St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Publiée le 12/11/2017
D'une île à une autre, il n'y a qu'un ferry : après l'île du Cap-Breton, l'île de Terre-Neuve.

Terre-Neuve-et-Labrador

Après avoir fait le tour des Maritimes, direction l'île de Terre-Neuve pour partir à la découverte de la quatrième et dernière province du Canada atlantique. Terre-Neuve-et-Labrador (nom complet de la province depuis 2001) est la dernière province à être entrée dans la Confédération canadienne, en 1949. Constituée d'une terre insulaire (Terre-Neuve) et d'une partie continentale (Labrador), elle est aussi la province située le plus à l'est du pays. Enfin, ses 520 000 habitants, répartis sur 405 000 kilomètres carrés, en font la province la moins densément peuplée du Canada (territoires exclus).

Les fuseaux horaires à Terre-Neuve-et-Labrador

L'île de Terre-Neuve (et une maigre partie du Labrador) a la particularité d'être sur un fuseau horaire en retard de 3 heures et 30 minutes sur UTC. En d'autres termes, lorsqu'il est 18h00 en France, il est 13h30 à Terre-Neuve. C'est d'ailleurs la seule région dans le monde à exploiter ce fuseau horaire.

Pour me rendre à Terre-Neuve, j'ai opté pour le ferry. Depuis North Sydney, petite commune située à l'est de la Nouvelle-Écosse, il existe deux routes maritimes : la première se dirige vers l'ouest de l'île, dans une traversée d'environ 7 heures, alors que la seconde joint le sud-est, laissant St. John's, la capitale, à environ une 1h30 de route. Compter dans ce cas 16 heures de bateau. Bien que beaucoup plus cher (118 CAD contre 44,50 CAD), j'ai opté pour cette seconde traversée, pour des raisons pratiques. Je voulais en effet éviter d'avoir à traverser l'île deux fois, St. John's étant situé à l'extrémité est de la principale route traversant la province.

Le ferry, dans la brume de Terre-Neuve
Bienvenue à Terre-Neuve-et-Labrador

Saint-Jean de Terre-Neuve

Saint-Jean de Terre-Neuve, où St. John's en anglais (à ne pas confondre avec Saint John, au Nouveau-Brunswick), est la capitale et, de loin, la plus grande ville de la province. Sa situation géographique en fait par ailleurs la ville d'Amérique du Nord située le plus à l'est.

Bannerman Park

La première chose qui interpelle en arrivant à St. John's, ce sont les couleurs. Je n'avais jamais vu autant de maisons colorées de la sorte. La seconde, c'est que ça grimpe. Du genre San Francisco style !

Les couleurs de St. John's
St John's, ça grimpe !

Avec une découverte estimée à la fin du XVe siècle et une visite régulière de pécheurs (Français notamment) au début du XVIe, cette terre est sans nul doute l'une des plus anciennes à avoir été fréquentée par les Européens en Amérique du Nord. Malgré tout, je n'ai pas vraiment ressenti cette histoire et cet héritage en parcourant les rues de Saint Jean. On retrouve néanmoins quelques bâtiments notables, parmi lesquels Government House, demeure officielle du gouverneur de la province, ou encore la basilique St. John the Baptist.

Government House
Basilique St. John the Baptist

Mais ce sont les environs de la ville qui m'ont particulièrement séduit. Et trois lieux en particulier : The Battery, Signal Hill et Quidi Vidi.

The Battery est un petit quartier de St. John's situé dans l'entrée de la baie. Il est constitué de quelques dizaines de maisons (colorées, forcément) construite à flanc de falaise.

The Battery, St. John's
The Battery, St. John's
L'entrée de la baie de St. John's, depuis The Battery

Depuis ce quartier, on accède ensuite à un sentier de 1,7 kilomètre, longeant la baie et donnant accès à Signal Hill. Bien que courte, cette marche est vraiment magnifique. Je ne m'attendais absolument pas à retrouver de tels panoramas à quelques encablures du centre-ville.

Signal Hill

Signal Hill est une colline surplombant la ville de Saint-Jean de Terre-Neuve. En raison de sa position stratégique, elle est le siège de plusieurs fortifications qui se sont succédé depuis le XVIIe siècle.

Source : Wikipédia

North Head Trail
North Head Trail
Singal Hill
Vue sur St. John's depuis Signal Hill

Signal Hill est également un point de vue privilégié pour l'observation des icebergs. Malheureusement pour moi, les derniers avaient pris le large peu de temps avant mon passage. J'ai néanmoins eu la chance d'observer deux baleines. Toujours un somptueux spectacle.

Observation d'une baleine

Enfin, un poursuivant mon chemin sur un nouveau sentier, offrant d'autres points de vue tout aussi impressionnants, j'accède au quartier de Quidi Vidi et à sa fameuse micro-brasserie. Fameuse car elle brasse de la bière à l'eau d'iceberg ! Alors que je me languissais depuis au moins deux heures à l'idée d'y goûter, quelle ne fût ma déception d'apprendre que la brasserie ne dispose d'aucun bar. Néanmoins, d'après les retours qui m'ont été faits, je n'ai semble-t-il pas loupé grand-chose.

Sur la route de Quidi Vidi (que l'on aperçoit à gauche)

Je n'ai toutefois pas fait le déplacement pour rien, tant le petit port est magnifique :

Quidi Vidi
Quidi Vidi
Quidi Vidi
L'entrée du port

Conclusion

Vrai coup de cœur pour cette belle ville de St. John's. Des couleurs, un charme indéniable et des panoramas à couper le souffle à deux pas de la ville. Que demander de plus ! De la bière à la pression à la Quidi Vidi Brewing Company peut-être.

« On ne découvre pas de terre nouvelle sans consentir à perdre de vue, d’abord et longtemps, tout rivage. »

– André Gide

0 commentaire

1 Voyage | 108 Étapes
St John's, NL, Canada
216e jour (21/08/2017)
Étape du voyage
Début du voyage : 18/01/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux