Richmond, Virginie, États-Unis

Publiée le 04/07/2017
Sur la route pour Washington, D.C., j'ai effectué un arrêt à Richmond, en Virginie.

Située dans l'État de Virginie, Richmond est probablement la ville que j'ai le plus appréciée durant mon périple sur la côte est des États-Unis. Premièrement car il s'agit d'une belle ville qui dispose d'une belle richesse architecturale mêlée à un passé industriel, mais également car c'est une localité chargée d'histoire (elle fût la capitale des États confédérés du Sud durant la guerre de Sécession). Et surtout car j'ai eu la chance d'être hébergé par deux frères qui connaissaient parfaitement leur ville. Ils ont été pour moi d'incroyables guides, à pied, en vélo et en voiture !

"Virginia is for Lovers", le slogan touristique de la Virginie

Les parcs

Nous avons débuté la visite de Richmond par une balade à vélo dans le quartier de Church Hill, situé à l'est du centre-ville. Celui-ci offre de nombreux points de vue sur la cité depuis les parcs Jefferson, Grace Street, Libby Hill ou encore Chimborazo.

Jefferson Park
Vue depuis le Grace Street Park
Vue depuis Libby Hill Park

Le passé et le présent industriels

Nous sommes ensuite descendus le long de James River. Au même moment, un immense train de marchandises, dont l'Amérique du Nord a le secret, traversait la ville. Le contraste entre des pistes cyclables emplies de verdure et cette voie ferrée aérienne, si bruyante et semblant d'une autre époque, était vraiment fascinant.

Train de marchandises traversant Richmond
Vestiges d'un pont à bascule
Train de marchandises au milieu du réseau routier

James River

On accède ensuite à un pont piéton qui enjambe la rivière James. La rive droite de cette dernière permet d'obtenir un point de vue intéressant sur Richmond. Ce jour-là, le cours d'eau était particulièrement virulent, suite à d'importantes précipitations ayant eu lieu deux jours auparavant. De mémoire de mon hôte, il n'avait jamais vu la rivière à un niveau aussi élevé. Le retour se fera par une autre passerelle, suspendue sous le tablier d'un pont routier.

Accès au pont piéton
Richmond vu depuis James River
Point de vue sur Richmond depuis la rive droite de James River
Passerelle suspendue au-dessus de James River

Lorsque je visite une ville, j'adore l'observer de nuit. Celle-ci tombée, je n'ai pas résisté à l'envie de retourner au même endroit, pour apprécier les formes de la cité, toutes lumières allumées.

Vue sur Richmond de nuit
Vue sur Richmond de nuit

L'architecture

Je poursuivi ma visite de Richmond par le Capitole de l'État de Virginie, siège du bureau du Gouverneur de l'État. Le bâtiment est semble-t-il visitable, mais je n'ai pas essayé d'y entrer. Non loin se trouve également l'ancien hôtel de ville, ou old city hall, au style néo-gothique.

Capitole de l'État de Virginie
Old City Hall de Richmond
Statue de George Washington

En me dirigeant vers l'ouest, j'ai pu me rendre compte à quel point l'architecture de la ville peut être hétérogène, mais non moins remarquable. J'ai tout d'abord croisé les façades des théâtres Carpenter Theatre et Altria Theater avant de pénétrer dans la cour de l'hôtel Jefferson.

Carpenter Theatre
Altria Theater
Jefferson Hotel

Encore plus à l'ouest se trouve l'ancienne gare ferroviaire Broad Street Station, aujourd'hui hôte du musée des sciences de Virginie.

Broad Street Station

Monument Avenue

À trois blocs (comprendre « à trois rues ») se trouve Monument Avenue, importante artère qui regroupe de nombreux monuments et statues. Bien que certains ont été érigés en l'honneur de personnalités notoires issue de la ville, tel qu'Arthur Ashe, célèbre joueur de tennis des années soixante/soixante-dix, la plupart représentent des « héros » de la guerre de Sécession. Ce dernier point ne convient visiblement pas au maire actuel de Richmond qui a promis il y a quelques jours de contextualiser d'avantage ces édifices par l'ajout de plaques explicatives. Il n'exclut également pas l'ajout de nouvelles statues, plus « neutres ».

General James Ewell Brown Stuart Statue
Jefferson Davis Monument
Robert E. Lee Memorial
Arthur Ashe Monument

En outre, la beauté des propriétés que l'on y retrouve rend le parcours de cette avenue encore plus agréable.

Monument Avenue
Monument Avenue

Hollywood Cemetery

Autre lieu incontournable lors d'une visite de Richmond : Hollywood Cemetery. Outre le fait qu'il offre de beaux panoramas sur la ville et sur James River, il accueille les sépultures de deux présidents des États-Unis ; James Monroe, 5e président, et John Tyler, 10e président. S'y reposent également le président des États confédérés d'Amérique, Jefferson Davis, et 28 généraux confédérés.

Hollywood Cemetery
La sépulture de Jefferson Davis
Hollywood Cemetery

Virginia Commonwealth University

Difficile également de ne pas évoquer Virginia Commonwealth University (VCU), tant l'importance de cette université au sein de la ville est conséquente. Située juste à l'ouest du centre-ville, celle-ci occupe un quartier entier, où tout (et tout le monde) est aux couleurs de l'établissement. J'en ai malheureusement peu de preuves en images.

Tour située à l'entrée du Siegel Center

Autres curiosités

Richmond révèle encore bien d'autres lieux d'intérêt. Parmi ceux-ci, le riche quartier de Windsor Farm et ses belles demeures, situé légèrement à l'extérieur de la ville, Scuffletown Park, petit espace vert public caché entre les habitations, ou encore la rue commerçante Cary Street, située dans le quartier de Carrytown. Mais surtout, sur cette dernière artère, un endroit à ne pas louper ; Byrd Theatre. Ouvert en 1928, ce magnifique cinéma met à l'affiche un ou deux films récents dans un cadre somptueux. Si vous vous y rendez, privilégiez le samedi soir : en avant-séance, un organiste apparaîtra du dessous de la scène pour jouer un morceau sur un vieil organe Wurlitzer. Exceptionnel !

Virginia House Museum - Windsor Farms
Agecroft Hall - Windsor Farms
Scuffletown Park
Byrd Theatre
Byrd Theatre
L'intérieur du Byrd Theatre

Street Art

Pour finir de me séduire, j'ai également découvert une ville friande de street art :

Street art dans le quartier de Jackson Ward
Le préféré de mes hôtes
Mon favori
Une ligne d'arrivée, une autre forme de street art

Conclusion

J'ai vraiment adoré mon week-end passé à Richmond. J'avais initialement prévu d'y consacrer une pleine journée de visite, j'y suis finalement resté deux jours pleins. J'ai découvert une belle ville assez atypique, toujours tiraillée entre son passée de capitale des États confédérés du Sud et son présent, orienté vers la justice, la finance et la politique, et dynamisé par ses universités.

« Savoir s'étonner à propos est le premier pas fait sur la route de la découverte. »

– Louis Pasteur

0 commentaire

1 Voyage | 105 Étapes
Richmond, Virginie, États-Unis
109e jour (06/05/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux