Passage à Phnom Penh

Publiée le 24/12/2019
Passage rapide mais éprouvant par la capitale

Notre passage à Phnom Penh fut assez rapide, 2 jours complets. A la base, ce n'était pas à ce moment là du périple que nous devions nous rendre à LA ville, mais notre imprévu multimédia de Thakhaek  nous a fait revoir nos plans. Pour rappel, après notre tour de 4 jours en scooter, nous avons retrouvé l'écran de l'ordi cassé. Du coup, afin de faire réparer l'ordi, nous nous rendons en ville. Et bonne nouvelle, je vous écris de l'ordi, tout va bien pour lui, il est comme neuf ! 

Bon de toute manière on voulait tout de même passer par la capitale alors maintenant ou plus tard ça n'a pas changé beaucoup de chose. Alors M. Surface (c'est l'ordi) passait entre les mains du chirurgien, nous en avons profité pour visiter la ville. 

Que dire... ben c'est une ville du sud est asiatique. Beaucoup de monde, beaucoup de scooters, beaucoup de bruit, quelques trucs à voir. 

D'abord nous avons fait le palais royal. Rien d'extra franchement. De beaux palais dorés mais au milieu d'une esplanade de béton, pas de parc rempli de verdure et d'arbre. Un peu tristounet tout de même.

Le gros point fort des visites fut notre visite de S21, la prison de torture de khmers rouges. 

Petit point historique pour recadrer les choses (promis rapide) : Début des kmers rouges 1951. Apogée  1970-1979. Entrée et évacuation de Phnom penh juin 1975. Régime dictature et génocide 1975-1979. 

La S21 (qui est en fait le numéro du bâtiment, tous les bâtiments ont un numéro) est à la base une école. Après avoir évacué la ville et envoyé tout le monde dans les champs pour travailler, les kmers rouges ont pris possession du lieu afin de torturer les opposants au régime mais aussi tout ceux soupçonné d'espionnage ou de trahison. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, pour plus d'info, lisez wikipedia, c'est très clair et précis. 

Du coup nous voilà a errer dans la cours de ce qui était à la base un lieu d'apprentissage, au milieu de 4 bâtiments dont les salles ont pour la plus par été conservées dans l'état, avec un lit sans matelas, juste un somier en fer, au milieu de la pièce et des entraves en fer. Un batiment a été conservé tel que les Vietnamiens (libérateur de la ville en 1979) l'on découvert. Il est couvert de fils barbelés car certain détenu se suicidaient en sautant du 2ème étage. 

Dans cette cour, 14 tombes blanches, sans nom, en mémoire aux 14 dernières victimes dans ces lieux, abattues quelques jours avant la libération de la ville et abandonnées au milieu des salles de tortures, dont les traces de tortures ont enlevé toute trace d'identité. Les photos des victimes telle qu'elles ont été découvertes sont exposées dans les salles où elles ont été découvertes. 

Au fil des salles on découvre les photos des bourreaux à coté de celles des victimes. En 3ans et demi, 17000 personnes ont été torturés à S21. Seulement 12 ont survécu. On peu en croiser certaine au sein même de cette cour en train de vendre leur livre relatant leur histoire. Quel courage de revenir aussi quand on voit les atrocités dont les khmers rouges ont été capables. 

La dureté de la visite est intensifié par le silence qui règne dans ces lieux. Nous avons tous un audio guide vissé sur les oreilles. Du coup, pas d'échange, pas de bruit. On a même l'impression de ne pas entendre les bruits de la ville qui continue de vivre autour de nous. 

Esté était avec nous lors de cette visite. Il a bien entendu été préservé de certaines scènes. Nous voulions uniquement qu'il apprenne les grands points du régime khmer rouge. 

Cette visite nous a aussi permis de plus comprendre l"état d'esprit actuel des cambodgien. Même si les khmers rouges ne sont plus en activité depuis 1999, ils restent très présents dans les mentalités. Certain sont fier de nous dire qu'un membre de leur famille faisait parti des khmers rouges, pour d'autre, c'est un sujet taboo et il ne faut pas en parler. C'est un pays où nous trouvions qu'il n'y avait pas beaucoup de personnes agées. Il aura vraiment fallu passer par ce moment, pas le plus agréable du tdm, pour mieux comprendre cette partie histoire du monde. Ce qui nous a le plus choqué, c'est que c'était hier ! Il y a à peine 50 ans, un régime totalitaire communiste extrême .... 

si vous voulez en savoir un peu plus sur ce régime, je vous conseille le film d’abord ils ont tué mon père a actuellement sur Netflix. Il raconte l’histoire vraie d’une famille de Phnom Penh durant l’expulsion de 1975 vue par une petite fille. 

Enfin bref, nous continuons notre séjour cambodgien avec l'histoire plus ancienne (et plus jolie) : direction Siem Reap et une des nouvelles merveille du monde moderne les temples d'Angkor !


Auberge avec billard
Et baby !!!
Nouveau panneau
Activité de début d’aprem
Palais Royal
Palais Royal
Palais Royal
Infidélité faite à aurore !
14 tombes du s21
S21
S21 règles des bourreaux
S21 salle de torture
S21 bourreaux et victimes
S21 prison individuelle
S21
1 commentaire

manoueliane

Dur dur, mais on apprend.! C'est l'Histoire! Bonne continuation et belle découverte du temple d'Angkor. Prenez bien soin de vous. On vous embrasse bien fort.

  • il y a 6 mois
1 Voyage | 95 Étapes
Phnom Penh, Cambodge
132e jour (10/12/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 01/08/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux