Bohol - Siquijor

Publiée le 01/03/2020
Aujourd'hui, nous quittons l'île de Bohol pour nous rendre sur l'île de Siquijor pour plusieurs jours.

Il est 9h30 quand mon réveil sonne. La nuit a été bonne. Il n'y a quasiment pas de bruits dans le dortoir. Pour aujourd'hui, nous décidons de nous faire un petit déjeuner particulier. Au menu, une banane, de la brioche et des oeufs durs. Pour cuire nos oeufs, nous n'avons pas d'autres moyens que d'utiliser une bouilloire. Pour cette recette, verser de l'eau bouillante dans une tasse. Glisser les oeufs dans l'eau et patienter. Renouveler l'opération 2 à 3 fois. Vous obtenez des oeufs quasiment dur. Le jaune est dur, le blanc est laiteux. Nous obtenons presque des oeufs à la coq. C'est plutôt bon.

Nous décidons de partir à présent vers la plage de Dumaluan. Il paraît que son eau est turquoise et son sable si fin et blanc. Nous décidons d'aller voir ça.

Nous avons une bonne heure de marche. Un tricycle s'arrête à côté de nous et propose ses services. Nous acceptons qu'il nous emmène à notre plage.

Le chauffeur nous dit que la plage où l'on va est payante. Il nous propose une autre un peu plus loin gratuite. On lui dit finalement de s'arrêter là. Nous irons bien à la deuxième plage gratuite mais il nous déposera un peu après la première pour le prix fixé initialement.

Les affaires sont posées à l'ombre. Direction la mer. Elle est fraîche. Les pieds sont posés dans le fond de la mer. Le sable est fin et doux.  On est bien. On voit nos pieds dans cette eau si turquoise et claire.

Il ne reste plus qu'à se poser sur sa serviette. Je poursuis la lecture de mon livre. 

Il est déjà bientôt 16h. Je commence à avoir faim. Nous recherchons donc un restaurant pour déjeuner.

Nous trouvons un Resort, c'est magnifique ici. Les prix sont plutôt raisonnable.

Après ce bon déjeuner, nous regagnons la route pour faire le chemin inverse jusqu'à notre auberge. Nous ne faisons finalement pas tout le chemin à pied. Nous prenons également un tricycle. Nous regagnons notre auberge et demandons à notre hôte s'il n'y a pas un bus local. Si et il passe dans 5 minutes. Parfait, nous n'avons plus qu'à attendre devant l'auberge. Il s'arrête 5 minutes plus tard. Nous avons une bonne trentaine de minutes à bord de ce bus public. Nous devons rejoindre notre bateau qui nous emmène vers la petite île de Siquijor à 20h. Le bus nous dépose à l'extrémité du centre ville de Tagbilaran. Nous devons encore marcher 50 minutes pour rejoindre le port. Nous commençons à pied pendant 20 minutes. Un tricycle s'arrête près de nous. Nous décidons de le prendre car nous avons peur de louper le bateau. Arrivées au port, nous cherchons notre compagnie. Nous avons nos billets en main mais nous ne savons pas si nous devons passer à leur bureau. Nous ne trouvons pas la compagnie, nous décidons d'aller à l'embarcadère. Nous verrons bien. L'embarcadère est conçu comme un petit aéroport. Nous devons placer nos bagages dans la machine de détection, s'acquitter de la taxe du port, suivre le chemin menant aux portes d'embarquement les tickets en main. Le bateau est immense. Il ressemble au Titanic. Nous avons un siège. Nous sommes en catégorie économique.

Nous sommes parties pour 3h de bateau, direction la petite île de Siquijor. Je prends le temps de faire une sieste. Nous arrivons vers 23h comme prévu. Nous descendons du bateau. Nous devons mettre du gel hydroalcoolique sur nos mains. La température est également prise et les étrangers doivent présenter leurs passeports. Tous les étrangers doivent également remplir un document médical concernant le Coronavirus. Parmis les questions, avons nous été été en France dans les 14 derniers jours ? Et voilà, la France est devenu un pays à risque au même titre que la Chine... Les documents remplis, nous pouvons enfin sortir de la zone portuaire. De nombreux taxis et chauffeurs de tricycles sont là. Heureusement car nous aurions eu de nombreuses heures à pied sinon. Nous négocions un tricycle. Celui-ci nous emmène jusqu'à notre auberge à 20 kms de là. C'est bon de sentir le vent frais sur son visage dans ce side car aménagé. Nous pouvons également voir les étoiles.

Nous arrivons à l'auberge, comme nous l'avions imaginé, il n'y a personne à cette heure de la nuit. Tout le monde dort. Nous avons choisi cette auberge pour le fait qu'il y est un accueil 24h/24 et seulement pour ça. Dommage ! Nous devons élever la voix plusieurs fois avant que quelqu'un ne vienne nous voir. Il nous demande, notre prénom, notre nom, notre âge et... notre température. L'aubergiste nous la prendra. Un bon 37C. Tout va bien. Nous sommes en dortoir de 10. Il faut faire le moins de bruits possibles... Pas évident, Ln fera tomber la tringle à rideau qui borde le lit. Désolées tout le monde, nous allons dormir maintenant.

1 commentaire

Momo056

Vous êtes plus suivi que nous, en terme de prise de température lool

  • il y a 2 ans
1 Voyage | 151 Étapes
Siquijor Island, Siquijor, Philippines
131e jour (29/02/2020)
Étape du voyage
Début du voyage : 22/10/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux