Washington, District de Columbia, États-Unis

Publiée le 10/07/2017
Douze jours après être parti de Miami, passage par Washington, capitale des États-Unis d'Amérique.

Capitale fédérale des États-Unis, Washington (souvent appelée Washington, D.C. ou tout simplement D.C.) était un passage incontournable dans ma remontée vers Montréal. Bien que nous ayons tous désormais plus ou moins compris que la capitale des « states » n'est pas New York, il me semble que « D.C. » demeure une ville très (trop) méconnue et trop délaissée des touristes français. Récit de trois jours de visite à Washington.

Welcome To Washington D.C.

Présentation

Avant de poursuivre, penchons-nous sur quelques spécificités propres à Washington, D.C. :

Il faut tout d'abord savoir que la cité a acquis son statut de capitale des États-Unis d'Amérique en 1790, suite à la signature du Residence Act. Néanmoins, la ville ayant été bâtie sur un site presque vierge, choisi par le premier président George Washington (qui donnera donc son nom à la ville), le Congrès s'installera provisoirement jusqu'en 1800 à Philadelphie, le temps des travaux.

De nos jours, Washington est essentiellement connue pour son rôle politique au sein du pays. S'y trouvent en effet la Maison-Blanche, résidence officielle du président des États-Unis, le Congrès et ses deux chambres, la Cour suprême, sommet du pouvoir judiciaire, la Réserve fédérale (banque centrale), etc. D.C. est une ville indépendante qui ne fait partie d'aucun des cinquante États de l'union ; elle dépend directement de l'État fédéral. Du fait de ce statut singulier, ses 600'000 habitants ne sont pas représentés au Congrès (ils le sont en réalité par un observateur qui ne dispose d'aucun droit) et n'ont acquis leur droit de voter à l'élection présidentiel qu'en 1961.

Station de métro Virginia Square-GMU

La capitale est l'une des principales destinations touristiques du pays. Lorsque je m'y suis rendu, j'ai été sidéré par le nombre de groupes scolaire que j'ai croisé. Cela semble être un passage obligé dans la scolarité d'un jeune étasunien. Même si elle accueille moins de 10% de touristes étrangers, elle a récemment passé le cap des vingt millions de visiteurs, la faisant ainsi entrer au palmarès des dix villes les plus visitées des États-Unis.

Également, à l'instar de Montréal, la hauteur des bâtiments est régie par la loi à Washington. La ville ne dispose d'ailleurs d'aucun quartier de gratte-ciels, dont la construction est interdite. Néanmoins, contrairement à la croyance populaire, la hauteur maximale n'est pas liée à celle du Capitole ; la limite se calcule en additionnant 20 pieds (6,1 mètres) à la largeur de la rue adjacente. Comment faire simple lorsque l'on peut faire compliquer…

Enfin, dernière singularité : l'espace urbain est divisé en quatre zones dont le point d'origine est situé dans la crypte située sous la rotonde du Capitole : nord-ouest (NW), nord-est (NE), sud-est (SE) et sud-ouest (SW). Au sein de chaque quadrant, les rues orientées nord-sud sont numérotées, tandis que les rues orientées est-ouest sont désignées par des lettres. C'est ainsi que l'on peut par exemple habiter au numéro 3000 de la rue R, comme le montre la photo ci-dessous. Voilà voilà.

3000 R Street NW

L'architecture

Nul doute que les deux bâtiments les plus emblématiques de Washington sont le Capitole et la Maison-Blanche. Autant ce premier est réellement impressionnant et captivant, autant j'ai été déçu par le second. Attardons-nous tout d'abord sur le siège du Congrès.

La construction du Capitole a débutée en 1793 mais celui-ci n'a cessé d'évoluer jusqu'au début du XXe siècle. Les deux ailes, accueillant aujourd'hui chacune l'une des chambres du Congrès, furent ajoutée au milieu du XIXe siècle, pour répondre au nombre grandissant de représentants faisant suite à l'intégration de nouveaux États dans l'union. Le dôme, quant à lui, fût construit entre 1855 et 1866. Haut de quatre-vingt-sept mètres, il constitue sans nul doute la partie la plus symbolique du bâtiment.

Façade est du Capitole
Vue panoramique de la façade est du Capitole
Façade est de la chambre du Sénat
Façades sud et ouest du Capitole

La façade ouest (également appelée « façade occidentale ») du bâtiment et ses 365 marches est encore plus impressionnante. C'est d'ailleurs de là que sont traditionnellement investis les nouveaux présidents des États-Unis.

Façade ouest du Capitole
Petit-Pas en mode « selfie » devant le Capitole

L'intérieur du bâtiment est également tout aussi impressionnant et fastueux. La visite guidée est vraiment très intéressante et permet notamment d'accéder au Graal : le dôme !

Sous le dôme du Capitole

La visite nous apprend également que le bâtiment abrite une collection de 100 statues : la  National Statuary Hall Collection. Celles-ci proviennent de dons effectués par les cinquante États de l'Union, qui ont chacun été invités à fournir deux statues représentant des personnages importants dans leur histoire.

Le National Statuary Hall et ses 35 statues
La statue de Kamehameha

Visiter le Capitole

Si vous souhaitez visiter le Capitole, pensez à réserver quelques jours à l'avance sur le site officiel. Celle-ci est gratuite !

J'en viens à la Maison-Blanche. J'indiquais avoir été déçu par ce lieu car il est désormais très difficile de le voir dans de bonnes conditions. J'entends par là que le site est ultra-sécurisé (je reviendrai d'ailleurs plus en détails sur la sécurité à Washington par la suite) ce qui implique notamment un cordon de sécurité en sus de la clôture originelle. Qui plus est, seules les façades sud et nord sont visibles.

Façade nord de la Maison-Blanche
Façade sud de la Maison-Blanche

Visiter la Maison-Blanche

Pour visiter la Maison-Blanche il faut normalement se rapprocher de l'Ambassade de France à Washington. Néanmoins, depuis plusieurs mois, les États-Unis ont suspendu l'accès des visites publiques aux citoyens étrangers.

Source

À l'est du Capitole, se trouvent les bâtiments de Cour suprême des États-Unis, où siègent les 9 Juges, et la bibliothèque du Congrès. Avec ses 36 millions de livres (trois fois les réserves de la Bibliothèque nationale de France), cette dernière est la plus grande bibliothèque du monde.

Bâtiment de la Cour suprême des États-Unis
Bibliothèque du Congrès
Intérieur de la bibliothèque du Congrès

De l'autre côté du Capitole, le National Mall fait face à la façade occidentale. Ce grand parc public est dédié aux anciens dirigeants du pays ; il accueille plusieurs monuments et est bordé par de très nombreux musées. Le parc en lui-même n'est pas très intéressant : il s'agit essentiellement d'une grande pelouse malmenée par de nombreuses manifestations en tout genre. Néanmoins, les alentours sont très riches en lieux d'intérêt.

Le National Mall vu depuis la pelouse du Capitole

Au centre du parc se trouve le Washington Monument, grand obélisque maçonné de près de 170 mètres de haut, encerclé par cinquante drapeaux nationaux. Il fût érigé en 1885 en l'honneur de George Washington. En son sommet se trouve un observatoire. Malheureusement, celui-ci est actuellement fermé pour travaux. Il devrait ré-ouvrir dans le courant de l'année 2019.

Washington Monument
Washington Monument

Vient ensuite le Lincoln Memorial, construit en l'hommage à Abraham Lincoln, 16e président des États-Unis, Le bâtiment principal abrite une majestueuse statue de l'homme.

Lincoln Memorial
La statue d'Abraham Lincoln
Lincoln Memorial Reflecting Pool

Non loin se trouve également le Jefferson Memorial, dédié à Thomas Jefferson, 3e président des États-Unis.

À gauche le Washington Monument. À droit le Jefferson Memorial.

Parmi les autres mémoriaux et monuments situés à proximité du National Mall je citerai le Martin Luther King, Jr. National Memorial, le bâtiment des archives nationales, le siège du FBI (rien d'intéressant à voir…), la maison Petersen, où Lincoln décéda en avril 1865, l'arche du quartier chinois, le Trump International Hotel et le Bâtiment du bureau exécutif Eisenhower. Néanmoins, aucune trace du mémorial Donald T…

Trump International Hotel
Bâtiment du bureau exécutif Eisenhower
Friendship Archway

Un peu plus au nord, je recommande également un passage par la somptueuse cathédrale nationale de Washington.

La façade de la cathédrale nationale de Washington
La cathédrale nationale de Washington

Visites gratuites

Bon nombre de ces lieux sont visitables gratuitement. Néanmoins, il est souvent nécessaire de s'inscrire au préalable, le plus souvent en ligne, notamment en haute saison.

Les musées

La ville de Washington est connue et reconnue pour la qualité de ses musées. La capitale en compte d'ailleurs près de 200 ! Dix-neuf d'entre eux, pour la plupart situées autour du National Mall, sont sous l'égide de la Smithsonian Institution et son tous gratuits ! Parmi les autres, je citerai notamment le Newseum, consacré à l'information et au journalisme ainsi que l'International Spy Museum, dédié à l'histoire de l'espionnage. Bien que n'étant pas un grand fan de musées, un jour de pluie m'a mené à visiter le musée national de l'air et de l'espace (le plus visité de la capitale) ainsi que le National Gallery of Art.

Bâtiment de la Smithsonian Institution
Jardins du bâtiment de la Smithsonian Institution
Les unes du Newsum
National Air and Space Museum
National Air and Space Museum
National Gallery of Art
National Gallery of Art
National Building Museum

Sécurité

Petit point sécurité : j'ai été impressionné par l'omniprésence des services de sécurité (police et compagnie), des barricades et des portiques de détection dans Washington. Mon sac à dos a dû être fouillé une bonne dizaine de fois en trois jours et Petit-Pas a subi plusieurs fouilles au corps ! Cela est, de toute évidence, une conséquence directe des événements du 11 septembre 2001 et lié à la forte présence de bâtiments institutionnels et d'ambassades (on en dénombre 176 !).

Devant la Maison-Blanche
Derrière la Maison-Blanche
Devant la PNC Bank
Devant le garage de M. Suze
À l'intérieur de la bibliothèque du Congrès

Georgetown

Ne loupez également pas le quartier de Georgetown, situé au nord-ouest de D.C. Ville à part entière jusqu'à son annexion à Washington en 1871, celle-ci dénote de par son architecture très ancienne, ses briques rouges et ses rues paisibles. On y retrouve notamment l'Université Georgetown, fondée en 1789, le magnifique hôtel particulier Dumbarton Oaks et ses jardins, Dumbarton House, ou encore Tudor Place. C'est d'ailleurs dans ce quartier que se situe l'ambassade de France aux États-Unis.

Georgetown
Georgetown University
Dumbarton Oaks
La façade arrière de Dumbarton Oaks
Vue panoramique sur les jardins de Dumbarton Oaks

Arlington

Enfin, détour par le comté d'Arlington (Virginie), situé de l'autre côté de la rivière Potomac. C'est en effet dans cette ville (la ville se confond avec le comté) que se trouve le Pentagone, quartier général du département de la Défense. D'après moi, cet endroit n'est pas un incontournable lors d'un passage à Washington. Je n'ai pas trouvé le bâtiment si impressionnant que cela et, mis à part du béton et des voitures, il n'y a pas grand-chose à y voir. Il est même interdit d'y prendre la moindre photo, mais j'ai bravé le F.B.I. et la C.I.A. pour vous rapporter un cliché !

Compé des États-Unis

Aux États-Unis, un comté (county) est une forme de gouvernement local, une division territoriale plus petite qu'un État mais plus grande qu'une ville ou une municipalité, dans un État ou un territoire.

Source : Wikipédia

Pentagone

Finalement, l'endroit incontournable d'Arlington est le cimetière national d'Arlington, où sont enterrées plus 290 000 personnes. Il s'agit de l'un des plus anciens cimetières miliaire du pays, où reposent notamment John Fitzgerald Kennedy, 35e président des États-Unis. Ce cimetière est également intéressant de par la présence de la tombe des Soldats inconnus.

Les tombes de John Fitzgerald Kennedy et de son épouse
La tombe des Soldats inconnus

Conclusion

En arrivant à Washington, je ne me rendais pas compte à quel point cette ville était bien plus qu'une capitale administrative. Elle s'est avérée très riche et intéressante pour comprendre un peu plus l'organisation du pouvoir aux États-Unis. J'avais d'ailleurs initialement prévu d'y consacrer deux jours, mais ai décidé d'y rester une journée de plus, afin d'en profiter pleinement. Si vous souhaitez visiter plusieurs musées, il vous faudra surement y consacrer d'avantage de temps. Très belle découverte !

« Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page. »

– Saint-Augustin

0 commentaire

1 Voyage | 102 Étapes
Washington, District de Columbia, États-Unis
111e jour (08/05/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux