Pa auk Monastery, retraite meditative

Publiée le 17/02/2019
Nous avons passé 5 jours au Pa-auk méditation monastère. C'est un des plus grand et réputé centre de méditation du Myanmar, situé en pleine forêt dans une paisible atmosphère, nous y découvrons la vie de moine et la méditation Anapanasati. Julien sera au monastère du haut et Ambre à celui du bas.

Julien

Arrivée au monastère, situé dans la montée de la colline, en pleine forêt. Des bâtiments résidentiels et administratifs se succèdent le long d'une route pour arriver à une multitudes d'allées ou se situent les kuty (maisonnettes) des moines. Puis un grand escalier avec de jolies images de l'histoire de bouddha donne sur le centre de méditation, un hall sur deux étages pouvant accueillir plus de 500 personnes. À côté, un autre petit bâtiment très paisible pour méditer et un très bel arbre. 

Les moines sont habillés en rouge dans leurs draps traditionnels. La journée, des locaux viennent les aider à balayer et entretenir leurs monastère. Les repas et tout le reste sont des offrandes faites pas les locaux et des personnes venues au monastère (taywan, Japon, Europe, Vietnam, etc). 

L'ambiance est détendue, très peu de personne se parlent, les moines sont concentré. On croise des écureuils, oiseaux, serpents, papillons, etc.

Le matin, réveil à 3h30, chants à 4h, méditation, a 5h45 petit dej, puis temps libre et méditation, 11h, lunch, puis 13h-17h meditation assise ou en marchant. 18h-19h30 chants et meditation nocturne. 

Pour nous indiquer ces timings, pendant 5 minutes un bout de bois est frappé, le son résonne dans la vallée et est entendu par tous. 

Pas de repas après midi donc il faut bien manger mais la nourriture est en abondance. 

Les moines mangent en premier suivis de nous. On se pose dans un couloir en extérieur et un chant est fait pour remercier les donateurs et la nourriture, puis l'on passe dans un long couloir ou l'on nous sert dans notre grand bol. 

Mon experience: je suis un yogi, un étranger venu pour méditer et apprendre. Je demande pour rester 5 jours, le moine voudrait que je reste plus mais finis par accepter. Je lui laisse mon passeport. Il m'explique le principe de la méditation Anapanasati, c'est de rester concentré sur la respiration. De sentir l'air au niveau du nez entrer et sortir. Lorsque l'on se met à penser, il faut s'en rendre compte et revenir à la respiration. Et c'est tout ! Je comprendrais par la suite que c'est suffisant 😃. 

Et la c'est le test. Le moine me dis, OK on va essayer. Et hop, on se met en posture de bouddha et on médite pendant 1h30. C'était long, mais je n'avais pas le choix, le moine étais là devant moi à méditer!

Ensuite on me montre ma maison, je suis avec deux français, un belge, deux chinois et des personnes qui ne sont resté que deux jours. 

Les méditations se sont bien passé, je n'ai pas fait toutes les séances car épuisant mais j'ai beaucoup marché et lu (il y a une bibliothèque, j'ai lu sur la médiation Anapanasati et sur le bouddhisme). 

J'ai compris beaucoup de choses, ressenti du bien être. La méditation est un outil très puissant. Je recommande à chacun d'essayer. Arriver à se couper du mental, ne plus penser est très dur. Je n'ai réussi que très peu, de plus la posture est très dure à tenir, je changeais de position souvent. 

Ça a été une très bonne expérience. 

Si l'on m'avais dis avant d'y aller que méditer 5 jours dans un monastère allais changer ma vie, je ne l'aurais jamais cru.

J'ai compris ce que je savais, et je me suis connecté avec moi même.

Expérience de Ambre

À notre arrivée, je descends à l'Office des femmes, Julien est conduit jusqu'au monastère pour les hommes à quelques km. Une gentille petite nonne me  reçois, dans un anglais pas toujours très compréhensible, me fait remplir les papiers d'inscription (c'est gratuit, les donations sont possibles),  me remet des vêtements  (haut blanc, sarong, étole), des ustensiles pour manger (gobelet, cuillère, assiette et bol) puis la nonne qui l'a réceptionné me montre la chambre que j'occuperai seule le 1er soir, à 2 puis à 3 ma dernière nuit. C'est très sobre avec une nate et des couverture pour dormir, un évier, une chaise, une salle de bain avec toilette et lavabo. Les nuits ne seront pas les plus confortables que j'aurai passé ! Une sieste dans l'après  midi compensera le manque de sommeil. Puis elle me montre les cuisines puis me conduit à la salle de médiation. Elle me fait un emplacement au fond de la salle, qui me sera attribué le temps de mon séjour pour les différentes sessions de médiation.


Chaque jour le programme est le suivant :
Réveil à 3h30 par des tambours en bois, 4h-5h30 chants du matin et méditation, 5h45 petit déjeuner, 7h-7h30 nettoyage de la chambre, 7h30-9h méditation, 9h-10h temps personnel, 10h lunch, 13h-14h30 méditation, 14h30-15h30 marche méditative/temps personnel, 15h30-17h méditation, 17h-18h Interview avec un professeur le lundi/mercredi/vendredi pour les yogis (nous) ou temps personnel, 18h-19h30 chants du soir et méditation, 19h30-21h "Dhamma talk"  un moine vient parler (le plus souvent en birman) sauf le dimanche où c'est plutôt. Arrivant un dimanche, j'ai pu y assister et le moine alternait son discours en birman et anglais, étant un petit groupe de yogi(e)s.

Le programme n'est pas obligatoire même si recommandé du fait de venir ici. Si on loupe une méditation, personne ne dura quelque chose. C'est personnel avant tout.
Le silence et le respect sont de rigueur.
Des sonneries nous informent 15min avant chaque temps de médiation.
La hiérarchie est importante et est respectée lors des différents offices, notamment lors des entrées/sorties  ou encore les  repas  : Les monks (moines),  puis les nonnes, les yogis, les femmes birmanes et enfin les locaux.
La méditation, l'écriture et la lecture sont conseillés dans les temps personnels. Différents profils sont présents, des personnes venant pour faire une retraite de plusieurs mois, d'autres pour quelques jours (minimum 5 jours).


Il y a une grande organisation et pleins de mains pour aider à la vie du monastère surtout le soir pour la préparation des repas, et pour les services.  De nombreux locaux viennent pour faire les repas, nettoyer, réparer, ainsi que prier. C'est comme une grande fourmilière, chacun à son poste pour le bon déroulement général.
La méthode d'enseignement de la méditation est l'Anapanasati, soit la conscience de la respiration entre la narine et la lèvre supérieure, qui vient avant la méthode "Vipassana".
Des chants et Neuf préceptes de compassion  sont récités quotidiennement.
Certains sont similaires à d'autres religions comme ne pas tuer/détruire (insectes inclus), ne pas voler, ne pas mentir ... D'autres pour lesquels je n'adhère pas totalement car parfois extrême même si je les respecte : ne pas manger après midi, ne pas prendre de toxiques (chose que je comprends excepté pour l'alcool avec modération bien sûr !!!), s'allonger ou s'assoir sur des lits/fauteuils très confortable (notion de luxure), s'abstenir de divertissements (danse, musique, show, entraînement, d'utiliser des  cosmétiques et accessoires de beauté, ainsi que toute activité sexuelle.
En bref toute envie, tout désir, tout confort est à proscrire pour vivre le plus simplement possible et rester en conscience et en contact avec Bouddha.

Dans le hall de médiation, la salle du bas est réservée au nonnes et celles du hauts au autres (novices, yogis, locaux...).
Chacun a son tapis, y laisse ses affaires et trouve un peu de confort avec des coussins.
Certaines utilisent des moustiquaires en forme de cloche. Différents bruitages font partie de l'atmosphère générale (ronflement, éructations, gaz, mouches, chiens qui aboient, travaux...).


Pour ma part, Quand on n'a pas l'habitude d'être assis en tailleur aussi longtemps, le dos et les jambes se sont sentir ...  Avec le besoin de bouger pour se détendre. C'est tout un travail corporel pour être détendu, ainsi que dans sa tête.  La notion de focus m'a beaucoup aidé pour relâché mes tensions corporelles externes et internes en lien avec les émotions/mémoires ...
Au bout du 3e jour et de nombreux exercices de Qigong  et de yoga, j'arrive à prendre le coche. D'après l'instituteur, c'est normal d'avoir mal, le temps que le corps s'habitue à la posture.
En tout cas, ce rythme de vie est reposant et très riche spirituellement. Même si pour ma part il me manque de l'activité physique. Finalement on marche peu, et on n'a pas d'activité autre (cuisine, entretien, jardinage ...) étant là que pour quelques jours. Entre chaque moment, je sors sur la terrasse pour marcher, détendre mes pieds sur des moitiés de coques de noix de coco, planche en déclive et tapis de cailloux.
Il y a une belle entre aide entre les "anciennes" et "nouvelles" pour se donner les astuces et les informations du quotidien qu'on ne nous transmet pas en arrivant. Ayant tout juste appris, je partage déjà avec d'autres nouvelles venues. Nous échangeons nos expériences de vie et personnel à différents moments de la journée, déjeunons ensemble en silence dans le réfectoire. C'est très appréciable d'avoir cette compagnie, de faire partie d'un groupe partageant la même envie. Et d'un autre côté savoir que si on veut s'isoler pour être juste avec soi même, cela est possible également.

Il y a tout de même une grande  bibliothèque où on peut emprunter toutes sortes de livres allant du magazine, au livres de médecine, spiritualité, religion, romans au dictionnaire, et différentes langues !! Elle se situe au monastère supérieur dans le quartier des hommes, soit 20min de marche aller depuis celui des femmes, ce qui est agréable pour se dégourdir les jambes, en  longeant la route bordée d' une "forêt" avec des enfants et des chiens se baladant. J'ai eu différentes informations avant de trouver sa bonne localisation. J'ai eu la possibilité de lire un livre sur le pouvoir du focus (concentration), un outil très intéressant pour communiquer et comprendre son corps.

La nourriture est copieuse, bonne et végétarienne.  Au lunch de 10h, On y sert une base de riz, accompagné de différents plats de légumes dont la plupart sont épicés (piquant) et préparés dans de grandes marmites (lentilles, haricots, choux, légumes verts, mélanges de légumes).  On choisit ce qu'on veut manger ainsi que la quantité. Certains se servent peu, et d'autres doivent sûrement faire des provisions pour le reste de la journée vu les quantités prises ... (En attendant le repas du lendemain).
Chaque jour le menu est différent !
Au petit déjeuner vers 6h, une bouillie de riz est servie puis soit des pâtes sautés,des haricots rouges, un mélange de graines, des galettes avec des lentilles ... Et une sorte de café au lait.
Finalement, je me suis bien adapté au rythme du centre, lever et coucher tôt, 2 repas le matin.


Très belle expérience que je recommande de faire une ou plusieurs fois dans sa vie, voir au quotidien chez soi.  Je réitérerai volontiers sur une plus longue période pour mieux apprécier les effets perçus sur le corps et l'âme ! 

En tenue de yogie !
1 commentaire

Yannick

Et bien super expérience !! Bravo à vous pour avoir osé l'aventure !! Séparément en plus ! (si j'ai bien compris vous ne vous êtes pas vu pendant 5 jours ??)
Riches de prises de conscience, j'imagine bien…
Ben va falloir vous connecter avec Patrice (père d'Hugo) qui fait des "retraites" (semaines d'enseignement bouddhiste et de méditation) plusieurs fois dans l'année en France ou à l'étranger (Chine, Thaïlande, Inde, Pakistan) depuis plus de 40 ans !!
Les variantes sont nombreuses...méditation dans le silence (pas 1 mot pendant plusieurs jours !!)...médiation dans le noir (véridique !)...mais toujours avec un accompagnement individualisé. Pour ma part, j'ai aussi pratiqué la méditation dans un centre bouddhiste pas loin de chez moi (euh dans la lumière du jour et avec des échanges oraux ;-) 1 séance d'une heure par semaine durant une année, notamment durant ma grossesse...même technique que vous, visiblement. Idéal pour se relaxer, calmer "le mental", travailler l'être ici et maintenant, se centrer sur soi (et l'essentiel), tout en ayant conscience d'appartenir à "un grand tout"
Vous lire donne envie de s'y remettre ! Un stage à Paris partagé ensemble un de ces 4 ?? (je reçois toujours le programme du centre qui est très actif et très convivial).
Bises à vous en attendant :-)

  • il y a 6 mois
1 Voyage | 94 Étapes
Pa-Auk Forest Meditation Center, Pa Auk Tawya (Main, Mawlamyine, Myanmar (Birmanie)
113e jour (29/01/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 09/10/2018
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux