Seattle, Washington, États-Unis

Publiée le 19/12/2018
Visite d'une ultime ville majeure avant le retour au Canada : Seattle.

Olympia

Sur la route de Seattle, je croise à deux-trois reprises un panneau faisant la promotion d'Olympia, capitale de l'État de Washington. À vrai dire, je n'avais pas pris la peine de me renseigner sur la ville-capitale de cet État et savait encore moins qu'elle s'érigerait sur ma route. Je décide donc d'y faire un petit crochet, pour aller voir le Capitole de Washington (à ne pas confondre avec le Capitole des États-Unis, qui se trouve à Washington D.C.). J'arrive malheureusement trop tard pour espérer en visiter l'intérieur, mais je peux me balader librement aux alentours. Sans grande surprise, je découvre un bâtiment au style très proche de la plupart des précédents Capitoles étasuniens visités auparavant : des pierres, des colonnes, un dôme, et zou ! Mais ça n'en reste pas moins esthétique.

Capitole de l'État de Washington
Capitole de l'État de Washington
Capitole de l'État de Washington

Washington

L’État de Washington est un État des États-Unis situé à l'extrême nord-ouest du Mainland ; l'Alaska étant l'État à l'extrême nord-ouest de tous les États-Unis. Il est bordé au nord par la province canadienne de la Colombie-Britannique, à l'est par l'Idaho, au sud par l'Oregon et à l'ouest par l'océan Pacifique.

Il ne faut pas confondre l'État de Washington et la capitale des États-Unis, Washington (district de Columbia), située à l'est du pays, qui tiennent tous les deux leurs noms du président américain George Washington.

Source : Wikipédia

Seattle

Au lendemain de ma visite décevante de Portland, j'espérais être d'avantage surpris par Seattle. Située à 155 km au sud de la frontière canadienne, cette ville regroupe un peu plus de 700 000 habitants, en faisant l'une des principales villes de la côte ouest des États-Unis.

Vue panoramique sur le centre-ville de Seattle

Je débute ma visite du centre-ville au sud, dans le classique quartier de Chinatown. Si on y retrouve généralement un peu toujours les mêmes choses, la même ambiance, la même architecture, celui de Seattle m'a étonnamment paru assez limité et sans grand intérêt. Je suis surpris car les grandes villes nord-américaines situées sur la côte pacifique accueillent traditionnellement une importante communauté asiatique, à l'image de San Francisco ou encore de Vancouver.

Historic Chinatown Gate, Seattle

Je poursuis par la visite d'Union Station et King Street Station, respectivement ancienne et nouvelle gares ferroviaires de la ville. Deux bâtiments qui se font face.

Union Station, Seattle
King Street Station, Seattle

Je déambule ensuite de rue en rue, pour admirer l'architecture de quelques édifices notables de Seattle : le Columbia Center, la Smith Tower, la bibliothèque centrale, etc.

Cherry Street, Seattle
Novel Coworking Pioneer Building

Passage incontournable lors d'une visite de Seattle : les jetées du front de mer, donnant sur la baie Elliot. Bien que touristique et commercial, ce genre d'endroit reste toujours très agréable à parcourir !

Pier 55, Seattle
Pier 56, Seattle
Pier 57, Seattle

Non loin se trouve le marché public de Pike Place. La vraie originalité de ce marché centenaire ne réside pas vraiment dans ses allées, très similaires à ce qui se fait ailleurs aux États-Unis, mais dans une attraction assez… déroutante, qui se trouve à l'extérieur : le Gum Wall. Plusieurs murs de briques recouverts de milliers de chewing-gums usagés. J'ai vraiment eu du mal à me forger un avis sur ce lieu, partagé entre dégoût et fascination. Une chose est sûre, ces murs ne laissent personne indifférent !

Pike Place Market
Gum Wall
Gum Wall
Gum Wall

Autre lieu emblématique de Seattle : la Space Needle. Cette tour de 184 mètres de haut, au design futuriste, fût construite pour l'exposition universelle de 1962. Elle possède en son sommet un observatoire panoramique.

Space Needle
Space Needle

Avant de reprendre la route, je fais un dernier arrêt de l'autre côté de la ville, sur les berges du lac Washington. L'endroit est vraiment agréable, offre quelques plages et est idéal pour s'adonner à la plaisance et aux sports  nautiques.

Conclusion sur Washington

J'ai apprécié cet arrêt dans l'État de Washington et notamment la visite de Seattle. Malheureusement, je n'y ai guère passé plus d'une journée, reprenant ma route vers l'est en fin d'après-midi. Dans mes plans initiaux, j'avais prévu de consacrer au moins trois jours à cet État, notamment pour profiter du parc national Olympique et de son mont Olympe, qui culmine à 2 432 mètres. J'avais également envisagé une randonnée autour du Pic Glacier et de ses 3 213 mètres. Mais plusieurs facteurs m'ont poussé à revoir mes plans :

  • Tel qu'imaginé, mon itinéraire initial devait me reconduire ensuite vers la frontière canadienne, et plus précisément la Colombie-Britannique, située à seulement deux heures de route au nord. Là je prévoyais de consacrer quelques jours à la visite de Vancouver et à la revente de Morrice, mon mini-van. Or, d'une part, j'ai finalement déjà visité Vancouver, en début de road trip. D'autre part, ce bougre étant enregistré dans la province voisine de l'Alberta, où je l'ai acheté, il m'est trop contraignant d'essayer de le revendre en Colombie-Britannique. J'aurai l'occasion d'expliquer cela plus en détails par la suite.
  • Partant de ce constat, je prends la décision de retourner à Calgary, plus grande ville d'Alberta, pour y revendre mon véhicule. Pour cela, deux solutions : rentrer au Canada et rallier Calgary par la transcanadienne, route que je connais déjà. Ou alors rester côté étasunien, longer le Canada vers l'est en empruntant des routes qui me sont étrangères et repasser la frontière dans le Montana. Même si la seconde option est légèrement plus longue et plus lente, elle s'impose d'elle-même car elle a l'avantage de m'offrir la possibilité de visiter un dernier parc national des États-Unis.
  • Comme déjà expliqué dans quelques étapes précédentes, j'ai vraiment de plus en plus de mal à trouver de la singularité dans les grandes agglomérations américaines. Je sais que Seattle avait encore énormément à offrir, mais je ne juge pas pour autant qu'il m'apportera beaucoup d'y consacrer d'avantage de temps.
  • Enfin, dernier point et non des moindres : j'ai déjà explosé mon compteur kilométrique. Financièrement, je peux difficilement me permettre cet aller-retour vers le parc national Olympique.

Pour toutes ces raisons, décision est prise : Morrice, fait les niveaux, vérifie la pression de tes pneus, fait chauffer les sièges, joue ta meilleure musique, on retourne dans le Montana !

« J’adore le sentiment d’anonymat dans une ville où je ne suis jamais allé auparavant. »

– Bill Bryson

0 commentaire

1 Voyage | 108 Étapes
Seattle, Washington, États-Unis
563e jour (03/08/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux