'est toujours intéressant à voir. Encore un parc qui s'est ajouté à mon programme en dernière minute, et que j'ai beaucoup apprécié. Non pas pour ses richesses archéologiques, mais pour l'environnement magnifique qu'il préserve, dans lequel j'ai adoré randonner (et me baigner, ce qui, de mémoire, ne m'étais pas arrivé depuis mon passage en Jamaïque, il y a plus d'un an).

Quarry Exhibit Hall
Sound of Silence Trail
Sound of Silence Trail
Green River : une baignade s'impose !

J’ai vraiment apprécié cette première approche avec l’Utah, État dans lequel je prévois de revenir rapidement pour en découvrir la partie sud, qui regorge de parc nationaux !

« Au cours de ma vie, mes plus grands bienfaiteurs ont été les voyages et les rêves. »

– Níkos Kazantzákis

0 commentaire

1 Voyage | 100 Étapes
Salt Lake City, Utah, États-Unis
532e jour (03/07/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux