Ho Chi Minh, entre modernité et tradition

Publiée le 19/01/2020
Fin du voyage au Vietnam

Hello tous !

Et nous voilà à Ho Chi Minh. Dernière étape de notre tour du Vietnam, conclusion de notre voyage en Indochine ! 

Ho Chi Minh... Que dire. Nouvellement nommé ainsi en 1975 pour commémorer la victoire des VietCong sur les Vietnam du sud pro américain, elle portait avant le doux nom de Saigon. Encore aujourd'hui, la population, surtout la vraie population comme disait notre guide (je vous parlerai de lui un peu plus bas) continue de la nommer ainsi. Ho Chi Minh est un héro pour certain, mais un guerrier pour d'autres. 

C'est une grande ville, la deuxième du Vietnam après Hanoi. C'est une ville assez jolie, un mélange entre le passé et le récent, avec des maisons coloniales et des immeubles très modernes. Mais qu'est ce qu'elle manque de charme ! Il lui manque quelque chose, je ne sais pas trop quoi, mais cette ville est fade. En plus, les habitants ne sont pas représentatifs de tous les Vietnamiens que nous avons pu rencontrer dans le reste du Vietnam. Nous ne sommes pour eux que des Dongs ambulants. Tout a un rapport avec l'argent ! Ils te sourient pour te vendre un truc mais dès que tu dis poliment et avec le sourire 'no thanks', leur sourire s'efface et ils partent. Au moins, ils ne sont pas insistants. En ce qui concerne l'architecture de cette ville, les maisons anciennes ressemblent pas mal à celle de Hanoi, très fine, sur 3 ou 4 étages et assez longues, souvent avec des balcons à chaque niveau et parfois avec de jolies couleurs vives et des fleurs tombant de chaque balcon. Et a coté, il y a les nouveaux bâtiments, les grands ensembles des années 70 et les tours mordernes des années 90. Contrairement à Hanoi et son vieux quartier qui détient un charme fou, ici, rien de se passe. On marche et on observe les bâtiments mais il n'y a pas  de Whaou ! Par contre, là où Ho chi minh rejoint Hanoi, c'est sur sa circulation, son non respect des trottoirs pour les piétons et les coups de klaxons incessants. Le Vietnam restera toujours le vietnam. Nous sommes devenus des pro de la traversée de rue en nous faufilant entre les bus, les voitures et le scooters ! 

Nous n'avons pas fait de vraie visites sur Saigon. Nous avons surtout erré dans la ville, au hasard de la vie que l'on observait, le long du fleuve Saigon... La seule vraie visite fut pour les tunnels de Cu Chi. 

Les tunnels de Cu chi, quézaco ? Cu chi est un petite région regroupant plusieurs village à 30 km au nord de Saigon. Les habitants de cette région ont commencé à s'enterrer lors de la guerre d'Indochine, contre les français, afin de se cacher et faire résistance contre l'oppresseur. Puis, lors de la guerre du Vietnam qui opposait les vietcong du nord au gouvernement de Saigon du sud, ils ont continué de creuser afin de se défendre et de luter contre les américains qui sont venus aider le gouvernement de Saigon. Cette région étant pro communiste, elle fut le symbole de la résistance. Située très proche des bases militaires américaines, elle était souvent attaquée mais ne fut jamais prise. Comment ? Car ils sont continuer de s'enfouir sous terre la journée, avec comme seul accès des trappes dissimulées et piégées. Au total, ils ont creusé pas moins de 250 km de galeries, sur plusieurs étages. Il y a avait des cuisines, des hôpitaux, des écoles ... Le soir venu, toutes le petites taupes sortaient de leur cachette, les américains n'attaquant que de 8h à 16h, et la vie extérieure reprenait son cour normal. Les habitants allaient cultiver les terres, ils mangeaient et dormaient dehors à l'air frais. Car il fait super chaud dans ces tunnels. Nous avons eu la chance pouvoir y rentrer. Il fallait se mettre à croupi pour passer d'une salle à l'autre, les couloir sont assez étroits. C'est vraiment un travail de fourmis, très impressionnant. 

Afin de bien comprendre l'histoire de ces tunnels, les petits secrets et les anecdotes, nous avons opté pour un guide francophone. Trouver un guide francophone au Vietnam est chose relativement simple, mais il faut sortir le porte feuille. Tous les tour normaux sont en anglais et pour un guide francophone, il faut un guide francophone, il faut un tour privé. On a donc joué les VIP pendant une journée, avec voiture privée et guide. Et nous avons eu de la chance ! Notre guide, Sunny 75 ans, a fait la guerre du Vietnam... Mais coté américains. Il réparait les hélicoptères américains. Donc bon, se pointer dans un lieu que certes il connait mais qui était ses ennemis, ça fait étrange. Franchement, il ne nous a rien apporté du tout. Il nous racontait l'évidence et parlait aussi bien français que moi je parle anglais ! Donc finalement, la communication fut un peu compliquée. Il fallait que nous réexpliquions tout a Esté et nous n'avons pas eu de détail. Très déçu sur ce guide, certes très gentil, mais sourd et ayant du mal à se déplacer (pas de panique, il n'est pas rentré dans les tunnels avec nous !)

Voilà, c'est la conclusion de 3 mois en Indochine. Nous avons beaucoup aimé cette région du monde. Les populations sont d'une gentillesse incroyable. Ils ont toujours le sourire aux lèvres. Ils ne vivent pas avec grand chose mais savent se contenter de ce qu'ils ont et surtout le partage. Notre monde capitaliste de consommation devrait beaucoup s'inspirer de cet état d'esprit. Bon, je n'en suis pas à dire que nous sommes devenus communistes, mais la simplicité des gens en font leur bonheur. Ce fut vraiment une belle expérience très enrichissante avec en plus des paysages hors du commun vraiment magnifiques. Nous vous recommanderions particulièrement le Laos qui est le coup de cœur d'Indochine ! 

En route vers de nouveaux lieux, plus tournés autour de la mer, les Philippines ! 

Bus couchette de jour. C’est vraiment confortable le Vietnam !
Cathédrale notre dame (d’ho chi Minh !)
Poste, faite par Gustave Eiffel.
Ho Chi Minh (encore lui) devant un bâtiment administratif
Immeuble de restaurants !
L’architecture en longueur et hauteur
Stand du marché Binh Tay
Repas sur le marché
Propagande
Répartition pour la fête de têt
Pagode de l’empereur de jade
Pagode de l’empereur de jade
Tunnels de cu chi, helico américain
Bombes américaines
L’intérieur des tunnels
Trou d’aération
L’entrée des tunnels
Notre guide et général Esteban
Fin de l’Indochine ! Premier massage en Asie !
1 commentaire

manoueliane

3 mois passés en Indochine,belle expérience et quelle leçon d'humanité.et d'humilité.
Votre coup de coeur le Laos. Nous vous souhaitons encore au cours de votre périple beaucoup de coups de coeur. Nous pensons bien à vous. Gros bisous.

  • il y a 9 mois
1 Voyage | 103 Étapes
Ho Chi Minh City, Hô Chi Minh, Vietnam
160e jour (07/01/2020)
Étape du voyage
Début du voyage : 01/08/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux