Orlando, Floride, États-Unis

Publiée le 04/06/2017
Au départ de Miami, j'avais deux solutions : rentrer directement au Canada, ou rendrez un peu moins directement au Canada. J'ai opté pour la seconde option.

Le projet

Lorsque j'ai réservé mon vol retour au départ de la Jamaïque, le choix de retourner à Miami n'était pas anodin. Après avoir expérimenté l'auto-stop au Québec, j'avais en tête de profiter du mois et demi de validité restant pour mon Visa de touriste aux États-Unis pour rallier le Canada en pouce. L'idée étant d'en profiter pour s'arrêter dans de nombreuses villes pour les visiter, tout en essayant de me faire héberger exclusivement via couchsurfing.com. Je prévois de consacrer au minimum deux jours par ville ciblée : un jour pour m'y rendre (ne sachant jamais combien de temps cela me prendra) et au moins un jour pour visiter (à adapter en fonction de la ville, de sa taille, de l'intérêt que je lui porte et des rencontres que je ferai). Et puis, Petit-Pas était plutôt chaud, alors, En Avant Guingamp !

Orlando

Pour ma première étape, j'ai longuement hésité sur l'intérêt de m'arrêter ou non à Orlando. En sondant quelques personnes, la ville en elle-même ne leur semblait pas vraiment intéressante dès lors que l'on ne souhaite pas y visiter l'un des nombreux parcs à thèmes (Disney et compagnie). J'ai tout de même décidé de m'y arrêter, la prochaine étape semblant hors de portée en une journée.

Direction Orlando !

Déposé par mon hôte à l'entrée d'autoroute que j'avais ciblée la veille, je n'ai pas attendu plus de quinze minutes avant de me faire embarquer par un jeune portoricain qui se rendait… à Orlando ! Celui-ci ira même jusqu'à me déposer devant la porte de mes nouveaux hôtes. La vie est belle !

Malgré les deux jours complets passés sur place, je n'ai que très peu découvert la ville. Je me suis contenté de partager les activités de mes hôtes. Je peux simplement vous rapporter que le parc Lake Eola, situé au cœur de la ville, est un vraiment sympathique.

Lake Eola Park
Lake Eola Park

Par ailleurs, en observant la situation géographique d'Orlando, on s'aperçoit que la ville s'est implantée sur un véritable gruyère de lacs. On en dénombre plus de cent, rien que dans l'aire urbaine de la ville.

Les Orlandois ont pour habite de passer leurs weekends sur l'un de ces lacs, durant ce qu'ils appellent des « lake days ». J'ai eu la chance d'être convié à l'un d'entre eux par mes hôtes et leurs amis, sur un lac privé. Au programme : barbecue, baignade, hamac, slackline, paddle et… wakeboard ! Je n'avais jamais eu l'occasion d'expérimenter ce dernier sport. J'ai donc pu me rendre compte à quel point c'est compliqué.

On n'est pas bien là ?!
Bateau pour le wakeboard et paddle board

Au final, même si je n'ai pas vraiment eu l'occasion de découvrir la ville d'Orlando, j'ai vraiment apprécié ce weekend passé à « O-Town ». Difficile d'en être autrement lorsque l'on nous propose de s'essayer à un nouveau sport, gratuitement. C'est aussi ça la magie du Couchsurfing !

« Avec Couchsurfing, il n'y a pas d'inconnus ! Juste des amis que vous n'avez PAS ENCORE rencontrés… »

0 commentaire

1 Voyage | 104 Étapes
Orlando, Floride, États-Unis
101e jour (28/04/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux